Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 09:00

 TRILOGIE CELESTE

II



LE  CREPUSCULE


Par delà le ponant où le jour se fissure,
Lorsque l'ombre s'adoube au glaive du mistral,
L'horizon s'abandonne au souffle vespéral,
Jetant sur le décor sa froide damassure.

Le ciel ensanglanté lèche sa meurtrissure ;
Il veut reconquérir l'espace sidéral
Et gagner sur la nuit l'âpre duel astal.
Mais la sorgue le vainc d'une ultime morsure.

Pourtant l 'œil, ébloui par de telles splendeurs,
Ne perçoit que l 'éclat des célestes ardeurs,
Comme pour s'affranchir de l 'obscure chimère.

Dans cette lutte à mort figurant son destin,
L' Homme optimiste et droit s'abandonne au festin :
Il sait, de la noirceur, le triomphe éphémère.


 

L'ECHO :

Les fleurs du crépuscule...

Quand l'aube point son nez, que jamais rien ne presse,
Car d'eau fraîche et d'amour nous vivons tous les deux,
Je t'offre en un regard des bouquets de tendresse,
Ton sourire est si beau quand s'allument tes yeux !

Je vais cueillir pour toi les fleurs du crépuscule
En montant vers ce ciel où s'éveille le jour...
Je marche sur un fil, moi pauvre funambule,
Pour éblouir d'argent tes cheveux mon amour.

Dans le grand lit, serrés, repartons en voyage
Et refaisons le tour de nos rêves de nuit,
Mes dix doigts étoilés sur ton corps en partage
Sont le feu du soleil sur la lune qui luit.

A ta lèvre je bois tous les nectars du monde,
Elle étanche ma soif et m'ouvre l'horizon,
Elle enchante mon âme et s'attache, profonde,
A rafraîchir ma bouche à nouvelle saison.

Je vais cueillir pour toi les fleurs du crépuscule,
Leurs pétales sont doux telle rose au printemps,
Comme ta peau velours, sous ma main majuscule,
Que j'aime à caresser sous le drap bleu du temps...

Je te donne ma vie, amour, comme une offrande
Chaque matin brûlant sur le parvis d'aimer ;
J'allume des flambeaux dans tes yeux en amande
Et je laisse, en plongeant, mon coeur s'y abîmer !

Michel DOUCET

commentaires

Clovis Simard 02/08/2012 13:18

voir mon blog(fermaton.over-blog.com)

Clovis Simard 02/08/2012 13:17

voir mon blog(fermaton.over-blog.com)

Danielle 28/05/2012 19:26

Ces deux poèmes sont une pure merveille chère Alice, à couper le souffle ! Tes vers toujours superbes et l'Echo débordant de tendresse et d'amour, magnifique ! Bravo à tous les deux, c'est un
véritable ravissement de vous lire.
Plein de bisous pour toi, remplis d'amitié. Danielle

David Space 20/05/2012 18:13

Oui... le mistral quel délice ce calice...

tilk 13/05/2012 23:37

c'est vraiment bien..de la poésie pour de vrai
besos
tilk

stellamaris 13/05/2012 11:05

Encore deux poèmes en écho absolument splendides, Alice ! Un recueil de ces duos serait une merveille ... Si ça vous tente, je suis votre homme !

Bises !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -