Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 18:00
Poème sollicité via "Le Manuscrit" :
"Ecrire une poésie pour un mariage
M..  Danielle
Bonsoir chère Alice, après avoir beaucoup hésité par crainte de te demander de ton temps si précieux, je me décide enfin car il nous arrive enfin un évènement heureux après des années de souffrances. Voilà : ma fille VANESSA se marie le 4 Octobre avec FREDERIC que tout le monde appelle FRED. Ils vivent ensemble depuis plus de 8 ans et nous ont donné deux merveilleuses petites filles : ALIZEE, bientôt 4 ans et ELSA qui a eu 2 ans avant-hier. Ces deux "poupées d'amour" m'ont permis de survivre après des années de désespoir. En effet de ma famille, de MES racines, il ne reste que moi. Tous ceux que j'adorais, que j'adore, sont partis les uns après les autres. Mon fils d'abord, mon premier enfant tant aimé, tant attendu s'est éteint, puis mon neveu chéri dans un accident de voiture à l'âge de 16 ans (trois morts dans l'accident). Mon papa si fort, si travailleur. Ma soeur adorée, la moitié de moi-même : ma confidente, mon amie. Elle est partie d'une "longue maladie" dans des souffrances indescripbles. Quelques mois après ma nièce, sa fille. Puis ma maman chérie qui était amputée d'une jambe. Ils auraient été tellement heureux de voir leur petite fille adorée se marier. Malheureusement la famille de Fred (mon futur beau-fils) n'est de même religion que nous et le mariage se fera seulement à la mairie, même si ma fille sera en robe de mariée car elle y tenait beaucoup et a choisi une robe longue légèrement colorée. J'aimerais leur lire un poème, nous serons peu nombreux. En aurai-je le courage ? Ma fille Célia, qui a un an de moins que Vanessa s'est mariée un an après la mort de ma soeur et nous avions fait quelque chose de très simple (robe longue quand même) mais je n'avais rien dit, le manque de ma soeurette m'étouffait, nous souffrions trop mon mari et moi-même. Si tu pouvais dire dans ton poème qu'on les aime très fort toutes les deux. Je te précise que Célia n'aura jamais d'enfants. Par contre, je ne voudrais froisser personne mais j'aimerais pouvoir exprimer tout l'amour de leurs grands-parents (mes parents) plutôt en évoquant à ta manière bien sûr : "si ce soir nous regardons les étoiles, certaines seront plus brillantes et nous enverront une tendre lueur d'amour pour partager notre bonheur". Quelque chose d'approchant car je voudrais que ceux que j'aime soient quand même présents. Je compte sur ta délicatesse habituelle et ta plume merveilleuse. Te sera t-il possible de me donner cette immense joie chère Alice? Je t'embrasse du fond de mon coeur. Merci, si tu manques de temps ce n'est pas grave, je comprends. Merci encore."



SOUS  LE  REGARD  DES  ETOILES
 

Vanessa, Frédéric, vous scellez en ce jour
Huit années de bonheur qui furent prolifiques,
Nous faisant le cadeau de deux " poupées d'amour ",
Deux vies qui m'ont aidée dans les moments tragiques.

Ton papa et Célia s'associent au bonheur
De vous voir réunis en ce beau mariage
Où chacune famille élargira son coeur
Afin d'éterniser ce parfait alliage.

D'autres âmes sont là, imprégnées d'affection,
Illuminant les cieux en signe d'allégresse ;
Elevons nos regards, recueillons l'émotion :
Ces lueurs, mes enfants, vous baignent de tendresse.

Je vous souhaite à tous deux un long chemin clément,
Des prairies de gaieté, des vergers d'opulence,
Et je lance d'un ton, joyeux et véhément :
Vive les Mariés ! Que la Fête commence !

 

nb. Il va de soi que le Poème - bien que publié aujourd'hui - a été transmis en temps et heure.
C'est avec un réel plaisir que je partage avec vous les 2 commentaires qui suivent.  Ils sont le témoignage d'une reconnaissance gracieuse qui vaut, pour moi, le plus brillant  des trophées.

commentaires

abeilles50 20/10/2008 17:45

Quel beau cadeau que ce joli poème ! Les mariés et l'assemblée ont du être aux Anges ! Bravo... Bizzzzzzzzzzzzzzz

Alice HUGO 20/10/2008 20:27


Il paraît, ainsi que le dit la maman de la mariée dans ses commentaires. ( qui ont été, pour moi aussi, un merveilleux cadeau !)

Merci à toi.


Reynard Didier 19/10/2008 12:01

je suis arrivé par hasar sur se site j'a lu se poème et je me suis souvenu que parfois des mots simples fon un bien fou. les larmes qui ont coulées sur mes joues étaient celles de l'émotion que l'on rencontre que peut souvent dans une vie.Quelle bonheure.Merci

Alice HUGO 19/10/2008 23:39


Ah, Didier ! Je viens justement de prendre connaissance de votre demande, via " Le Manuscrit ", et figurez-vous que ma Plume  y a été sensible . Attendons que l'encrier se mette a
bouillonner... Je vous tiens au courant.

Votre émotion, à la lecture de ce Poème, est d'une gratifiante sincérité. Merci de me la faire partager. 


Réjane 15/10/2008 22:59

Comme j'imagine bien l'émotion de cette maman et de toute l'assemblée à la lecture de ton poème. Du as le don de faire fondre les coeurs Alice, ne le perds surtout pas. Merci pour tous :)

Alice HUGO 16/10/2008 12:18


Et la mienne donc, d'émotion, lorsque l'on me gratifie d'une ample gratitude !

On me demande souvent combien je fais payer pour un Poème. Il est là, mon salaire : le bonheur que je reçois en retour.

Merci à toi, Réjane.


damien 15/10/2008 19:03

ton blog est tro bien vien voir mon blog

Alice HUGO 16/10/2008 11:58



Merci, Damien.
Je viendrai.



Genco22000 :0023: 15/10/2008 15:48

Vraiment très sympa , ce blog.Une visite très intéressante pour moi sur votre blog,Bravo !

Alice HUGO 16/10/2008 11:57


Merci beaucoup, Genco.
Sois le bienvenu dans mes Pages.


dgidgi :0040: 13/10/2008 21:38

quel plaisir de te lire ainsiet quel moment d'émotion pour ces 2 familles réunies.j'aime les écrits de DanielleBiz.Bonne semaine ..

Alice HUGO 15/10/2008 00:05


Merci, Plaisancière.
Il est vrai que ma Plume n'a eu aucun mal à virevolter sur les mots de Danielle. Tant de sincérité dans ses lignes. Je n'ai fait que dessiner les contours de son coeur...

Bonne semaine aussi.


Yannick 13/10/2008 21:24

Vive les mariés !! Bravo à toi Alice d'avoir écrit un si beau poème. Tu as beaucoup de talent pour écrire. Bisous à toi grande poétesse.

Alice HUGO 14/10/2008 23:59


Merci beaucoup, Yannick.

Passe une agréable soirée.


Sissipaillette 11/10/2008 21:33

Il ne fait aucun doute que tu es une artiste des mots, des émotions, des sentiments, une artiste de COEUR.Bravo pour ce très beau poème et j'avoue que je comprends l'émotion de Danielle quand elle l'a reçu, lu et relu car j'ai eu quelques frissons moi-même en le lisant.Mille bisous et douce soirée à toi

Alice HUGO 14/10/2008 23:58


Quand à tes mots, Princesse, ils sont le reflet de ta belle sensibilité.
Merci à toi.

Mes plus chaleureuses pensées.


Hammer 11/10/2008 16:58

Vive les mariés ! vive la fête ! vive vive vive vive ! un point c'est tout !Bravo Alice (encore unef fois !)

Alice HUGO 14/10/2008 23:54


Merci, Poète HAMMER.

Que vive ! vive ! vive ! ta Poésie .


Pauley 11/10/2008 08:12

Cet élan d'émotion me plonge à mon tour dans le tourbillon de ces lignes si parfaites qui expriment le réel sentiment d'amour. C'est vrai que tu es parfaite pour dire les mots qu'il faut et les associer dans leur contexte, je suis toujours aussi fan de ton écriture...Je vais bien, même très bien, d'autant que j'arrête les mariages jusque la saison prochaine afin de me reposer un peu, je n'abandonne pas mes reportages naissances ni les portraits dans la mesure où pour ce qu'ils me prennent de temps ne me fatigueront pas, mais bon, j'en suis au cinquième mois de ma grosssesse, enfin je rentre dans le sixième et je suis de plus en plus immobilisée... Je te fais mille gros bisous. A très vite.

Alice HUGO 14/10/2008 23:53


Il est tellement rafraîchissant de trouver la marque de tes petites pattes dans mes pages, Petit Ecureuil !

C'est une sage décision de ta part que de vouloir te préserver. Prends bien soin de toi. Tu dois être magnifique.

Mes plus affectueux baisers. 


DANIELLE 10/10/2008 19:16

Bien chère Alice, je tiens à te remercier encore une fois pour le magnifique poème écrit pour le mariage de Vanessa et Frédéric qui a été célébré hier après-midi. Quels moments de bonheur inoubliables. Ils étaient si rayonnants que l'on ne voyait qu'eux. Ma fille était splendide (pardon pour ce manque de modestie) ses immenses yeux bleus étaient pleins de soleil, la couleur pêche et rose très pâle de sa robe, les fleurs piquées dans ses cheveux coiffés en chignon, bref ... on aurait dit une princesse. Nos deux poupées d'amour ont fait fondre les coeurs, leurs boucles soyeuses piquées de petites fleurs, arborant fièrement leur jolies robes avec à la main un petit bouquet de fleurs blanches, le soleil était au rendez-vous. J'ai rassemblé tout mon courage pour lire ton si joli poème car je suis d'un naturel réservé mais une telle émotion est passée dans l'assemblée, j'ai vu couler une larme discrète sur bien des joues, le souvenir était bien là, on a ressenti un voile de tendresse se tisser, c'était très émouvant et tellement beau. Puis la fête a commencé et le bonheur a régné. Ma fille m'a embrassée très fort et m'a demandé de te remercier chaleureusement, ce que je fais sans tarder, du plus profond de mon coeur. J'espère que tu as eu mon message dès réception de ton poème car je ne suis guère douée pour ce genre de manipulation "sur le net". Merci encore, toute notre reconnaissance pour avoir si bien répondu à notre attente. Bisous émus Alice. Danielle

Alice HUGO 10/10/2008 23:38


REPONSE A LA SOLLICITATION :Merci, merci, Danielle, de
me faire partager ces instants de bonheur. Et merci d'avoir inspiré ma Plume par une demande aussi émouvante.

Mes plus cordiales pensées pour toi et les tiens.

                     Alice  HUGO.


danielle 10/10/2008 19:15

Alice, chère Alice, je prends connaissance du tendre et magnifique poème que je t'ai demandé pour le mariage de ma fille Vanessa et je viens de le lire trois fois. Je voudrais pouvoir t'envoyer des bouquets de MERCIS, directement sortis de mon coeur comblé par tes lignes élégantes et chaleureuses, évoquant le bonheur des époux mais aussi le souvenir de ceux que nous chérissons et qui nous manquent tant "ces lueurs, mes enfants, vous baignent de tendresse". C'est exactement ce que je voulais dire mais je n'ai pas ton talent, loin s'en faut. J'avoue que j'ai versé des larmes à la lecture de ta poésie, j'en verse encore mais je vais m'entrainer pour éviter que çela arrive en ce jour de bonheur. Merci ma douce poétesse, je n'oublierai jamais ce bonheur que tu nous apportes. Bises parfumées de lavande. Danielle

Alice HUGO 10/10/2008 23:29


Un petit bonheur pour une grande joie...


stellamaris 10/10/2008 19:10

Toujours magnifique mon amie ! Egale à toi-même ...

Alice HUGO 10/10/2008 23:28


Merci infiniment.


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -