Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 18:50

 

HALLOWEEN


Enfourchant son balai, la lippe salivante,
Une sorcière plane au-dessus des maisons,
Et son ricanement vous glace d'épouvante
Lorsqu'il fait tressaillir les noires frondaisons.

C'est la nuit d'Halloween, les enfants ont la trouille
Des spectres maquillés dont ils ne savent pas
S'ils sont réels ou faux . Le feu de la citrouille
Sera-t'il suffisant pour vaincre le trépas ?

Wououh ! clament-ils alors par les rues de la ville
Afin de conjurer les ombres de la mort,
Et la besace au bras, en chaque domicile
Ils sonnent en criant : " Un bonbon ou un sort " !

Ils tremblent de plaisir, se moquent d'un costume
Où se cache - qui sait ? - un fantôme inhumain
Exhumé du tréfonds de l'étrange coutume...
Papa ! Maman ! Surtout, ne lâchez pas ma main !


commentaires

tilk 30/10/2012 00:45

superbe comme toujours
besos mon admirable Alice
tilk

stellamaris 30/10/2011 13:15


Une plongée dans l'univers de l'enfance ... J'adore, Alice ! Bises !


Alice HUGO 02/11/2011 16:43



Hoooouuuuu ! J'enfourche mon balai, et à l'année prochaine !!!


Bises à toi, Roi des Elfes !



stellamaris 30/10/2010 18:05


Un superbe poème d'ambiance, non dénué d'humour ... J'ai adoré ! Bises.


Alice HUGO 05/11/2010 20:36



Merci, Stellamaris. Je comprends aisément pourquoi tu as apprécié l'ambiance de ce poème - toi qui fais si fantastiquement rimer les pensées de tes amis les Elfes, Farfadets et autres
Korrigans... !



tilk 30/10/2010 11:55


je t'imagine déguisée en sorcière ah ah ah une belle sorcière bien sûr
besos
tilk


Alice HUGO 05/11/2010 20:33



Non ! une affreuse sorcière qui fait peeeeur !!!


nb. Mon balai s'était emballé et j'ai eu du mal à regagner mes pénates : cela pour expliquer mon retard à visiter les blogs que j'aime. Mais j'arriiiive, foi de gentille sorcière !


Besos tambien, amigo mio.



Pauley 15/11/2009 04:20


Vraiment sympa, je ne risque pas de lâcher la main de ma princesse/sorcière qui s'accroche à mes basques ce jour là et qui dès qu'une porte s'ouvre cri wouaahhhhhhh et qui à un moment donné en à
marre et lâche : "J'en ai marre de faire peur, on rentre ?" Voilà comment était ma princesse le jour d'Halloween.


Alice HUGO 16/11/2009 11:22



Des instants inoubliables, sans conteste. Le bonheur des enfants est une eau de Jouvence !
Tu as dû prendre beaucoup de plaisir...et de photos, j'espère !




MARTIENNE-BONHEUR 08/11/2009 21:42


Simplement te déposer un brin de tendresse et un chaleureux baiser.
Aimée


Alice HUGO 09/11/2009 12:13


Je me disais aussi : mon ordinateur est tout rouge et il sent bon...
Evidemment : c'est le bisou de mon Aimée !!!

Un brin, dis-tu ? Je t'en envoie un bouquet !


ghislain Hammer 07/11/2009 01:06


"euh...pardon, quand on est poètes, il parait qu'il faut toujours s'excuser avant de d'être enfermé."


Alice HUGO 09/11/2009 12:05


Cf. réponse au commentaire précédent.


ghislain Hammer 07/11/2009 01:02


grrrrrrrr

J'ai écrit vingt vers pour t'inviter sur Paris et voir mon exposition prochaine (sept 2010) à la mairie de Tremblay, et tout a disparu. Alors forcément j'ai envie de crier : grrrrrrrrrr !!!!!!!!!
et pu.............tain
Mais je reste poli et droit, et j'espère que tu viendras, toi qui as renaît mon courage d'écrire, toi qui me corrige encore aujourd'hui, toi sans qui je ne serai plus moi. Je t'invite, bien plus
que cela, je viendrai/


Alice HUGO 09/11/2009 12:04


Grand Poète HAMMER, ta brillantissime Plume c'est dans l'encre qu'il faut la tremper. Pas dans l'absinthe !!!

J'attends tes 20 verres...euh...Vers !!!


charles daney 06/11/2009 09:52


Si vous êtes tombée dans l'encrier, mon chat, lui, est tombé dans la mélasse de la vie quotidienne, ce qui ne l'empêche pas de lui trouver un goût acide.


Alice HUGO 06/11/2009 11:11



J'aime l'acidité, Maître du Chat : c'est un principe qui fait ressortir le goût des choses, le goût de la vie...
Le vôtre en a 9, pour le plus grand plaisir de vos Lecteurs !




ghislain Hammer 05/11/2009 11:40


Je l'ai lu à Enzo, il a bien aimé !!!

Je laisse en lien la version achevée (sourire) de "L'homme de la toussaint" !

http://www.ghislain.hammer@over-blog.com


Alice HUGO 06/11/2009 11:04



Merci à toi, Poète HAMMER. J'adore faire peur aux enfants - rah!ah!ah! - ( pour de faux !)

J'irai voir ton Poème à cheval...euh ! achevé !!!



Dông Phong 04/11/2009 22:20


Ce fut aussi un grand divertissement pour mes petits-enfants.
Merci Alice pour ce beau texte.


Alice HUGO 06/11/2009 11:00


Merci à vous, Dông Phong.
Je suis heureuse et fière que vous ayez lu mon Poème avec vos petits-enfants. Cela vaut plus, pour moi, que des Kilos de bonbons !!!

Passez une belle journée.


Pierre 03/11/2009 11:40


Bonjour Alice !
c'est bien comme cela que les petits monstres d'un soir font. Que de caries à venir avec cette fête inventée certainement par un dentiste ! En tout cas, chère Alice, ton talent non déguisé nous
enchante. Bisous. Pierre.


Alice HUGO 03/11/2009 17:45


Zolie tournure, zentil Pierre. Ze t'en remersssie.

( Ezcuze-moi, z'ai pas manzé tous les bonbons, mais z'ai trois dents z'en moins - sssuite à un refus de balai de priorité à droite : ces zeunes, ze te zure !!! - alors ze zozotte !
Par sssance, ma Plume n'a pas été tousssée  !!! )

Un gros bizou pour toi.


tilk 02/11/2009 23:22


ah ah ah ..j'adore
besos
tilk


Alice HUGO 03/11/2009 17:38


Ah ! toi aussi tu aimes faire peur aux enfants ! Sacré Tilk, va !!!

Besos mucho mucho, l'Artiste.


Réjane 02/11/2009 21:46


J'adore ces joutes, presque autant que la "piste à bisous" :) Quant aux mini sorciers et sorcières d'Halloween, ceux qui sont venus frapper à ma porte sont repartis avec des bonbons et 1 € dans
leur escarcelle, et ma foi, ils avaient l'air plus anges que démons ces chérubins. Alice, arrête de leur faire peur avec ton balai !!! ;)


Alice HUGO 03/11/2009 17:35



Pourquoi ne suis-je pas surprise, Dame Réjane... La Fée de la bienveillance a dû squatter ton berceau !
Tiens, si je n'avais pas rangé mon balai, je l'aurais enfourché illico ( hue, coco ! ) pour venir te serrer dans mes bras !

Quant aux joutes que tu évoques, elles participent grandement de mon plaisir sur les Blogs. Je regrette cependant de ne pas être plus présente sur tes magnifiques Terres de PoésieLand. Le temps
me manque, et tu me connais assez pour savoir que je ne me permettrais jamais de ne m'y rendre que pour un banal et futile " coucou, c'est moi; bien le bonjour " ! Je veux prendre le
temps de lire les PoésieLanders et de commenter leurs écrits - avec sérieux et ravissement ( deux potes à moi qui se débattent dans le sablier  )

Je te salue chaleureusement, gente Poitevine.

   



ghislain Hammer 02/11/2009 19:34


oups, oups, oups, oups, oups, oups ! ouille aïe ouille aïe !
A part ça je corrige :

"Je vous attends, Ouvrez, comme un début de fin,"

A part ça, je vous embrasse les filles !!!

(C'est dur de s'appeler valentine le jour des morts - -sourire aussi dur que de mourir le jour de la Saint-Valentin - resourire)

Ah la la la ce Lutin...


Alice HUGO 02/11/2009 20:48



Ah ! ( soupir d'aise ) Que voici une Lyre enfin bien accordée !

Allez, je t'embrasse aussi, sacré Lutin.



Danielle 02/11/2009 19:07


Bonsoir Alice, je sais bien que l'élève Hammer est indiscipliné et te contrarie, mais c'est mon commentaire qui est victime de ton indignation ! Cette fenêtre vide me "fend le coeur". Tu es fâchée
contre moi aussi ? Je plaisante bien sûr. Alors Ghislain ne nous énerve pas notre poétesse préférée !! Gros bisous Alice. Danielle


Alice HUGO 02/11/2009 19:21



Mais c'est qu'elle va me faire du boudin, ma douce Danielle !

J'ai répondu à ton - délicieux - commentaire à 18H56 ( c'est en tout cas ce qui est noté sur la ligne ) et ton petit coeur s'est craquelé à 19H07 ( ...sur la ligne )

Il est vrai que j'ai répondu à Ghislain en premier, parce que ses explications foireuses rayaient mon écran.

Mais je n'oublie ( j'essaie ) personne .
Et puis, il faut que vous cessIEZ de me chercher des poux dans la tête, sinon j'enfourche mon balai...et gare à vos fesses !!!

( Pour toi, ce sera une caresse, ma douce, mais ne le dis à personne !!! )



ja 02/11/2009 18:03


bonjour t'ite Alice,
mes petits enfants ont adoré .. et tremblé. Ma petite fille est d'ailleurs venue se réfugier sur mes genoux pour se faire câliner et m'a déclaré que mes joues étaient une "vraie piste à bisous". Ce
fut un merveilleux moment...


Alice HUGO 02/11/2009 19:10


Et il y en aura d'autres, plein d'autres...

" Une piste à bisou " : j'adore l'expression ! (Dis, tu me la prêtes ?... Arciii ! )

Tour de contrôle à Joue-Port : toutes les pistes sont occupées par les baisers d'Alice !!!


dgi:0040:dgi :0040: 02/11/2009 15:16


trop mimi, eh oui les petits en veulent mais on peur
et quand on voit leur frimousses, pas de frayeur
gros bisous Alice, bonne semaine ** dgidgi


Alice HUGO 02/11/2009 19:02



Hey ! mais tu poétises, Plaisancière ! Il est sympa, ton petit impromptu ! ( tu vas voir qu'elle va me voler mes Lecteurs, la perfide !!!  )

Plein de bisous aussi, ma belle.



ghislain Hammer 02/11/2009 11:52


bonjour,

A valentine :
"Plantée", "crevée" sont féminins car c'est ici une femme qui parle, et elle parle à "L'homme de la Toussaint".
Quant à "j'attends que vous m'ouvrez". Je ne sais pas, mais à mon oreille cela était juste car l'on peut dire : "j'attends qu'on m'ouvre". J'ai voulu un présent car elle la scène se passe devant
cette porte, elle est là, elle à l'attend "qu'on lui ouvre". Merci Valentine d'avoir attaché un peu de temps sur mon poème.

A Alice : Pour le point final, oups. Merci. Dans la version originale, il est là, car j'ai dû recopier mon poème sur ta page "commentaire" car interdisant les copier-coller.


Alice HUGO 02/11/2009 18:50



Élève HAMMER !!!   Va falloir mettre tes oreilles au diapason car ton " que vous m'ouvrez " sonne si faux qu'il en
est assourdissant !

Alors toi, tu dirais : - je veux que vous arrêtez de chanter   ???
                           - j'adore que vous me faites la
sérénade sous mon balcon   ???
( Aïe ! juste à l'écrire, mon clavier en grince !)

Version correcte :  - je veux que vous arrêtIez de chanter
                           - j'adore que vous me fassIEZ la
sérénade sous mon balcon
Révise ton Bescherelle, grand-Poète- je-fais-comme-ça-m'arrange !!!
 
Tu voulais " un présent " ? Je ne t'en ferai pas ici !!! 



Danielle 01/11/2009 23:22


Bonsoir Alice, l'ambiance si particulière d'Halloween décrite admirablement, le plaisir des enfants teinté de crainte, un rythme parfaitement adapté, bondissant ... J'aime beaucoup ainsi que tes
réponses aux commentaires pleines d'humour et de gentillesse, d'émotion, de fermeté aussi. Ton site est un vrai régal, une palette de beaux sentiments. Je t'embrasse avec beaucoup d'affection.
Danielle


Alice HUGO 02/11/2009 18:56



Dans cette sarabande de Sorcières en fête, tu es la plus gracieuse des Fées, chère Danielle.

Je te remercie du fond du coeur et t'offre mon plus chaleureux baiser.



MARTIENNE-BONHEUR 01/11/2009 20:27


OUAH !!!Je suis toute étourdie par tes gentils mots...
Mes plus affectueux baisers mon amie.....

Tu sais,malgré tout,mon coeur pleure toujours mon petit ange.....
Aimée


Alice HUGO 01/11/2009 22:51



Ta petite fleur s'épanouira
Et vers toi elle reviendra...

Je t'embrasse affectueusement.



MARTIENNE-BONHEUR 01/11/2009 15:46


Oh !!! là,que ce soit Alice ou Guislain,vous etes trop forts pour moi,"povre"inculte....

Mais,néammoins je suis obligée de reconnaitre qu'Alice,rebondit,comme une balle.....Hi !!! Hi !!!

Un petit sourire dans vos "joutes" infernales...

Je t'embrase ma poetesse.Aimée


Alice HUGO 01/11/2009 19:07


Ah ! tu es trop gentille, aimée Aimée !
Et ne dis pas que tu es inculte : Je sais ce qui pousse au terreau de ton coeur
                                             Et
qui donne à chacun la plus belle des fleurs.

Mes plus chaleureux baisers pour toi.


Valentine 01/11/2009 12:11


(A Ghislain Hammer):
Il est bien, ton sonnet, Ghislain, mais pourquoi "plantée" et "crevée" au féminin ? D'autre part, peux-tu arranger "j'attends que vous m'ouvrez", car on devrait dire "que vous "m'ouvriez" (tu dis
bien "j'attends que tu viennes, que vous veniez"?) Et là il faut carrément modifier l'hémistiche... Je dis ça bien sûr pour que ton poème soit parfait, vu qu'il en vaut la peine !! Bises.


Alice HUGO 01/11/2009 19:00


D'accord avec toi, Valentine. (Ce génie de la Plume prend souvent des privautés avec la règle grammaticale). Tu m'as devancée, et je t'en remercie : pour une fois, ce n'est pas moi qui passerai
pour l'enquiquineuse de service !

Quant à l'emploi du féminin, je dirais - d'après ma perception du Poème - que c'est une femme qui s'adresse à l'Homme de la Toussaint. Il m'arrive, à moi aussi, d'écrire des Poèmes au masculin. Je
ne saurais dire pourquoi. Peut-être, inconsciemment, pour me détacher du sujet...

Mais le mieux placé pour nous répondre est encore le Poète HAMMER.

Bonne soirée à toi, et merci pour ton agréable intérêt.




ghislain Hammer 01/11/2009 10:27


C'était même un sonnet !
alors je le réécris ici :

Homme de la Toussaint, soyez-moi cimetière !
Je vous aime à mourir, tuez-moi dans l'amour;
Enterrez-moi bon sang, avant le glas du jour,
Que je sombre "Oh...mon Dieu ! " et joigne la Lumière.

Je vous veux sur la croix, j'ai froid sous la pluie rousse,
Je suis à votre porte, un chrysanthème en main;
J'attends que vous m'ouvrez, comme un début de fin,
Et l'appétit me creuse ainsi plantée. Ô frousse,

Je vous aime au trépas, j'ai soif de rouges cris,
J'ai faim d'un bleu de chair, j'ai loup de vos yeux gris,
Je suis crevée, ouvrez ! Que pousse enfin ma tombe...

Ouvrez ! Homme de l'ombre et de mes fous désirs
ça gèle et vente, il pleut, déjà le soleil tombe,
Et les fantômes n'ont que mortels pour loisirs


Alice HUGO 01/11/2009 18:47



Mirifique !
Un Sonnet aussi délirant que déchirant. Là se trouve - peut-être - le secret de ton Talent, grand Poète HAMMER : la folie, la démesure, la sagesse, la sensibilité, que tu sers en
cocktail dans ton salon cardiaque... 

Heureusement que j'ai lu le commentaire de Valentine avant de te faire réponse, car ce " m'ouvrez " avait fait grincer mon oreille et j'allais t'en faire la remontrance.
Et n'oublie pas le point final.




ghislain Hammer 01/11/2009 01:06


Mais où sont partis mes derniers vers ?!!!!!!
grrrrrrrr
je crois qu'à peine entrer, j'ai eu un sort. pfff
En tous les cas, je me délecte en te lisant, je bave, j'ai les crocs, je m'ensanglante, je vomis, je fais peur, très peur !!! Je suis un monstre égaré...
Ouille maman.
(Ne pas dire que je suis fou, on pourrait penser que j'ai un coeur) (sourire)


Alice HUGO 01/11/2009 08:53



AVIS à tous les enfants sages :
 Si vous croisez un Lutin avec des bottes vertes, fuyez ! Il s'agit d'un monstre mal garé...ou égaré, qui cherche son 2° cadavre...ou Quatrain. On ne sait plus très bien !



Valentine 31/10/2009 21:26


Joli poème sur Halloween... Un clin d'oeil aux enfants qui en sont les principaux acteurs !


Alice HUGO 01/11/2009 08:43


Mais les grands ne sont pas en reste !

Joyeux Halloween, Valentine.


Monicalisa 31/10/2009 18:45


Un joli texte et joli rythme, j'aime beaucoup et cette soirée s'y prête fort bien. Les enfants courrent les rues en quête de bonbons, chez nous cela se fait encore par contre dans d'autres régions,
cela tend à diminuer, il n'y a plus l'engouement des débuts.

Gros bisous Alice et bon week-end. Amitiés. Monique


Alice HUGO 01/11/2009 08:41


Oui, est c'est bien dommage.
Car rire de la Mort, c'est s'amuser de la Vie !

Excellent week end pour toi aussi, Monicalisa.


ghislain Hammer 31/10/2009 14:37


oups, premier vers du deuxième quatrain :

"Je vous veux sur la croix, j'ai froid sous la pluie rousse"


Erreur réparée = compréhension de texte.


Alice HUGO 01/11/2009 08:39


Euh... Vous avez dit " compréhension " ??? Où qu'il est, le 2° Quatrain ?...

Une Sorcière t'a jeté un sort, Lutin de Paname !


ghislain Hammer 31/10/2009 14:35


Je suis sidéré par ton inspiration d'actualité. Dur esy d'écrire sur les morts avant même le jour. Chapeau bas !
"Wouah !" = c'est chouette : Une ou deux ou trois syllabes, tout est possible avec ça ! je vais y penser !(sourire)
Moi j'ai écrit sur un homme, "L'homme de la Toussaint". Là-dessus je te salue avec un profond respect. (Putain mais quel talent, et wouaaaah que ça motive)!




(A toutes les mortes qui m'aiment)

L'HOMME DE LA TOUSSAINT


Homme de la Toussaint, Soyez-moi cimetière,
Je vous aime à mourir, tuez-moi dans l'amour;
Enterrez-moi, bon sang, avant le glas du jour
Que je crie "Oh...mon Dieu !" et joigne la Lumière.



Alice HUGO 01/11/2009 08:35


Si je te disais que, tout juste levée, en ce matin d' Halloween, la Plume m'a sauté dans les mains pour écrire cette farce macabre en moins de temps qu'il en faut à une Sorcière pour enfourcher son
balai...!
Merci pour le compliment.

Je te le retourne d'autant plus volontiers que la lecture de ton Quatrain m'a - comme toujours - subjuguée. Cette aisance, dans l'expression...Cette folie dans la sagesse...
Je te salue également. Avec admiration.


Stellamaris 31/10/2009 11:15


L'ambiance de cette fête rendue à merveille ! Toute mon amitié.


Alice HUGO 01/11/2009 08:25



Merci beaucoup, Stellamaris.

Mes plus cordiales pensées.



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -