Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 18:26
L'AMOUR GUERRIER


L’extase a fait son lit aux draps de ma mémoire,
Mais ceux où je repose en guettant le matin
Ne sont que les lambeaux d’une lutte sans gloire :
La Légion m'instruit d'un plus noble destin.


Que ne puis-je mourir sur ce champ de bataille !
Ne risquer de blessure autre que du plaisir !
Tomber au feu nourri des baisers en pagaille !
Me faire emprisonner aux geôles du désir !


Ô toi, le sort cruel qui me porte à la guerre
Pour défendre le sort des peuples opprimés,
Contemple cette femme au sourire de verre
Qui sait ma main si douce et mes deux poings armés.

 

Je la sens qui s’endort dans mes bras sentinelles,
Son souffle ralentit, son flanc se fait plus lourd ;
Elle palpite encor de nos joutes charnelles
En soupirant mon nom. Pourtant, je reste sourd.

 
Je n’entends que la pluie : elle frappe l’asphalte

Tels des pas résolus marchant vers le Devoir,
Des pas que je vais suivre, abandonnant ma halte,
Lorsque sera venu le temps de l’au revoir.

 
Car il me faut partir : le Front veut sa pitance,

Il réclame la chair, le sang, même l’esprit ;
Je ne suis qu’un soldat, un clown de circonstance
Tout juste confirmé dans l’art d’être conscrit.

 
Demain, sur les charniers d’une terre étrangère,

Quand ma peau rougira le métal du fusil ,

Je donnerai ma vie à la paix mensongère,
Rêvant de ces amours qui pleurent mon exil.

 

 

commentaires

vitany 09/12/2008 19:30

je vient delire on poéme et il me fait penser a mon fils militaire qui va partir là le 14 decembre pour le Tchad pendant 4 mois je ne doit pas te cacher que sa m'engoise un peu mais comme il me dit maman c'est mon metierje te fait de gros bizous moussaillon

Alice HUGO 09/12/2008 20:09


Je comprends ton inquiétude, chère Vitany, mais je sais que tu ne manques pas de courage. Et, surtout, tu peux être fière de ton fils.

Je t'embrasse très fort . Allez, haut les coeurs ! Il te reviendra avec les premières fleurs !


didier 01/11/2008 03:07

Bonsoir alice je vous remercie de votre commentaire chez stellamarris concernant ma peinture je vous invite a découvrir mon blog  http://greeneyes.over-blog.com       vous y découvrirez mes peintures mes photos mes haikus et mon roman de science fiction toutes mes amitiés didier

Alice HUGO 01/11/2008 11:15


Ne me remerciez pas, Didier : mon compliment est sincère ( sinon, je ne dis rien ).

Je retiens votre invitation et viendrai bientôt me promener dans vos Pages.

Mes cordiales pensées.


laurent 27/10/2008 11:37

Johnny s'en va t'en guerre...(un film à voir ou à revoir)

Alice HUGO 27/10/2008 19:55


J'évoquais justement, il y a peu, ce film " Johnny got his gun " avec Maître Po, un film qui m'avait profondémént marquée.

A la lecture de ton commentaire, je me demande aujourd'hui si ce n'est pas son souvenir inconscient qui aurait nourri mon inspiration...

Je suis heureuse de te ce partage de sensibilité, Laurent-qui-se-fait-rare !


vitany 22/10/2008 09:44

coucou moussaillon en te lisant je pense a mon fils militaire qui dans 1 mois et demi va partir pour 4 mois au tchad .cette semaine s'annonce rude en repetition le 2 novenbre approche remplie la cale de barique de rhum je vais en avoir besoin gros bizous et à bientôt tu est formidable

Alice HUGO 22/10/2008 11:02


Oh! Je comprends que ce Poème a dû te toucher... Je joins mes pensées aux tiennes pour un retour prompt et sauf de ton fils.

Heureusement, les répétitions te seront un joyeux dérivatif. ...Ah! je te laisse, le chargement de rhum arrive !
A vos ordres, mon Capitaine !
Plein de bisous.



Lapsus 21/10/2008 13:24

Je suis toujours aussi friand de tes alexandrins, surtout quand ils sont engagés.Mais pouvait on en attendre moins de quelqu'un qui a Hugo dans son nom de plume. ;)Amitiés,Lapsus.

Alice HUGO 22/10/2008 10:54


C'est un réel plaisir de te retrouver dans mes Pages, Lapsus.
Je t'en remercie cordialement .


Sissipaillette 19/10/2008 22:40

Ton texte est déchirant d'émotions ma chère Alice.Partir, rester, aimer, servir... quel dilemme pour ce soldat.Je n'ai jamais, de près ou de loin, eu à vivre ce déchirement mais j'imagine que j'aurais eu beaucoup de mal à laisser partir l'être aimé même pour la patrie.Je te dépose des bisous ensoleillée de mon amitié.

Alice HUGO 19/10/2008 23:51


Oui, cela doit paraître insurmontable.
"Frères, plutôt que de faire parler la poudre, donnons la parole à l'Amour..." (paroles d'un Homme-Médecine Sioux)

Mille baisers, Princesse.


aimée 18/10/2008 21:17

Merçi pour ton soutien,mon amie.Tendres pensées et mille baisers.....Dur,très dur.....

Alice HUGO 19/10/2008 23:24


Un autre visage de la "guerre", pour toi, chère Aimée : celle des couples déchirés...

Que mots te dessinent des horizons de courage et d'espoir.


Pauley 17/10/2008 11:19

Une très belle manière de résumer l'absence de notre amour de soldat à la maison qui éloigné perd ses espoirs de retour, ce doit être vraiment très dur de voir partir son homme à la guerre, il y a quelques année j'ai attendu le mien qui avait signé pour l'ex yougoslavie, heureusement il n'a pas eu à se battre, l'attente fut longue pour moi (quatre mois) mais je l'aimais si fort que notre amour n'a été que plus beau après... Tes lignes sont toujours exquises et belles. Je te fais de très gros bisous. A très vite.

Alice HUGO 18/10/2008 11:40


Je te savais généreuse, sensible, dévouée. Je te découvre courageuse.
Ton pelage se pare des plus belles qualités, Petit Ecureuil !

Des couffins de baisers-noisettes pour toi.


Danielle 16/10/2008 19:39

Je suis contre la guerre, l'oppression ; je crois en l'Homme et en l'amour des Peuples. L'homme n'est pas né pour faire la guerre mais pour un monde de Paix et d'Amour. C'est facile pour les dirigeants, bien à l'abri et surprotégés d'envoyer les soldats au "casse-pipe" se faire massacrer et détruire les familles. Ta sensibilité ressort dans chacun de tes vers, ta plume sait si bien exprimer deux extrèmes : l'amour et la guerre. C'est poignant. S'il te plait pardonne ce commentaire un peu vif mais ce sont de douloureux souvenirs pour moi et je m'exprime toujours avec franchise. Merci Alice pour ce beau poème si sensible. Danielle

Alice HUGO 18/10/2008 11:30


La tienne ( de sensibilité ) explose dans ce témoignage, Danielle.
Ah ! si l' humanité pouvait ne se contenter que d'explosions...de joie !

Je te salue chaleureusement.


Réjane 15/10/2008 22:53

Un magnifique texte qui touche en plein coeur. L'homme n'est pas fait pour la guerre et ses horreurs, et tes mots pleins de délicatesse et d'amour le font encore davantage ressentir. Bravo Alice :)

Alice HUGO 16/10/2008 12:13


Merci à toi, Réjane. Je reconnais bien là ta sensibilité.

Ce ne sont pas les Hommes qui font la guerre. Ce sont les Gouvernements...


stellamaris 15/10/2008 22:10

Déchirement du soldat entre l'amour et le sens du devoir ... Un superbe poème plein d'émotion ! Bises ...

Alice HUGO 16/10/2008 12:08



Merci à toi.
En ce qui me concerne, j'aurais plutôt tendance à dire - à l'instar des " soixante-huitards " : Faites l'amour, pas la guerre.



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -