Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 06:30

                                                              


Elle est là, oh ! si désirable,
Et tous les Anges dans le ciel
La redoutent, oh ! belle indomptable.
Je ne suis qu'un simple mortel.

    Sauve-moi ...

Mes mains se brûlent, mes yeux pleurent
A cette peau qui sent le soufre ;
Arrache-moi à mon malheur,
Ta main pour me sortir du gouffre

    Sauve-moi ...

Quand sa chair vibre de désir,
Quand son corps de mon corps a faim,
Je sens en moi s'évanouir
Tout ce qui me restait d'humain.

     Sauve-moi ...


                                                                                             Invoque Dieu ou bien le Diable,
                                                                                            Allume les cierges d'oubli ;
                                                                                            Le temps s'écoule en grains de sable,
                                                                                            Dans mon linceul j'attends la nuit .

                                                                                                 Sauve-moi ...

                                                                                            Sorcière, éteins la flamme

                                                                                            Qui me dévore l'âme,
                                                                                            Éteins le feu du ciel.
                                                                                           Je ne suis qu'un simple mortel.




commentaires

sarang 08/07/2008 20:42

Etre mortel n'est pas si simple.La preuve, nous sommes tourmentés ;)

Alice HUGO 09/07/2008 12:07


Tu as raison, Sarang.
Et ce tourment existentiel n'est-il pas l'apanage de notre humanité ?...

Merci de ta visite sagace.


Patrick 09/05/2007 11:51

Le simple humain vient se brûler à cette peau de sorcière de Salem.

Alice HUGO 10/05/2007 08:47

Fort heureusement, Alice est une GENTILLE sorcière ! ( rires ignifugés !!!)                  Alice.

ja 24/04/2007 19:28

D'où viennent ces mots ? D'où te vient ce talent.? J'espère que tu sais que tu as reçu un don ... Alors, qu'attends-tu pour nous rassembler tout cela dans un livre ?
Bises montagnardes

Alice HUGO 24/04/2007 19:37

Ma grande soeur dit que, parfois, je lui fais peur !!! ( rires explosés !!!)Nous verrons pour le recueil : pour l'instant, j'écris.Merci de ta visite ... et n'oublie pas la petite laine pour les soirées " culminantes " !Un gros baiser,                            Alice.

Zhealy 12/04/2007 13:06

CoucouLa tentation, le piège de la beauté, le piège de la grandeur illusoire!Superbe texteMille Bisous

Bettina 31/03/2007 21:22

Entre la prière païenne et l'incantation.... c'est un très beau poème!
Bettina

Alice HUGO 31/03/2007 22:17

Merci, Bettina.Encore une fine analyse de ta part.A bientôt,           Alice.

Marilor:0125: 30/03/2007 23:12

Alice HUGO 31/03/2007 22:18

Bon week end aussi.Ton image est très joile.                           Alice.

Pauley 30/03/2007 22:16

J'aime bien ce poème mais je ne sais pas pourquoi, il ne chante pas à mon oreille comme les autres, question de goût, c'est peut-être parce que j'ai eu peur de la dame sur la photo, non, je plaisante là ! C'est juste qu'il me plaît moins que les autres, cela peut arriver et puis
Et puis comme elle me manquais, je suis venue voir ma poétesse excellentissime, parce que rien ne change tout de même, tu reste toujours au top...
Gros bisous et à très vite.

Alice HUGO 31/03/2007 22:23

Peut-être parce qu'il est écrit au masculin et que sa résonnance est assez noire ?...Mais c'est aussi cela, la poésie d'Alice...Plein de baisers reconnaissants pour toi, petit écureuil sensible,           Alice.

Yannick 30/03/2007 18:02

Enfin un passage de ma minute pour te souhaiter un bon WE. Tes mots sont toujours juste et j'adore tes poèmes. Une belle lecture s'impose avec beaucoup de calme.Bisous ,Yannick

Alice HUGO 31/03/2007 22:25

Bon week end aussi, yannick.A très vite,            Alice.

bernard 30/03/2007 17:54

bonsoir Alice
bises et très bon week end pour toi

Alice HUGO 31/03/2007 22:26

Idem, cher vagabond du blog !Bien à toi,           Alice.

Peter pan 30/03/2007 16:15

Je passe te faire de gros bisous et te souhaiter un excellent week-end...
Je pense très fort à toi... A bientôt...
Peter Pan...

Alice HUGO 31/03/2007 22:31

Je suis tombée dans mon encrier ( !!! ) , mais il ne se passe pas unseul jour que je n'aie une pensée pour toi, mon ami Peter.Je vais venir te voir au plus tôt,                       Alice.

vitany 30/03/2007 10:16

gros bizous ce soir c'est le week-end
vous me manquez tous
votre capitaine

alors moussaillon le navire se porte bien? ou tu passe tes journées dans la calle hihihihihihihihi

Alice HUGO 31/03/2007 22:35

Non, dans mon encrier ( rires !!!)Mais ne me remplace pas comme Premier Moussaillon, où je saborde ton bateau, vénéré Capitaine !!!Vivement une bonne pinte de rire sur le pont !!!                    Alice.

aimee 30/03/2007 05:38


Ce bouquetde fleurs ma chère amie poete,afin que tu m'excuses de ne pas etre venue sur ton blog depuis quelques jours.
Mesplus douces pensées accompagnent cet envoi.
Bisou a toi.Aimée

Alice HUGO 31/03/2007 22:39

Quel magnifique bouquet champêtre ( tout ce que j'aime !) aimée Aimée !Je suis moi-m^me assez "absente", en ce moment. Mais je n'oublie pas les personnes que j'aie en estime...A  TRES bientôt,                                     Alice.

Laurelyne 29/03/2007 20:20

Tres tres beau poème Alice .
Je viens te proposer de participer à mon concours qui est sur le thème du printemps .
Bisous LOLO

Alice HUGO 31/03/2007 22:43

C'est très gentil, Laurelyne, mais je vais devoir décliner ton offre tentante, faute de temps.Ce n'est que partie remise...Prends bien soin de ce petit poète que tu as mis en route... !                Alice.

bernard 29/03/2007 13:28

La Loreley
    " A Bacharach il y avait une sorcière blonde      Qui laissait mourir d'amour tous les hommes à la ronde
     Devant son tribunal l'évêque la fit citer      D'avance il l'absolvit à cause de sa beauté
     O belle Loreley aux yeux pleins de pierreries      De quel magicien tiens-tu ta sorcellerie
     Je suis lasse de vivre et mes yeux sont maudits      Ceux qui m'ont regardée évêque en ont péri
     Mes yeux ce sont des flammes et non des pierreries      Jetez jetez aux flammes cette sorcellerie
     Je flambe dans ces flammes Ô belle Loreley      Qu'un autre te condamne tu m'as ensorcelé
     Evêque vous riez Priez plutôt pour moi la Vierge      Faites-moi donc mourir et que Dieu vous protège
     Mon amant est parti pour un pays lointain      Faites-moi donc mourir puisque je n'aime rien
     Mon coeur me fait si mal il faut bien que je meure      Si je me regardais il faudrait que j'en meure
     Mon coeur me fait si mal depuis qu'il n'est plus là      Mon coeur me fit si mal du jour où il s'en alla
     L'évêque fit venir trois chevaliers avec leurs lances      Menez jusqu'au couvent cette femme en démence
     Va t'en Lore en folie va Lore aux yeux tremblants      Tu seras une nonne vêtue de noir et blanc
     Puis ils s'en allèrent sur la route tous les quatre      La Loreley les implorait et ses yeux brillaient comme des astres
     Chevaliers laissez-moi monter sur ce rocher si haut      Pour voir une fois encore mon beau château
     Pour me mirer une fois encore dans le fleuve      Puis j'irai au couvent des vierges et des veuves
     Là-haut le vent tordait ses cheveux déroulés      Les chevaliers criaient Loreley Loreley
     Tout là-bas sur le Rhin s'en vient une nacelle      Et mon amant s'y tient il m'a vue il m'appelle
     Mon coeur devient si doux c'est mon amant qui vient      Elle se penche alors et tombe dans le Rhin
     Pour avoir vu dans l'eau la belle Loreley      Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil"  
    Guillaume Apollinaire
c'est pour toi ...bises et très bonne journée

Alice HUGO 31/03/2007 22:56

Tu me combles, Poète de l'invisible !... Même si je ne saurais imiter la Lorely, étant - comme tu le sais, sujette au vertige !!! ( cf les com. sur ton blog " mille-feuille" !!!).Plus sérieusement, je suis tjs touchée par la pertinence et la beauté de tes passages ici.Je t'en remercie et te souhaite le meilleur des avenirs.                Alice.

ja 29/03/2007 11:31

J'aime....  beaucoup. ....Mais je préfère tes poèmes plus légers. Bonne soirée à toi, Alice. Je reviendrai souvent te voir

Alice HUGO 31/03/2007 22:59

Et tu seras la bienvenue, Ja !Quant à la " légèreté ", si elle n'est pas toujours dans mes poèmes, elle l'est dans mon coeur et dans ma pensée...Bien cordialement,                            Alice.

Bigou 29/03/2007 08:40

C' est toujours un plaisir de passer par ici..................Biz

Alice HUGO 31/03/2007 23:01

Merci, Bigou !Egare-toi  ici aussi souvent que tu le veux !                          Alice.

Fred :0036: 28/03/2007 19:13

Alice,Je suis ébloui par tant de talent et de belles phrases. Comment fais-tu pour s'y bien décrire l'Amour et le désir ? j'en reste bouche bée.@mi K'lment

Alice HUGO 28/03/2007 20:14

Chez toi, ce sont mes yeux qui sont grands ouverts, pour suivre tes poétiques acrobaties !Merci, Fred et bonne soirée,                                      Alice.

Jeannot 28/03/2007 18:25

Coucou Alice,
Ton texte est désirable. Tu permets que je le lise en haute voix ?
Grosses bises, fille de plein sud.
Jeannot

Peter pan 28/03/2007 16:21

 
Un gros bisous à toi qui
De jour en jour m'a permis
De gravir les échelons jusqu'en haut
Pour que  je me sente à nouveau
Bien dans ma peau...
 
Tu n'es pas la seule mais tu y as contribué
Par tes mots, tes visites et ton amitié
Il suffit parfois d'un être généreux
Et de quelques mots chaleureux
Pour rendre quelqu'un heureux
 
Bien que ce ne soit que virtuel
Ce n'est pas habituel
De trouver une main tendue
Quand on est seul et tout nu
Et que l'on se sent complétement perdu
 
J'aimerais profiter de cet instant
Pour te dire personnellement
Combien je suis ravi
Que tu sois mon amie
MERCI...
 
Peter Pan...

Alice HUGO 28/03/2007 17:24

Et voilà !J'ai grillé mon ordinateur en  pleurant sur les touches !C'est tellement fort, ce que tu me dis ,Peter, que je le tourne en pirouette sous peine d'en être trop bouleversée... J'ai l'émotion discrète...Je suis le minuscule pore de toutes ces mains tendues, et ma plus belle récompense, Peter, c'est que tu sois à nouveau DEBOUT.Ton poème a ébloui ma journée. Je t'en remercie.Je suis l'amie de Peter PAN !  Youpi !!!                                Bien affectueusement,                                     Alice.

barbara 28/03/2007 15:28

n'empeche que je je trouve toujours aussi chouette ce poème,passe une bonne journée,bisous,barbara

Alice HUGO 28/03/2007 17:25

Toi aussi, tu es chouette !                             Alice.

Michel 28/03/2007 14:07

Bonjour Alice
Cette poésie est d'une telle puissance que j'en ai atrapé la chair de poule ! La pèche.
Bisous        Michel

Alice HUGO 28/03/2007 17:27

La chair de poule où la chair de pèche ? !!! (rires !!!)                Alice.

vitany 28/03/2007 10:16

petit coucou au passage j'ai un peu de temps pour vous faire de gros bizous et pour vous dire merci de votre visite
je vais trés bien à bientôt

Alice HUGO 28/03/2007 17:31

Que des bonnes nouvelles : reviens quand tu veux, Capitaine !!!                  Alice.

Jonavin 27/03/2007 22:12

Voilà encore un très joli poème...j'aimerai tant en écrire de si beaux.Félicitations.Amicalement,Jonavin.

Alice HUGO 27/03/2007 22:20

Ta prose n'a rien à envier à ma poésie !Ta " Classe de Fugue " est tout en finesse et sa lecture est fort agréable.         Alice.

Sissipaillette 27/03/2007 21:30

Waouh ! Quelle force dans ce poème, le combat du doute et de la certitude... Grand dilemme de la vie.
De gros bisous et un grand merci pour les passages d'aujourd'hui avec des mots qui m'ont touchés.

Alice HUGO 27/03/2007 21:58

Superbe analyse, Princesse !Et ne me remercie pas, Sissi : j'en ai autant à ton service !!!Sinrèrement à toi,             Alice.

Marilor:0125: 27/03/2007 20:23

c'est superbe!!! biz=)

Alice HUGO 27/03/2007 22:01

Ravie que cela te plaise, Marilor .                                  
 Bonne (et tranquille ! ) nuit,                Alice.

Réjane 27/03/2007 19:42

Une construction très différente, tu sors des alexandrins avec brio, cette forme renforce le sentiment de détresse qui se dégage de ton texte, une fois de plus : bravo :)http://forums.poesieland.net

Alice HUGO 27/03/2007 22:12

J'attends toujours ton commentaire avec impatience, Réjane.Merci, chère " alexandrine",                  Alice.

barbara 27/03/2007 19:06

j'adore ce poème,il est fort en intensité,bonne soirée,bisous,barbara

Alice HUGO 27/03/2007 22:14

Heureuse de te distraire un peu, Barbara.Passe une bonne nuit, et que tes matins resplendissent de fleurs,             Alice.

Nathalie 27/03/2007 11:31

Bonjour Alice
 poème très fort , tout a fait la description du moment ou l'on ne sais plus ou on en est et que la douleur est tellement forte que l'on demanderais n'importe quoi pourvus que cela cesse .....
j'aime beaucoup mais denote une certaine detresse....
prend soin de toi
gros bisous Nathalie

Alice HUGO 28/03/2007 17:37

Mes poèmes sont le fruit de mon imagination, bienveillante Nathalie.Je te fais un gros baiser rieur pour te remercier,           Alice.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -