Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 11:35

Poème sollicité via "Le Manuscrit" :
"R... Didier
J'aimerais offrir à une personne réssament rencontrée un poème pour lui dire merci pour ce qu'elle est merci pour ses regard complice sa simplicité car nous nous ne reverrons plus pendant longtemps mais d'elle je garde un souvenir étrange peut-être de l'amour ou peut-être une grande amitié, entre deux.
Le pas impossible à franchir car nos vie différente. Différence d'âge ou peure de se laisser aller et de se bruler les ailes alors dire merci avec des mots qui marques des mots qui prennent leurs sens quand ils sont inscrit en lettre d'or dans la mémoire...
merci si vous pouvez m'aider"

DESTINS  CROISES




Je n'ai pas eu le temps de vraiment te connaître,
Pourtant j'ai estimé ton esprit des valeurs ;
Oh ! je hais ce Destin qui éloigne, le traitre,
Deux vies qui auraient pu goûter de grands bonheurs !
 
Mais qu'importent les jours ! Qu'importe la distance !
Mon rêve abritera la fleur de nos regards,
Cette complicité dont je te fais créance,
Prêt à te rembourser de mercis par milliards !
 
Le sort n'a pas osé lier nos existences
Aux rubans distendus de nos deux univers,
Ni à ceux des années tissant nos différences
Et bâillonnant mon coeur de regrets doux-amers.
 
Triompher de ce pas tenait de l'impossible.
Que dire sans heurter ? Quelle route choisir ?
Amour ou amitié ? Tout était admissible
Quand ta simplicité captivait mon désir.
 
Je garderai toujours le souvenir étrange
D'un sentiment confus, aussi éblouissant
Que si j'avais reçu le sourire d'un ange...
Je t'en offre, en ces mots, l'aveu reconnaissant.

 

commentaires

michelgonnet 30/04/2009 17:03

Un très beau texte (sourire) que j'ai plaisir à découvrir.

Bonne journée.

Alice HUGO 03/05/2009 15:30


Le plaisir est pour moi, Michel Gonnet. Pour avoir lu vos commentaires - pertinents et sensibles - sur des Blogs dont j'estime les Auteurs, je suis flattée de votre intérêt.

Excellente journée à vous.


abeilles50 07/11/2008 09:46

Bonjour. Si ce n'est pas une déclaration, je n'y connais rien ! lol  La différence d'âge est-elle un obstacle ? Si elle est trop grande, peut-être... Très joli texte... Aurais-je le plaisir de te voir dans ma ruche quand tu auras un moment ? Bon week-end chère Alice qui, de tes jolis textes, nous entraîne vers des merveilles ! Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Alice HUGO 07/11/2008 21:21



Je ne porte jamais de jugement sur le fond des Poèmes sollicités via " Le Manuscrit ". Les thèmes m'inspirent...ou pas. Dans le premier cas, j'essaie de retranscrire les sentiments, les pensées
que l'on me transmet...

Je suis passée dans toutes tes rûches, Abeilles. Avec grand plaisir !

Merci à toi.



Lapsus 04/11/2008 12:39

Moi je connais ton secret, Alice.Tout comme les chats tu as neuf vies, et tu en es à la huitième. C'est la raison pour laquelle tu te glisses aussi facilement dans la vie, la mémoire ou la sensibilité des autres.

Alice HUGO 06/11/2008 19:35


Ah ! là, tu m'interpelles, Lapsus !
Je ne sais si ton analyse relève d'une réalité avérée, mais elle me convient divinement !

Merci. Sincèrement.


Réjane 01/11/2008 09:50

Toujours aussi épatée de voir comment ta plume peut se mettre instinctivement au service des situations, quelles qu'elles soient. Des mots justes, choisis, qui savent toucher harmonieusement le destinataire, à tel point qu'il a le sentiment qu'il aurait pu lui-même l'écrire, et c'est là tout ton talent. Quant au fond, la vie décidera, bien sûr, les miracles existent, j'en suis certaine :)

Alice HUGO 01/11/2008 11:41


Ton commentaire me va droit au coeur, Réjane.
Merci infiniment.

Quant à ta pensée, elle résonne allègrement avec la mienne...


Patrick 29/10/2008 00:04

Hé ! Hé ! La plume est toujours aussi alerte. Encore bravo pour tes vers.

Alice HUGO 29/10/2008 17:55


Merci beaucoup, Patrick.


Le Cercle des poètes disparus 27/10/2008 10:31

Nous admirons votre poésie pure et claissique.Sa richesse formelle et sémantique s'y met toujours au service d'une vibration poétique...Très fort ! et notre admiration!...

Alice HUGO 27/10/2008 20:15


Merci infiniment pour ce message qui met l'accent sur ma volonté de toujours offrir une poésie émotionnellement sincère .

A vous lire, je puis affirmer que tous les Poètes n'ont pas disparu !
Mais comment rejoindre votre Cercle ? J'ai fait quelques recherches mais ne vous ai pas trouvés...
Si vous passez à nouveau par ici, peut-être pourriez-vous m'en dire plus... Ma porte vous est grand ouverte.


Jyckie 27/10/2008 10:17

Je sais, Ô combien, les rencontres peuvent nous inonder par leur mystère ! Il en est d'intenses qui font chavirer un je ne sais trop quoi, pour un je ne sais trop qui !!!Notre imagination féconde dresse tout un échafaudage et, rien n'est plus riche à nos pensées, que de constater que ce qui ne peut prendre corps, a déjà pris.... notre coeur !Poétiques pensées,Jyckie.

Alice HUGO 27/10/2008 20:02


Comme tu le dis bien, chère Jyckie !
Merci pour cette sensibilité dont je me fais l'écho.

( il est aussi des rencontres aussi inattendues que respectueuses, et qui sont des cadeaux que nous offre la vie, nest-ce pas, Jyckie ?...)

Mes plus cordiales pensées.


Sissipaillette 26/10/2008 15:57

Je viens te déposer une corbeille pleine de bisous et d'amitié en ce dimanche pluvieux.

Alice HUGO 26/10/2008 18:15


J'ai presque honte de te dire qu'ici, nous avons connu un beau Dimanche de printemps...( short et t-shirt )

Un baiser chaleureux pour toi, Princesse.



Didier Reynard 24/10/2008 09:47

Bonjour,Je viens de lire se magnifique texte que je n'ai pu écrir seul de peure de ne pas trouver les mots justes. Vous vous avez su. Dans ses lignes je retrouve mais peures mais certitudes. vous avez touché la corde sensible de mon âme et j'éspère qu'elle sera sensible à ses lignes et que toute sa vie durant elle n'oublie jamais cette rencontre. Il est magnifique de pouvoir prendre quelqu'un dans ses bras et de sentir tant d'amour et tant de pudeure pour ne pas blésser l'autre.Parfois je me demande pourquoi je ne peux pas mieux maitriser mes sentiments, j'ai besoins de resentir ses choses en moi et de savourer se bonheure qui parfois s'acompagne d'une suptile douleure, le destin chose bien difficile à dompter qui promet de longues nuits sans lune. Voilà je dois te dire un MERCI du coeur pour se poème qui ma touché au plus profond de mon être. Et j'éspère que la petite louve qui va le lire sera aussi touché que moi MERCI MERCI

Alice HUGO 26/10/2008 18:10


REPONSE à la sollicitation :
Je suis très heureuse d'avoir fait vibrer la corde sensible de ton âme, Didier.
J'avais perçu cette sensibilité, dans ta demande, et c'est elle qui m'a inspirée. Je ne m'étais pas trompée.
Et qui sait, pour vous deux : la vie recelle parfois des surprises...

Merci infiniment de m'avoir laissé ce gentil message.
Bonne route.                           Alice 
HUGO.


stellamaris 23/10/2008 19:52

Encore un poème superbe ...Très grosses bises

Alice HUGO 23/10/2008 21:42


Merci beaucoup.

Mes plus poétiques pensées.


Arthur 23/10/2008 19:27

Quel est l'heureux élu ? Ecrit il aussi bien que vous ? Quel brio !

Alice HUGO 23/10/2008 21:41


"Quel est l'heureux élu ?" : Didier R*., le solliciteur du Poème. (* je préserve toujours l' identité de mes solliciteurs)

" Ecrit il aussi bien que vous ?" : dans ce cas, pourquoi aurait-il requis mon aide ?  

"Quel brio ! " : Merci beaucoup !

Bienvenu dans mes Pages, Arthur. Un prénom de Légende...


Danielle 23/10/2008 17:05

As-tu remarqué le petite faute de frappe à "rembourser" ? j'ai oublié de le noter dans mon commentaire précédent. Danielle

Alice HUGO 23/10/2008 21:31


Oups ! Ma soeur l'a vue avant moi, et corrigée.

Ca, c'est de la lecture attentive et de la gentillesse ! Merci, Danielle.


Danielle 23/10/2008 16:55

Quelques lignes seulement et ta plume prend son envol pour créer un si joli poème, plein d'émotion. Comment fais-tu pour te fondre dans les personnages de façon aussi tendre, aussi élégante et poignante. Décidemment ton encrier contient des merveilles que tu nous donnes en partage et, pour ma part, plusieurs lectures me sont nécessaires pour faire naitre un bouquet d'émotions profondes, qui s'amplifient au fur et à mesure que je relis tes mots. Bises à toi, chère Poétesse. Danielle

Alice HUGO 23/10/2008 21:28


Je ne sais pas vraiment comment je fais . ( peut-être ai-je un coeur de caméléon ...! )
J'aime les gens et j'aime faire plaisir. 
Je ne peux pas répondre à toutes les demandes, mais certaines font tressaillir ma Plume. Alors, je deviens acteur de la vie des autres... 
Cette empathie est parfois envahissante, mais les remerciements et les commentaires gratifiants que je reçois en retour me remboursent largement de ma peine.

Merci à toi, et mes plus cordiales pensées.

 
 


Sissipaillette 23/10/2008 15:52

Hummmmmmm des regards qui se croisent, des sourires qui se reconnaissent, des yeux qui plongent dans l'abîme d'un sentiment amitié-amoureux... et on ne sait que faire...Pas possible de croiser les destins, alors chérissons ce merveilleux souvenirs de cette rencontre.C'est vraiment beau ce que tu as écrit. C'est plein d'une émotion retenue mais maintenant écrite.Mille bisous ensoleillée pour toi ma poétesse publique

Alice HUGO 23/10/2008 20:39


Je ne suis pas étonnée que ce Poème t'ait touchée, Princesse. Je connais ta sensibilité et tes qualités de coeur.

Des jardins de baisers pailletés de mercis.


Pauley 23/10/2008 14:30

Quel talent, je ne le dirai jamais assez, on peut te donner n'importe quel thème et tu arrives à te mettre dans la peau du personnage, c'est exceptionnel, vraiment, j'ai reçu un thème à traiter, je vais avoir quelques jours pour y refléchir, c'est pas du tout évident, je te l'ai dit sur l'email que je viens de t'envoyer... Enfin. passe une très bonne semaine, je voulais venir lire un peu parce que pendant une semaine chez ma grand-mère, il n'y aura pas d'ordi... C'est pas plus mal pour des retrouvailles. je te fais de très gros bisous. A très vite.

Alice HUGO 23/10/2008 20:25


Fais-toi bien dorloter, Pauley. Et vis à fond ces retrouvailles : les liens familiaux sont réels, eux.
Je vais aller lire ton mail.

Plein de bisous-noisettes pour ton voyage.


stella 23/10/2008 14:14

J'aime vraiment beaucoup. Je ne sais pas si nous avons tous un destin et si nous ne pouvons pas y échapper  mais c'est vrai que parfois l'on ose pas alors que l'on avait peut-être le choix justement...c'est beau et ça fait réfléchir..

Alice HUGO 23/10/2008 20:17


Je crois que nous avons tous un Destin.  Mais nous avons toujours le choix.
C'est ce qu'on appelle le libre-arbitre, non ?...


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -