Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 11:03

Poème sollicité via « Le Manuscrit » : 

« besoin d'aide

valerie

bonjour Alice,

cela fait un moment que je viens vous lire sans jamais oser déposer un petit mot. Vous êtes incroyable, vos textes sont magnifiques, ils me font sourire ou parfois pleurer, ils me touchent toujours en plein coeur ! j'aurais aimé avoir votre talent, mais mes mots ne parlent pas aussi bien que les vôtres ! et aujourd'hui j'ai le coeur gros...

jai un blog depuis 2 ans, j'ai rencontré des personnes formidables, auxquelles je me suis attachée, on s'est tellement donné d'amour, d'amitié de tendresse, qu'il m'est difficile d'admettre qu'ils partent comme si on n'avait rien vécu ensemble !

Aprés plusieurs départs douloureux voici un autre de mes amis qui s'en va à son tour ! Cette amitié, bien que virtuelle, ces échanges vont me manquer. Le goût de mon blog s'étiole peu à peu... J'aimerai pouvoir dire tout ça, faire passer mes émotions. Et dire au revoir à cet ami qui va me manquer tout en respectant sa décision de partir...

Peux tu m'aider s'il te plait. bisous à bientôt et continue d'écrire et de faire vibrer nos émotions, tu offres tellement de bonheur à ceux qui te lisent.... »

 


VOUS AVEZ UN MESSAGE

 BLOG

 


La Toile d'Internet est un écran fragile
Où chacun met à nu ses chagrins, ses plaisirs,
Un cirque virtuel, un monde versatile
Destiné au savoir et voué aux loisirs.

Il arrive, parfois, que des élans se tissent
Au fil d'un commentaire ou d'un billet spécial ;
Des liens plus amicaux, que les bisous épicent,
Scellant une affection, un sentiment cordial.

On s'attache à certains par les rubans de l'âme,
D'autres nous font vibrer par leur engagement ;
Quelle que soit l'ardeur qui anime la flamme,
C'est en l'esprit que croît cet enrichissement.

Que de cadeaux offerts au mode épistolaire !
Compassion, amitié, peut-être plus encor...
Ah ! le partage vif d'émotion similaire,
Frémissant aux échos du théâtral décor !

Mais la réalité est une amie cruelle.
Défaufilant les noeuds que l'on croyait puissants,
Elle jette au néant cette douce parcelle
Qui donnait à nos vies des souffles nourrissants.

Chacun reprend un jour sa route solitaire...
Qu'il est dur d'entrevoir, qu'en fait de résidents,
L'on n'est ni plus, ni moins, que simple locataire
Du coeur et des pensées de tous ces confidents,

Qui s'en vont comme si rien n'avait d'importance,
Mettant un point final à nos tendres discours !
Oh ! j'en ai du dépit, de la désespérance !
Le partage est-il vain au gré de nos parcours ?

 

                                *   *   *

Et voilà qu'aujourd'hui c'est toi qui m'abandonnes,
Toi qui, chaque matin, dessinais le soleil
A l'encre de ces mots qu'à présent tu bâillonnes,
Plongeant mon Univers dans un triste sommeil.

Je respecte ton choix, cher oiseau de passage,
Bien que ton envolée m'achemine au déclin.
Car aurai-je l'envie, aurai-je le courage
D'écrire sans retour sur mon site orphelin ?

Mes Pages vont pleurer ta Plume volubile,
Mornes d'avoir perdu leur goût et leurs couleurs ;
Je n'attendrai plus rien des relations d'argile
Ne laissant sur les mains que poussière et douleurs.

  

                               *   *   *
La Toile d'Internet est un écran fragile.

 


 

commentaires

la raine 04/06/2011 11:04


inter-net c'est du virtuel...... ton poème est sur ma page facebook !!!!!! bises


hayna 01/04/2009 21:50

:-))

hayna ;)

Alice HUGO 02/04/2009 22:45


Pareil !!??!!!...


hayna 31/03/2009 17:57

je suis vraiment contante que tu est fait ce poeme pour moi !!!

Alice HUGO 31/03/2009 20:59


Hola ! Hola ! Tout doux, Hayna !!! Tu viendras me remercier pour le Poème que j'ai écrit à ta demande, lorsque je publierai celui-ci sur mon Blog, c'est à dire le 3 ou le 4 Avril
2009.

Mais je dois reconnaître que ta joie me fait énormément plaisir.

A bientôt !


hayna 31/03/2009 17:56

mmmmmmmmeeeeeeeerrrrrrrrrcccccccccciiiiiiiiiiiii

hayna 31/03/2009 17:54

MeRcI milllleeeee merciiiiiiii

hayna 31/03/2009 17:54

c'est Hayna MERCIIIII MERCIIIII je te suis trés reconaissante pour ce poeme magnifique

hayna 30/03/2009 20:27

je te remerci Alice et j'atend de te nouvelle

Alice HUGO 31/03/2009 17:44



Avec plaisir, Hayna !



hayna 28/03/2009 20:27

Bonjour c'est encore hayna deja je voulais vous dire que je suis tomber sur votre blog par hasard et quand j'ai lut vos poeme je lai ai trouve magnifique et en faite je cherche un poeme pour une femme, que j'aime de tout mon coeur, ce n'est pas ma mere mais elle est ... elle a toujour etais la pour moi c'est elle qui matout apris qui ma montré le doit chemain son elle je croi aujourdhui je serait une une fille de la rue quoi en fin si vous vouler plus de detaille sur elle je vous en donne contacté moi :-) merci de repondre a ma demande je vous en suis trés reconaissante !! hayna

Alice HUGO 30/03/2009 00:08


Hayna, je craignais que tu ne lises pas ma réponse !
 J'ai confié ta sollicitation à mon encrier... Je te contacterai dès que j'aurai écrit le Poème.

Merci de m'accorder ta confiance. J'espère pouvoir répondre à ton attente.

Mes cordiales pensées,                 Alice.



hayna 25/03/2009 14:29

bonjour alice c'est encore hayna merci pour votre reponse et je voudrai savoir si linspiration vous ai venue en se moment ?! si elles est la prévené moi :-) ;)
cordialment hayna

Alice HUGO 25/03/2009 19:48



Hayna ! Je ne sais pas si tu l'as su ( ma soeur avait mis un "bulletin d'information" sur mon Blog) , mais j'avais perdu ma connexion ADSL et des messages, ainsi que des commentaires, ont
été "écrasés"... Je ne retrouve plus ta demande ! Pourrais-tu la reformuler afin que je puisse y répondre ? Je te promets de la mettre en premier dans mon encrier !!!

Bien cordialement à toi. 



hayna 21/02/2009 18:13

bonjour je cherche un poeme pour remercier une femme qui ma eduqué ce  n'est pas ma mere mais une autre femme(j'ai encore ma mere mais elle ma fait grandir interieurement) elle ma aider quan jetais pas bien elle maide ojour dailleur sans elle je suis perdu elle a un coeur dor et je cherche un poeme pour elle sil vous plait. ell est magnifique ell ma aider a etre dans le droit chemain a etre fier et droite etc ... aider moi sil vous plait !! jaten otre reponse le plus rapidement possible merci si il vous faut plus de renseignement contacté moi! merci hayna

Alice HUGO 22/02/2009 20:06


Je vais essayer de répondre à votre sollicitation, Hayna. Mais c'est mon encrier qui décide...quand l'inspiration est là. Je vous tiendrai au courant.

Ecrivez-moi via " CONTACTEZ-MOI " ( clic, en haut à gauche de la page d'Accueil ) afin que je puisse vous répondre.
Mes cordiales pensées.


Chrislyy 19/12/2008 18:28

Bonsoir Douce AliceJe suis toujours émerveillée quand je lis tes poème, tu es douée une vrai poetesse, tu te mets dans la peau des gens et ressens parfaitement leur sentiment pour écrire avec autant d'émotions.Cela faisait un petit moment que je n'étais pas passée, j'ai rattrapé mon retard ce soir, j'ai passé un très agréable moment en compagnie de tes mots et je te remercie de ce partage. Je te souhaite un bon week end et de très bonnes fêtes de fin d'année ma douce Alice.A la prochaineBisousChrislyy

Alice HUGO 19/12/2008 23:14


Et c'est toi qui parles de douceur, chère Chrislyy ?!!!
Toi qui, sur ton Blog, sais si bien trouver les mots pour déclarer l'Amour, la beauté, la joie de vivre...

C'est moi qui te remercie pour ton aimable (et aimé) commentaire.

Bien cordialement.



ja 01/12/2008 15:49

voilà qui est finement décrit. Nous sommes le 1.12., je vérifie si ce com apparaît sous IE.
Tu peux le jeter à la poubelle si c'est le cas.
 

Alice HUGO 01/12/2008 19:05



Magnifique !


Ce qu'il ya de géniel, avec toi - ma grande soeur - c'est que, non content de déceler les problèmes, tu leur trouves des solutions !


Bravo ! Bravissimo ! Et des " chariotes " de mercis !!!



Rima 24/11/2008 22:20

Bonsoir ,je viens de chez Diggi et j'ai lu le petit poème à l'intention de l'aniversaire de sa soeur et je me suis dis il te faut aller voir ses écrits ..ce poème est beau ,bien écrit ,et decrit bien ce qu'est la toile virtuelle ..bonne soirée.

Alice HUGO 24/11/2008 23:37



Nombreux, en effet, sont ceux qui ont connu ce genre de situation...
 Merci pour tes compliment, Rima, et sois la bienvenue dans mes Pages.


Cordialement.



Béatrix 22/11/2008 15:35

Bonjour Alice, Ce poème m'a beaucoup touché aussi; quand on a un caractère entier, sensible et quand on aime très fort et qu'on rencontre des gens merveilleux moi je comprends aussi que ça puisse faire mal...mais de passer du virtuel au réel c'est encore mieux..les blogs véhiculent nos mots  mais après il y a le téléphone, les lettres, les petits cadeaux, les rencontres pour de vrai et quand on est ami on est ami pour toujours..au-delà des blogs..et c'est peut-être  la magie d'internet car on commence touours par l'écriture et on donne peut-être le meilleur de nous même avant de se connaître .. j'ai une très grande amie que j'ai rencontré grâce à internet et je sais que je l'aimerai toujours très fort.

Alice HUGO 22/11/2008 17:49



Merci pour ta sensibilité, Béatrix.Je suis ravie pour toi de ce qu'Internet t'a apporté.             Cependant, en ce qui me concerne,
je pense être trop " sauvage " ( et, peut-être trop lucide)pour franchir ce pas.


Mes cordiales pensées.



aimée 21/11/2008 22:16

Merçi Alice,pour ton écris,tu sais si bien adoucir les souffrances,mème si elles sont injustes et cruelles.....
La vie continue et je ne peux qu'avancer,mème si c'est l'escalade,dans l'abject.....
Merçi,merçi mille fois à toi.Aimée aimée

Alice HUGO 22/11/2008 17:42



Je suis sincèrement peinée par ce que vous traversez en ce moment, très chère Aimée. Les mots semblent impuissants...


Je t'embrasse affectueusement.



aimée 20/11/2008 21:05

Bonsoir ma tendre amie,si je puis m'exprimer ainsi......
Ce que tu dis si bien,avec ta plume,comme instrument,est tellement reel,tu décris si bien,ce que les uns ou les autres ressentent,en liant des amitiés sur la toile.
Merçi mon amie,pour tout ton soutien.
Ca fait mal,très mal,mais,nous n'y pouvons rien.......
Vers la fin du mois,je reviendrais avec des articles,pour l'instant,je viens visiter tout ceux qui sont restés près de moi.
Une envolée de baisers de Bordeaux,avec un beau rayon de soleil.
Aimée aimée

Alice HUGO 21/11/2008 13:31



Ah ! cette encre rose, comme elle manquait à mes Pages !


Je passe régulèrement te voir, même si je ne laisse pas de messages. A ce degré de souffrance, les mots paraissent si futiles... J'espère que tout s'adoucit peu à peu et que ta chair blessée
retrouvera bientôt la
sérénité.                                                                    
Je ne doute pas de la force de ton courage, chère Aimée.


Oui,  "la Toile d'Internet est un écran fragile ". Mais il est des endroits où le tissage est renforcé...


A bientôt pour tes nouveaux articles, Petit Reporter !


Des rubans de baisers pour toi et les tiens.


                                                                                                                                                          



noesecogite 20/11/2008 10:04

J'ai bien aimé "les rubans qui attanchent l"äme" très jolie.Très intèressant ce billet sur les liens.

Alice HUGO 20/11/2008 18:35



Beaucoup s'y sont certainement reconnus, Noescogite.


Un grand merci à toi.



~~ Kri ~~ 19/11/2008 13:25

Comme tu dis... Bisous Elfiques

Alice HUGO 19/11/2008 14:04



Oui, Elfe Kri : qui n'a pas été, un jour ou l'autre, confronté à une déchirure de la mousseline pailletée d' Internet ?...




valerie 12/11/2008 23:55

bonsoir chère alice, j'avais hâte d'avoir un petit moment à moi, pour venir te lire et je suis heureuse, heureuse pour plusieurs raisons... La première est de lire que ce texte, magnifiquement écrit, fait du bien à plusieurs bloggeurs et bloggeuses ici présents, comme il m'a fait du bien à moi aussi. La deuxième est qu'en t'ayant fait part de mes émotions, de mes sentiments, que tu as su si bien comprendre et transcrire, je me sens plus légère, comme soulagée d'un poids. Il n'est pas facile pour tout le monde de dire ce que l'on ressent, je dis facilement à mon mari et mes enfants que je les aime plus que tout, mais à mes amis et amies....c'est une autre histoire. Comme dire je t'aime en amitié, surtout si c'est à un homme, sans qu'il fuit, sans qu'il s'imagine autre chose ? ou à une femme sans qu'elle se méfie ? pas facile ! et la pudeur qui s'y enmmèle en plus ! c'est pourquoi ton poème m'a beaucoup apporté...il dit ce que je n'oserais jamais murmurer. merci du fond du coeur Alice. pour moi, il n'y a que les rencontres qui se font via le virtuel mais l'amitié que je ressens pour mes amis et amies bloggeurs, elle est bien réelle. C'est pourquoi j'ai si mal quand ils s'en vont. Merci Alice de m'avoir si bien comprise, merci d'avoir mélé tes sentiments aux miens, merci de m'avoir fait ce si beau cadeau, merci d'être ce que tu es, une femme de coeur, car pour être capable de si bien comprendre les autres il faut en avoir un énorme, de coeur. ne change pas surtout, les personnes comme toi sont des espèces en voix de disparition lol tu apportes tellement aux autres..... je t'embrasse fort, je repasserais sois en sûre à trés bientôt

Alice HUGO 14/11/2008 09:12


Réponse à la sollicitation :
Je crains toujours de ne pas répondre à l'attente de mes solliciteurs.
Ici - comme tu l'as remarqué - la première partie du Poème mêle mes pensées et mes sentiments aux tiens...et à ceux de beaucoup d'autres. L'écriture me fut aisée.

Quant à la suite, je ne retiendrai qu'un chose : celle de t'avoir "soulagée d'un poids", " beaucoup apporté". 
Ton compliment est ma plus belle récompense, Valérie. C'est toi qui me fais riche, et je t'en remercie.

                                 
Alice  HUGO.


laurent 12/11/2008 22:02

Je n'ai pas dérobé l'encrier de Jonavin, simplement lecteur conquisA force de relayer ses mots, ses lignes, j'ai l'impression de lui voler une partie de son âme,  m'accaparer quelque chose qui ne m'appartient pas.Comme, je parle de lui, j'en profite pour te dire qu'il est juste revenu, d'où mon message précédent.Comme nous le suivons depuis longtemps, connaissant l'humilité du personnage, je tenais à te le signaler

Alice HUGO 14/11/2008 08:55


Tu ne voles pas son âme : tu entretiens la flamme...

Je passais, de temps en temps, me nourrir dans ses Pages. Je suis enchantée de son retour.
Je m'en vais, de ce pas, le saluer.


sido 12/11/2008 08:36

Alice ! Voilà comme un écho, magnifiquement écrit, à mon jet, brut, du coeur il y a peu. Tu as su poétiquement dire l'essentiel à Valérie, quelque part une "soeur en émotion et en pensées". Chacun des mots de ces 6 premières strophes  je me les "approprie". C'est un très beau poème. Merci pour ce partage.

Alice HUGO 12/11/2008 19:09


J'avais, bien sûr, adhéré à ton texte " Virtuel ou Réel ", Sido.
Tout Internaute a forcément été, un jour ou l'autre, confronté à une " désertion légitime ". C'est pourquoi je m'associe à ton sentiment en ce qui concerne les 6 premières strophes.

Merci à toi, Sido. Et merci à Valérie qui, par sa demande, m'a permis de faire passer ce ressenti.

Mes poétiques pensées.


marlou 11/11/2008 20:06

Toujours à nous émouvoir au gré de tes mots, merci

Alice HUGO 11/11/2008 23:57


C'est moi qui te remercie, Marlou.
C'est un réel plaisir de te lire ici ( aussi !)


Réjane 11/11/2008 09:54

Comme il doit parler à tous les plus ou moins accros que nous sommes ce texte là !! Nous l'avons probablement tous expérimenté un jour, une habitude, presque un "besoin", face à ces amitiés virtuelles mais qui paraissent parfois plus réelles que la réalité. Notre monde serait-il donc tellement plein de solitudes ?? Le premier et le dernier vers se suffisent à eux mêmes. Bravo et merci pour ta sensibilité Alice :)La Toile d'Internet est un écran fragile

Alice HUGO 11/11/2008 23:55


"...merci pour ta sensibilité, Alice "... La tienne s'illumine en reflet, Réjane.

Cependant, je préserve une distance - un bouclier ? - par rapport à ce "miroir aux alouettes". Même si je ne peux pas, toujours, ne pas ressentir une vibration en écho sur la mienne...
Mais les Guerriers Sioux veillent !

Merci à toi, chère Lyre alexandrine.



laurent 11/11/2008 05:08

VOUS AVEZ UN MESSAGE C'est comme le gling de la porte...Si on aime le destinataire, c'est de la réglisse qui parfume l'haleine, si en plus la pastille émeut notre petit coeur, dès la première rafale, j'entends l'appel du large.Dans le coquillage des roudoudous et leur voile de cellophane où tempêtent des caramels au beurre salé.Dans les cordages de sucre candi aux mâts de Twisty pop.De ces messages, j'y pense parfois, comme ces grains de café au parfum de violette.Je garde en mémoire, les pastillages parfumées...Ils jaunissent les dents, effaçant d'un trait de gomme l'enclume du coeur et donne à la journée, une humeur joyeuse.Demain, je regarderai si j'ai un petit message, histoire de mettre un soleil en boite.(extraits de Candy box - JONAVIN)

Alice HUGO 11/11/2008 23:33


Mince ! J'ai cru, Laurent, que tu avais dérobé l'encrier de Jonavin !
Dès les premières lignes, j'ai senti le parfum de sa plume et ce n'est qu'en lisant ta dédicace que j'ai compris pourquoi... Je ne connaissais pas ce texte, infiniment poétique.

Merci d'avoir donné un souffle à cette Plume qui a, bien tristement - pour nous - quitté notre univers.


anaka 10/11/2008 22:25

je ne crois pas être l'anna K que vous dites détester,mais que probablement vous appréciez...je suis anaka, un seul n, l'autre ne sert à rien...Tilk est  mon ami, vous avez raison d'être jalouse...;-)

Alice HUGO 11/11/2008 00:23


Mille excuses pour cette confusion, Anaka. 
 En effet, je croyais qu'il s'agissait d'AnaK et de ses géniales " Ficelles ", véritable mine de renseignements et d'aide pour la gestion et la déco des blogs.

Et vous avez, aussi, raison : vous avez beaucoup de chance d'être l'amie du grand Jaffa.
Je vous en fait compliment et vous adresse mon poétique salut.


tilk 10/11/2008 00:17

bonjour Aliceencore un tres beau poème bien representatif de qce que nus vivons souvent dans ce monde des blogsbeso

Alice HUGO 11/11/2008 00:12


Je le pense aussi, Tilk.
Heureusement, mon côté " sauvage " , mes pieds bien ancrés dans la Terre Mère, me permettent le recul suffisant pour préserver ma lucidité et mon écoute discrète mais, néanmoins, attentive.

Mes meilleures pensées.


:0095: Maître Po 09/11/2008 16:37

Chère Poètesse Publique,Les impondérables de la vie, ses vicissitudes comme ses joies, m'ont un peu éloigné des blogs. Les rares moments de liberté qu'elle m'accorde sont consacrés assez égoïstement au mien et ne me laissent pas le temps de visiter les blogs de ceux qui font l'effort de visiter le mien. Mais il en est un, un peu différent, qui mériterait un traitement particulier. Celle qui l'administre (une confédérée, enfin, je veux dire une sudiste) écrit depuis plusieurs années (jamais réussi à savoir combien) et j'adore ses textes. Ce sont des poèmes et j'aimerais lui dire d'une part mon regret de ne point parvenir à la visiter autant que je voudrais et d'autre part le plaisir sans cesse renouvelé que j'éprouve  à la lecture de ses oeuvres. Je suis certain que tu sauras trouver les mots que je n'ose prononcer. Merci d'avance, Chère Poètesse Publique.PS Dis Alice, si on se tissait un élan ?

Alice HUGO 09/11/2008 21:57


Maître Po - s'il s'agit bien de toi...- laisse-moi tout d'abord t'affirmer que tes Lectrices - dont je suis - ne font en aucun cas " l'effort " de visiter ton Blog. C'est un lieu de
Culture et d'un ludique réjouissant.

J'ai depuis longtemps (cf. " Réflexion " ) cessé de courir après le BR. Je ne visite que les Blogs qui m'agréent, soit par la valeur de leur contenu, soit par celle des personnes qui les
alimentent.
Et, comme pour toi - et pour le reste du monde - mes journées ne font que 24 H...

Poétesse Publique a cueilli tous tes mots et t'en retourne un collier fleuri de remerciements.


JA 09/11/2008 14:46

Je suis en admiration devant ces vers qui reflètent tellement la réalité :
"Qu'il est dur d'entrevoir, qu'en fait de résidents,
L'on n'est ni plus, ni moins, que simple locataire
Du coeur et des pensées de tous ces confidents,"
Je voudrais quelquefois avoir ton talent dans ce domaine pour les inventer moi-même.
Bon - long- week end.
Bises
Ja

ps : c'est long, trèèèès long pour mettre des commentaires. Faut vraiment insister !!!

Alice HUGO 09/11/2008 21:37


Tu as bien d'autres talents, Ja ...dont je me lèche les babines !!!

Plein de gros bisous.

PS. C'est trèèèèèèès long, aussi, pour y répondre !


Ghislain 08/11/2008 20:32

Magnifique poésie Alice ! Le message est passé me semble-t-il. Internet mais surtout les blogs sont des terres privées, les visiteurs vont et viennent, que certains dont une amitié s'est tissée ne reviennent plus peut effectivement procurer de la douleur, mais chacun sait que de temps à autres, les visiteurs ont aussi besoin d'autres choses. Internet, c'est bouger. L'on oublie vite qu'autour du virtuel, il y a une vie, une vraie réalité. Les amitiés sont "fragiles" sur la toile, mais le net à d'autres atouts pour compenser cela, la diversité des rencontres. Il ne faut donc pas pleurer ses disparitions - qui peuvent être momentanées - mais s'enirchir des nouvelles.Une belle poésie triste et dont beaucoup de bloggeurs se reconnaîtront. Je le répète, internet, c'est la mobilité. Il faut faire avec, et voir les bons côtés.Mais quel talent tu as Alice pour aussi bien écrire la pensée des autres, et cela dans une poétique parfaite. Bravo. Ghislain.

Alice HUGO 09/11/2008 21:34


Comme à ton habitude, ton propos est frappé de sagacité et de discernement, Poète HAMMER.
Rien d'autre à rajouter.

Merci pour ton compliment sur ma prosodie : venant de toi, je l'apprécie à sa juste valeur.


Danielle 08/11/2008 19:14

Quelle émotion Alice, je suis touchée en plein coeur. On voit combien tu as été sensible et inspirée par la demande de Valérie. Ton encrier s'est rempli d'une grande émotion que ta plume a exprimé avec ardeur. Ton poème est sublime, j'en deviens muette (ça m'arrive rarement, mais là ...). Je ne trouve pas mes mots devant autant de talent, tu es magnifique chère poétesse. Tu sais que je suis sincère. C'est vrai que la fermeture de certains blogs qui nous ont fait vibrer, est douloureuse. On a l'impression de perdre un ami. Tu devines de qui je parle, j'en suis sûre, ses textes me manquent déjà. Merci à toi de nous faire vibrer d'une telle émotion. Bises. Danielle

Alice HUGO 09/11/2008 18:46


En fait, chère Danielle, la première partie du Poème reflète - aussi - mon propre sentiment. Et celui de beaucoup, je pense. ( je reste lucide, mais je ne porte aucun jugement péremptoire ).
Ma Plume avait eu quelques velléités pour ce thème, mais c'est la demande de Valérie qui a servi de catalyseur.

La seconde partie du Poème lui est consacrée, dans le respect plein et entier de sa demande.

Si le tout t'a touchée, j'en suis réellement ravie, Danielle. Ton émotion et ta sincérité sont, pour moi, le gage d'avoir bien servi mon inspiration.

Mes meilleures pensées poétiques.



Sissipaillette 08/11/2008 17:32

Encore une fois, une belle réussite ! En fait, j'ai trouvé : tu as le don d'ubiquité par l'intermédiaire de ta plume et tu sais te mettre à la place des autres.Tu es formidable !Bisous de fin d'après midi au coin du feu

Alice HUGO 09/11/2008 18:20


Damned ! je suis démasquée !!!

Bisous aussi, Princesse.


stellamaris 07/11/2008 23:56

Encore un poème sublime. Et que d'émotion !Très grosses bises.

Alice HUGO 09/11/2008 18:19


Merci beaucoup.
Poétiques pensées.


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -