Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 10:00

Mes chers Lecteurs,
Qu'y a-t'il de mieux, en ces temps estivaux, qu'un Poème évoquant les vacances ?...

Je souhaite les vôtres merveilleuses, de celles qui parfument la mémoire de souvenirs fleuris.

Je ne serai jamais loin de vos pensées, ni de vos univers... 

 

Alice.

 

VACANCES.gif

 

 

J'aime le fier mistral et son étreinte sèche,
Quand sa respiration exhale en ses chaleurs
Le souvenir lointain des batailles de pêche
Où les fils s'emmêlaient sous nos rires boudeurs.

 

dyn006_original_90_104_gif_25.gif

Le céleste lampion boucanait ma frimousse
Bien à l'abri, pourtant, sous l'affreux galurin
Que j'ornais finement de branches de jarousse
Auxquelles je tressais des fleurs de romarin.

Nous étions cinq cousins, j'étais la seule fille,
La plus jeune et, mon Dieu ! combien j'en profitais !
Moi le corsaire en chef, général de flottille,
A la moindre cabale aux fers je les mettais !

M'ouvrant dans les ravins des sentes bocagères,
Ils charriaient mon seau, ma canne, mes appas

Et, tapant du bâton pour chasser les vipères,

Elevaient un rempart pour assurer mes pas.

Je n'avais peur de rien menant cet équipage !
Innocente et légère au seuil de mes douze ans,
Le seul événement qui me mettait en rage
C'est lorsque les ronciers me volaient mes rubans.

Et quand nous arrivions au bord de la rivière,
Nous contemplions la berge avec solennité ;
Puis nous prenions d'assaut la barque du Grand-Père,
Que menait le plus grand, imbu de dignité.

" Oh ! combien de marins, combien de capitaines " !
Déclamais-je, debout, sous le regard contrit
Des cousins atterrés par mes calembredaines,
Craignant que les poissons ne s'offusquent du bruit !

Mais contre toute attente, en terme d'halieutique,
C'était moi la meilleure au grand dam des garçons
Qui m'imputaient pouvoirs de sorcière aquatique,
Jurant que j'envoûtais leurs vides hameçons !

Lors, affectant un air de princesse outragée
Je levais le menton, le profil si distant
Que les galants vassaux, me croyant affligée,
Me tendaient leurs goûters d'un geste repentant.

Les bras embarrassés par le gracieux viatique
- Ne pouvant plus longtemps aristocratiser -
Je riais aux éclats d'une joie authentique,
Et je leur rendais tout, augmenté d' un baiser !

Quand le soleil plongeait derrière la montagne,               
Nous reprenions, fourbus, le chemin du retour,
Célébrant les splendeurs d'un pays de cocagne
Qui semait dans notre âme un parterre d’amour.

Brandissant nos trophées nous abordions à l'aire
Où le feu crépitait sous les vents étésiens ;
Nous revenait alors comme un instinct grégaire :
En cercle nous dansions, poussant des cris d'indiens !

Puis soufflant sur ses doigts pour saisir la friture,
Chacun se régalait des goujons alléchants ;
Et tandis que la nuit brodait notre aventure,
La lune palpitait au rythme de nos chants.

Ô divins souvenirs parfumant la mémoire
Qui donnez à mes jours son lustre généreux,
Si je conte aujourd'hui votre éternelle gloire
C'est que je rêve encor de ces moments heureux.

 

 

commentaires

texier 30/06/2017 11:20

Vos écrits sont magnifiquement envoûtants de souvenirs et j'adore vous lire.

annie 27/07/2014 18:28

Bonjour Alice.
J'ai eu le plaisir de lire votre madrigal grâce à Michel Doucet... Je comprends son écho... Votre écriture est superbe. Je me suis régalée tout en ayant l'impression de revivre un peu mon enfance !
Je reviendrai lire car j'aime, j'aime !
Amitiés.
Annie

dgidgi 28/08/2013 11:18

Toujours aussi plaisant à lire, mais l'été tire à sa fin et tous vont reprendre leurs activités !!
bisous

monique 17/08/2013 23:14

Je redécouvre votre site grâce à Jacqueline une copinaute qui a mis votre site à l'honneur ce mois-ci, un choix judicieux elle a un goût exquis, voici son site http://www.soleillement.be/

Un joli partage elle est très généreuse et j'avoue qu'elle a bon goût. Vos écrits sont magnifiques et j'adore vous lire. Bonne soirée

monique 17/08/2013 22:39

de beaux souvenirs ici contés, des moments de ta mémoire qui resurgissent, un beau partage et bel écrit. Je te souhaite une douce soirée et un bel été. Bonnes vacances. Amitiés

tilk 11/08/2013 02:00

en admiration comme toujours
besos
tilk

laurent 13/07/2013 23:14

Si je pouvais te lire au temps des amours mais on devine...

tilk 09/08/2012 02:34

toujours aussi admirable mon amie
besos
tilk

Réjane 28/07/2012 19:24

Qu'il fait bon dans tes souvenirs Alice, encore un texte qui n'a pas pris une ride, je reste persuadée que tu n'as pas perdu une once de ton espièglerie d'alors. Bonnes vacances, Alice, tu manques
...

efi 22/07/2012 19:21

Très bel écrit qui fleure bon les vacances... souvenirs impérissables, en effet !
Amicalement

tilk 17/07/2012 00:31

c'est un immense plaisir que de te lire mon admirable Alice
besos
tilk

Réjane 10/07/2011 11:02


Ah le temps des vacances, et des souvenirs joyeux :) Les tiens valent leur pesant d'or Alice, et même en relecture, qu'il fait bon voyager avec toi sur ces jours heureux brodés d'insouciance. Bonne
vacances à toi et tes proches :)


stellamaris 09/07/2011 10:35


Toute la fraîcheur de l'enfance ... C'est magnifique ! Bises, Alice !


Nhand 15/08/2010 10:56


Chère Alice,
je reviens enchanté de ce voyage dans tes souvenirs, le temps de te glisser quelques mots. Alors comme ça, tu mettais tes cousins au garde-à-vous ? Je ne sais pas pourquoi, mais ça ne me surprend
pas tellement (ahahaha)... Sinon, je reste toujours admiratif de ton sens du détail, du vocabulaire (riche) bien choisi, de la précision chirurgicale de ton écriture ! Chapeau bas !!! ...

NH


Alice HUGO 19/08/2010 18:31



La chipie...La précision chirurgicale... Dis-moi, Chevalier : tu ne serais pas un peu devin ?....
Ton compliment - comme toujours - me va droit au coeur. Je t'en fais révérence.



martine 12/07/2010 21:19


coucou mon fidele moussaillon pas d'inquietude ton venéré capitaine se porte trés bien je n'ai juste pas le temps de m'occuper de mon navire qui part de se cout a la dérive mais promis avant de
partir en vacances je viendrais te faire rire
la pour l'instant je te fait d'enorme bisous et si tu est en vacances passe de bonne vacances


Alice HUGO 13/07/2010 19:23



Hello, Capitaine ! Je voyage par sauts de puce, mais dès que je le peux, je réponds aux commentaires.
Aussi, n'hésite pas à venir me livrer quelques pintes de bon rire : ma bonne humeur ne prend pas de congés, elle !!!


Plein de bisous, et que la mer de tes vacances soit la plus belle et la plus ensoleillée pour toi et pour ton équipage !



Mayta Capac 08/07/2010 10:01


Moi j'y suis sur le terrain de tes exploits !!. Mais il les poissons se font rares ...
Ils ont été remplacés par des canoés et des cayaks !!.
Mais le ciel est toujours aussi beau le soir. Et n'oublies pas le passage des Espérides (mi aout).
biz


Alice HUGO 13/07/2010 19:13



"Mais il les poissons se font rares"... Normal : je les ai tous pêchés !!! Ah ! si je pouvais aussi attrapper une étoile filante...


Biz too.



marlou 07/07/2010 22:27


De bien doux moments que tes mots nous rendent encore plus doux et plus vibrants. Oui, c'est l'esprit des vacances qui
s'exprime par ta plume talentueuse.
Belles vacances aussi à toi, Poétesse !


Alice HUGO 07/07/2010 23:35



Merci pour les tiens (de mots) qui fleurent bon ta gentillesse.


Mes cordiales pensées pour toi, chère Marlou.



dgidgi 06/07/2010 10:21


il n'y a pas que pour la pêche que tu est la meilleure
tu réjouis nos coeurs avec tes écrits, qui nous ramènent en arrière, oh, pas si loin que cela !!!!
pour avoir été élevée en bord de mer avec beaucoup de garçons j'en garde un souvenir !!! je ne trouve le mot mais grandiose c'est vrai
Dielette représente une partie de mon enfance, et une attache aussi forte que les amarres des bateaux en grande tempête.
un gros bisou et surtout de bonnes vacances à toi ** dgidgi ta plaisancière


Alice HUGO 06/07/2010 15:37



J'ai toujours pressenti que quelque chose, dans ton univers, parlait au mien...J'ai à présent l'explication : nous sommes deux garçons manqués !!! (mais deux filles réussies, pfff ! )


Bonnes vacances à toi, Plaisancière. Sors l'épuisette, je t'envoie un énorme baiser !



stellamaris 05/07/2010 22:56


Superbe, ce parfum d'enfance ! Bises.


Alice HUGO 06/07/2010 15:28



Je t'en mets un flacon ? Bises aussi, Stellamaris !



Danielle 05/07/2010 22:26


Ces merveilleux souvenirs de vacances restent gravés dans la mémoire, souvent agrémentés par les années qui passent de détails plus ou moins réels. On revoit les paysages sublimés, on ressent des
émotions décuplées par les dangers imaginaires de la découverte. Je me souviens des récits de Pagnol lors des vacances en famille, je vibrais avec lui pleine d'émotions et l'impression d'entendre
le chant des cigales et sentir l'odeur de la lavande portée par le souffle du vent.
Il me semble quand même que tu savais mettre à profit ton statut de seule fille ; déjà coquette et un caractère bien affirmé notre Alice (sourires). Merci de nous livrer ces souvenirs précieux.
Dans une brassée de souvenirs parfumés, tu découvriras plein de baisers pour toi. Bonnes vacances. Danielle


Alice HUGO 06/07/2010 15:27



Hey ! j'ai beau être du Midi, je n'ai rien inventé ni enjolivé : tout est toujours aussi vif dans ma mémoire. En fait, il y a longtemps que j'ai écrit ce Poème.
Quant à savoir user de mon charme, je le faisais en toute innocence et avec une authentique et colossale affection. (Donnez, et vous recevrez...)


 Je suis certaine que les chemins de ton enfance furent ensoleillés, chère Danielle, et qu'il t'en reste quelques rubans gansés autour de ta mémoire...
D'ailleurs, en fouillant dans ton bouquet de souvenirs, j'y ai trouvé tes baisers lavandins, et je t'en remercie. Reçois les miens, portés par les cigales.



la raine 05/07/2010 16:30


c 'est bien vraie tout celà.... bises


Alice HUGO 06/07/2010 14:50



Je ne mens jamais !...J'accomode parfois la vérité dans mon chaudron... 
Mais ici, tout est véridique ( et tu en sais quelque chose...)


Mes plus affectueux baisers, la Raine. 



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -