Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 07:00

NOIRE  EST  LA  LUMIERE

NOIRE-EST-LA-LUMIERE.jpg

                    (d'après un Oeuvre de TILK)

Noir, gouffre de terreur où sombre la pensée
Béance d'une terre atrocement blessée,
        Nul repenti fallacieux
Ne pourra, de la fin, racheter les souffrances.
Pauvre fou ! Homme impur ! Ô tueur d'espérances,
        Contemple la fureur des Cieux !

Trop tard ! Il est trop tard pour vouloir te défendre ;
Les cordes que tu tends serviront à te pendre
        Avant que de te protéger.
Toi qui de par le monde infliges maints sévices,
Du chaudron de l'enfer, affronte les supplices
        Et meurs, indigne passager.

Mais si tu vois planer un ruban de lumière
Qui tisse dans l'azur une ardente bannière,
        Tout n'est peut-être pas perdu ;
Offre-lui le secours généreux de ton âme :
Un seul souffle suffit pour ranimer la flamme
        Et sauver le rêve éperdu.

 

commentaires

Stellamaris 17/06/2010 22:39


Une profonde noirceur, avec l'aube d'une espérance à la dernière strophe ... Magnifique, Alice ! Bises.


Alice HUGO 18/06/2010 18:59



Je suis une luciole lucide : je répands ma lumière au coeur de la ténèbre...(enfin, j'essaie).


Merci pour ton intérêt fidèle, Stellamaris, et mille bisous scintillants.



dgi:0040:dgi:0040: 16/06/2010 22:41


toi seule est capable ainsi de traduire ce tilk que je ne connais
gros bisou et bonnes balades ** dgidgi


Alice HUGO 18/06/2010 18:55



Que nenni ! il se traduit très bien lui-même ! D'ailleurs, je t'invite à aller voir son blog : c'est une vraie découverte, riche de couleurs et de mots.


Gros bisous à toi, plaisante Plaisancière !



Danielle 15/06/2010 00:00


Bonsoir ma chère Alice, je m'interroge toujours pour savoir comment tu arrives à traduire, à expliquer et à poser des vers superbes sur la jolie toile si particulière de Tilk. Tes mots sont
tellement forts, si beaux, qu'ils m'entrainent dans ta perception de la peinture, c'est bizarre ce sentiment de me faire découvrir l'explication de ce qu'a voulu exprimer Tilk. Après la lecture de
ton poème, j'arrive à voir cette expression que je n'avais pas ressentie. Ce n'est pas très clair ce que je voudrais expliquer mais c'est pourtant réel. Mais ta sensibilité te permets de lire et
comprendre entre les lignes, c'est un bonheur. Gros bisous colorés et affectueux. Danielle


Alice HUGO 16/06/2010 17:06



Au contraire, ce que tu dis est très clair, ma chère Danielle...car la lumière de ton coeur éclaire tes mots.

Je ne sais pas si Tilk et moi avons la même perception de ses Peintures. 10 personnes devant une scène - réelle ou picturale - auront 10 émotions différentes. (Et c'est heureux : nous ne sommes
pas des robots !). La seule chose que je puisse dire, c'est qu'au premier regard des tableaux que Tilk me destine,  une image fulgurante s'incruste à chaque fois dans ma rétine et ,
sans avoir besoin des mots, je sais déjà les vers qu'ils m'inspirent. (tu vois, j'ai autant de mal que toi à exprimer le "phénomène" ! Pfff !!!)


Par contre, c'est clairement que je te dis : Merci, et encore plus joyeusement que je te donne un baiser.


 



Nhand 14/06/2010 16:28


Chère Alice, c'est encore une fois une surprise et une réussite. Je ne saurai plus dire si ce sont tes mots qui répondent parfaitement aux couleurs de tilk ou le contraire, mais une chose est sûre
: tu sais poser le mot exactement où il faut, alliant l'élégance au sens. Chapeau !

NH


Alice HUGO 16/06/2010 16:51



Le mérite en revient principalement à Tilk. D'abord parce qu'il est à l'origine de ce "partage" - que je considère comme un honneur -; ensuite parce que la peinture et les mots de Tilk
ont, pour moi, ce paroxysme de sensibilité qui fait vibrer la mienne.
Je suis très réceptive à ton ressenti, Chevalier Nhand. Aussi, c'est avec une cordiale gratitude que je te remercie pour El artiste et pour moi-même.


Mes plus sympathiques pensées pour toi.



Pauley 11/06/2010 14:57


Comme toujours je suis conquise... Tes mots caressent toujours mon âme ma poétesse excellentissime... Bisous

PS : Je t'attends pour avoir ton avis sur mon dernier poème... Bisous nutellatés pour toi ma douce Alice.


Alice HUGO 12/06/2010 20:44



Je suis "en vadrouille ", ces temps-ci, et je n'ai pas toujours accés à un ordinateur. Mais je te promets de venir te venir lire dès lon retour.


Merci à toi, gentil petit Ecureuil. Et mes plus énoôôôôrmes baisers !



marlou 09/06/2010 16:40


Malgré la damnation inéluctable, l'espoir nous donne des ailes pour y échapper ! Des mots forts qui accrochent, qui portent haut la barre, qui retournent la situation...
Crier au miracle ? Oui, celui de tes mots et des couleurs de Tilk...Merci.


Alice HUGO 11/06/2010 20:29



Merci pour Tilk et pour moi, chère Marlou. Mais aucun miracle, ici ; le mot est trop fort ( tu es tellement gentille !) .Je dirais plutôt :  lucidité et espoir.


Mes plus cordiales pensées pour toi.



MARTIENNE-BONHEUR 08/06/2010 22:51


Et bien,là,je reste "scotchée"....

Je pense que personne d'autre que toi,n'aurait su interprèter cette toile de Tilk.

Bravo Alice et bravo Tilf,qui a l'air de bien t'inspirer.

Il faudra qu'un jour ,nous nous voyions avec Fernando,il habite a deux pas de chez moi.Disons à une dizaine de kilomètres.

Besos,mon Alice.Aimée


Alice HUGO 11/06/2010 20:10



Veinarde !!! A propos, sais-tu que Tilk fait régulièrement des Expositions ? Tu pourrais lui demander les dates...


Il est vrai que la Peinture de Tilk a une résonnance particulière, chez moi. Je ne saurais l'expliquer... Mais je ne suis pas certaine d'avoir la même perception que El Artiste ! Bah, il est si
charmant qu'il ne me fait jamais de remontrances ! Heureusement, car je suis vraiment fière de "faire parler" ses Toiles.


Plein de bisous, aimée Aimée.



la raine 08/06/2010 13:40


comme d'hab sublime- gros bisous je penses toi


Alice HUGO 11/06/2010 19:50



Merci, la Raine. Loin des yeux, mais pas loin du coeur...
Mille baisers affectueux.



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -