Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 09:30

À tous les Amoureux de la Terre :
Ouvrez vos coeurs ! Cupidon va, chaque jour, y décocher une flèche peinte à l'encre des sentiments...

 
 
DOULEUR  EXQUISE  (2)

 

Quelle exquise douleur que celle de l'attente,
Lorsque tous les sentiers que la pensée arpente
Inéluctablement cheminent vers le coeur,
Ce coeur qu'on a donné avec tant de ferveur,
Qui s'emballe parfois, cogne contre la cage,
Verse le feu au sang et du sel au visage
Quand le battant pendule au cadran de l'espoir,
-Viendra...Ne viendra pas...Quand ? Où ? Juste le voir !-
Supplice de l'émoi s'engouffrant dans les failles,
Resserrant son étau jusqu'au fond des entrailles,
Tant, qu'il vous ôte tout, le boire, le manger,
Et même le dormir dont il est l'horloger,
Qui vous jette à genoux, le souffle misérable,
Dès lors que vous doutez d'être assez désirable,
L'âme si tourmentée par le cruel transport
Vous mettant à merci de ce morbide sort
Quand, soudain délivré de sa déliquescence,
Le corps, nouant l'esprit aux fils de la conscience,
Se soulève et repart d'un amble conquérant,
Car aimer c'est souffrir mais c'est être vivant.

 

 

 

commentaires

SylvieG 02/06/2011 23:07


L'attente... elle fait partie de notre vie amoureuse, affective, amicale. Qui n'a jamais attendu un amoureux? Qui n'a jamais attendu le premier sourire de son enfant ? Qui n'a jamais attendu le
premier pas pour devenir ami ? L'attente est belle, l'amour de son amoureux, l'amour de son enfant, l'amour de son ami(e)... mais parfois cruelle...
Attendre encore et encore... la lumière, une main tendue, un coeur léger... mais comme tu l'as si bien écrit "c'est être vivant".
Plein de doux bisous pour toi mon amie, ne les attends pas, ils sont là sur le pas de ta porte.


Alice HUGO 09/06/2011 00:41



Combien tes mots sont ourlés de "douceur sucrée", Princesse ! C'est toujours avec émotion que je les reçois. Ton coeur est un Jardin...


Je prends tes bisous et, toute joyeuse d'un si joli cadeau, je  tresse pour toi, en retour, des couronnes d'affectueux baisers.



MARTIENNE-BONHEUR 31/05/2011 21:47


Belle poésie,que j'ai eu l'occasion de lire,mais,toujours aussi belle.

L'amour et cette souffrance qui s'y accroche,cette longue attente.
Viendra,viendra pas !!!

Mème,lorsqu'on ne se pose plus ce genre de question,il faut savoir que l'amour,n'est jamais acquis.

Alors,pour ceux ou celles qui le possède...
Attention de ne jamais le perdre.

Mille baisers et douce soirée à toi,mon amie.Aimée


Alice HUGO 09/06/2011 00:33



" ...il faut savoir que l'amour,n'est jamais acquis", dis-tu.


Mais à qui...est-il, alors ?  Et qui m'a volé ma part ?????!!!!!


Merci à toi, aimée Aimée, de continuer à cueillir mes fleurs de poésie.
Prends bien soin de toi, et à bientôt.


Je t'embrasse affectueusement.


 



tilk 30/05/2011 23:49


c'est incroyablement juste mon admirable Alice
et à tous les niveau
besos muy fuertes
tilk


Alice HUGO 09/06/2011 00:26



Ah, Tilk ! Mi Artista ! Je n"ai guère le plaisir de venir me promener dans ta galerie de Tableaux, ni de flâner sur tes mots... Tu dois nous avoir crée des merveilles...!
Dès que cela m'est possible, je viens m'installer dans tes Pages. Et admirer.


En attendant, je te donne mes plus sincères et tonitruants (!) besos, amigo mio.



stellamaris 30/05/2011 12:49


Magnifique, Alice ! Bises !


Alice HUGO 09/06/2011 00:20



Merci beaucoup, Stellamaris.
Biiiiiiiiiises too !



Aimee 17/08/2009 00:00

Pourquoi l'amour,doit-il en mème temps etre souffrance ?
Très beau poeme,ou chaque mot,trouve sa place.

A bientot,ma poetesse.Aimée

dgidgi 16/08/2009 18:00

chère Alice, je viens puisser quelques paroles réconfortantes chez toi, pour une de mes nièces en grande difficultés depuis 2 ans du décès de ces parents,(mon frère)
et dans ce poème je vais prendre quelques phrases.
j'espère que tu vas bien, et que pour toi l'été ser passe bien
gros bisous ta plaisancière attitrée !!!!! oup's
** dgidgi

dgidgi 11/08/2009 21:16

Coucou chère Alice

me re-voila .... Gonflée à bloc .... Kilos de vacances .... lol ....

Dur émouvant palpitant ces attentes, je sais ...
Michel reprends le travail demain ,dernière ligne droite, plus que 100 jours de travail, avant les grands événements
retraite mariage voyage !!!! pas belle la vie
Gros Bisous
dgidgi

Danielle 08/08/2009 20:55

Bonsoir chère Alice, je relis encore une fois et avec un plus grand plaisir ce très beau poème que j'aime beaucoup. Le tourment douloureux de l'attente, le coeur qui s'emballe perdant toute sagesse, l'affolement des sens ... Et cette chute extraordinaire "aimer c'est se sentir vivant", c'est apprendre à revivre quelquefois, à retrouver la lumière. Alice, tu es vraiment formidable. Je t'embrasse avec beaucoup d'affection. Danielle

Patrick 10/10/2008 13:12

Oui, quoi de plus cruelle que cette attente. C'est dans elle que naît l'espoir. Ta plume traite le sujet avec toujours autant de justesse et de claivoyance.

Alice HUGO 10/10/2008 23:40


" Ta plume traite le sujet avec toujours autant de justesse et de claivoyance. "

Je te retourne le compliment, en toute sincérité.


tilk 09/10/2008 02:44

merci pour ton com...j'ai été tres touché ..surtout venant de toi...besostilk

Alice HUGO 09/10/2008 20:14


Tu n'as pas à me remercier, Tilk.
Comme je le dis toujours, ma parole est proche de ma pensée...
Bien à toi.


Jyckie 08/10/2008 18:01

Lorsque le désespoir nous habite et que le regard n'est plus que larmes mêlées, l'infime espoir nous appartient encore ; et quand bien même nous serait-il ôté, la vie n'est-elle point son aînée ?Poétiques pensées,Jyckie

Alice HUGO 09/10/2008 00:13


Une vision optimiste que je partage avec philosophie.

Mes meilleures pensées, Jyckie.


Eteop 08/10/2008 00:26

bonjour AliceSi tu t'es inscrite pour ouvrir un compte ,une clef d'activation a été envoyée à l'adresse e-mail que tu as fournie donc ouvres ta boite pour vérifier.A bientôt  

Pauley 07/10/2008 11:43

Dieu que j'aime cet écris, et oui, je l'ai relu, bientôt je le connais par coeur. J'espère que tu vas bien ma chère poétesse... Je te fais mille gros bisous. A très vite.

Alice HUGO 07/10/2008 18:24


Merci, Petit Ecureuil.

Mais c'est surtout à toi qu'il faut demander si tout va bien. Alors, tout va bien ?

Je t'embrasse très fort.


Eteop 07/10/2008 01:20

bonjourpuisque tu aimes les mots je t'invite à venir decouvrir www.palmiereveur.forumparfait.com un site pour les poètes qui veulent s'ameliorer en ecriture poetiqueamities!

Alice HUGO 07/10/2008 18:21


Je participe déjà à un Forum de Poésie, Eteop. Et je manque déjà de temps pour m'y investir comme je le voudrais.
Cependant, après une visite sur le site de Palmiereveur, je suis prête à me laisser tenter - si les règles ne sont pas trop contraignantes.
Pourrais-tu m'en dire plus sur le fonctionnement du Forum ? L'accés m'a été refusé.
Merci à toi.


tilk 06/10/2008 21:51

très beau poèmes..il y a un groupe qui chante : pourquoi quand les gens s'aimeil, y a toujours des problèmesbesostilk

Alice HUGO 07/10/2008 18:05


Peut-être parce que le sentiment d'amour, entre deux personnes, n'est pas toujours équitablement distribué...
Et que les contingences du quotidien ne favorisent pas son épanouissement...

Il y a aussi quelqu'un qui chante que " les histoires d'amour finissent mal, en général ". En général, pas toujours !

Besos, Tilk.


laurent 06/10/2008 18:07

La fulgurance d'un regard, l'embrasement des sens, un baiser très profond, disent ce dont nous rêvons...Aimer est ce geste qui traverse le monde, l'imaginaire qui le porte est que les frontières sont faîtes pour être rompues." Ce qui sépare n'appartient pas à l'ordre du monde mais celui d'une société"L'imaginaire affirme que le monde étant, des mondes indifférents peuvent se réunir...(d'un monde à l'autre, le blog de jeunes philosophophes)

Alice HUGO 06/10/2008 20:46


J'aime ton image du " geste qui traverse le Monde ", Laurent-le-Philosophe.

AH, s'il suffisait de tendre la main, le coeur au bout des doigts...


marlou 06/10/2008 15:02

Quelle chute exquise  dans ce poème de l'Amour

Alice HUGO 06/10/2008 20:44


...Où l'exercice consiste à ne pas chuter...

Merci à toi, Marlou.


Danielle 06/10/2008 13:09

Bonjour Alice, le mariage a été merveilleux, le soleil était lumineux comme les époux. Hier je t'ai envoyé un message personnel, ne l'as-tu pas reçu ? J'en avais fait un également à la réception du poème. Hier, j'avais dans mes mails "confirmation d'envoi de message" mais j'ai remarqué que l'adresse email avait changé. J'espère qu'ils te seront quand même parvenus. Que d'émotion en ce jour de bonheur, que de tendresse dans le poème que j'ai lu toute tremblotante mais avec tant d'amour. Merci d'avoir participé à notre bonheur. Pleins de bises chère poétesse.

Alice HUGO 06/10/2008 20:43


Je prends connaissance de ton mail d'hier.
Et c'est à moi de te remercier pour tout ce bonheur qui éclabousse tes mots et, par là même, inonde mon coeur.

Merci, Danielle. C'est un bouquet de fleurs.

Mes pensées les plus reconnaissantes.


Danielle 05/10/2008 21:32

Cet émoi de l'attente lorsque le coeur ne nous appartient plus, ce toument qui nous oppresse, quoi de plus douloureux et tendre à la fois, mais c'est la certitude de continuer à vivre. Ta plume est si talentueuse Alice qu'elle nous entraine dans ton sillage avec ravissement. Merci de nous faire partager ta spontanéité et ta sagesse. Bravo "ma payse".

Alice HUGO 06/10/2008 11:56


Tu résumes parfaitement , avec brio et sensibilité, la " Douleur Exquise " de l'état amoureux.

Bravo à toi, et merci pour tes louanges. ( mais je dirais plus " lucide " que " sage " !)

PS. Et ce mariage ? J'espère que vous avez eu une belle cérémonie et que tu as pu lire le Poème . Je le publierai en fin de semaine.

Mes cordiales pensées, Voisine .


Hammer 05/10/2008 13:16

Et oui, souffrir fait parti de la vie. Très belle chute Alice, qui laisse à réfléchir. On ne peut connaître réellement la moindre jouissance sans connaître son contraire, du moins, on ne pas l'apprécier à sa juste valeur en ignorant l'échelle des sentiments. Bravo pour ce poème qui donne d'un "bloc" l'étendu de ton talent.Ghislain Hammer

Alice HUGO 06/10/2008 11:46


Ton oeil virtuose a, lui aussi, relevé le rythme par la ponctuation. Comme une apnée cardiaque...
Le coeur, graine de la vie, terreau de la mort, terrain de jeu de l'amour... 

Merci à toi.


stellamaris 04/10/2008 10:25

Un poème sublime. Quel souffle !Excellente journée, bises ...

Alice HUGO 06/10/2008 11:35


Dans tous les sens du terme, tu l'as remarqué : il n'y a aucun point que le point final.
Merci beaucoup pour le compliment.

Bon Lundi.


vitany 04/10/2008 10:22

Mais quel talent bravo moussaillon a chacun sa passion toi tu ecris et moi je danse quel équipage que voila, ont ne va pas s'ennuyer. gros bizous moussaillon adoré et passe un excellent week end 

Alice HUGO 06/10/2008 11:32


La croisière s'amuse, Capitaine !

Une agéable semaine pour toi.


Réjane 04/10/2008 09:57

Moins "léger" que l'autre, mais tout aussi charmeur, douleur exquise qui réveille des blessures enfouies pour beaucoup, mais tu as tellement raison "aimer c'est souffrir mais c'est être vivant", même si c'est un peu réducteur de l'amour. J'aime les chemins où t'entraine ta plume Alice, je t'y suis sans hésiter :)

Alice HUGO 06/10/2008 11:30


..."même si c'est un peu réducteur de l'amour " .Aimer, n'est-ce pas s'oublier un peu ?... Alors, oui, c'est réducteur. ( même si l'on ne saurait se passer de cette douleur).

Tu n'as nul besoin de me suivre, Réjane l'alexandrine: je marche à tes côtés.



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -