Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 17:00

JOURNAL D’UN FADA

camargue.jpg 

Dans la fraîcheur du soir, courant par les sentiers
Loin du silence obscur qui tourmente la ville,
Je foulerai pieds nus des raidillons côtiers
        Où flotte une senteur subtile.

Puis je contemplerai le théâtre floral,
Aux ornements si purs qu'il n'est point de poèmes
Pour dire la beauté du rayon vespéral
         Quand il darde ses feux suprêmes.

Ébloui, soulevé par l'éclat du décor,
Je prendrai mon envol avec les flamants roses
Qui rougissent l'azur dans le sillage d'or
          Des étoiles tout juste écloses.

Je fermerai les yeux  pour voir avec le cœur
Ce mystère divin qui m'émeut jusqu'aux larmes
Et verse sur mon âme une ardente liqueur.
          Oh, succomber à ses doux charmes !

Non loin je percevrai le souffle des taureaux ,
Le galop d'un cheval, fugitif et sauvage,
Les ramages courtois de quelques passereaux :
          Un concerto sur le rivage !

Heureux qui, comme moi, vit au pays des dieux !

Allons, ne riez pas ! Qu'on se moque ou me nargue,
Nul ne m'empêchera de clamer sous les cieux :
          Je suis le roi de la Camargue !

 

 

 

commentaires

laurent 20/08/2012 22:41

C'est une Camargue enchanteresse mais sauvage dans la fraîcheur du soir
La solitude qui nous ouvre les yeux pour nous abandonner à l'intime du partage.

Girlspirit 20/08/2012 17:51

superbe poeme, bravo !!!

dgidgi 13/08/2012 00:04

Bonsoir Alice, je rentre après 5 mois de voyage et j'ai toujours autant de plaisir à te lire, merci
bisous de dgidgi

tilk 11/08/2012 16:29

fantastique...
besos
tilk

stellamaris 11/08/2012 13:40

Magnifique, Alice ! Merci ! Bises.

Ghislain Hammer 10/08/2012 22:28

Ton poème est excellent !!!

je n'aime pas la Camargue, je l'adore. Je n'aime pas les gens normaux, j'dore l'extravagance.
Je n'aime pas la poésie, j'adore le plat cornu !et encore davantage ceux qui les habitent.


Je salue qui vous savez. Avec le plus grand respect. E tavec mes excuses sincères. Bravo Alice !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -