Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 22:00

Chers Lecteurs,

 

Je vous propose deux Poèmes que j'ai écrits dans le cadre des " Défis " de PoésieLand. Voici le premier, un Sonnet de facture classique - tant par le phrasé que par le contexte.

 

Le second évoque le souffle haletant de l'attente amoureuse. Je le publierai dans quelques jours.

 

Que cette première Poésie vous procure autant de délire joyeux que j'ai eu à la composer !

 

DOULEUR  EXQUISE  (1)

 

Monsieur, veuillez avoir l’obligeance suprême
De mordiller mon lobe en modérant l’ardeur ;
Le nouveau Chambellan,  vil dénonciateur,
Se gausse ouvertement de ce putride emblème !

Il ne me déplaît point, là n’est pas le problème,
D’arborer fièrement ce stigmate enchanteur
Puisqu’il clame alentour que j’ai pris votre cœur…
Nonobstant, le bubon sied mal à mon diadème !

J’ai mon rang à tenir ! Allons, ne boudez pas;
Ah, Messire fripon, j’ai tant d’autres appas
Qui sauront assouvir votre lippe insoumise !

Le sang de pélican que vous fîtes brasser
Aux fins d’amadouer cette douleur exquise,
M’engage justement à vous remercier !





 

commentaires

Peter Pan 01/10/2008 16:15

Ma chère, ma très chère Alice,Le jour où nos chemins se sont croisés aura été une des meilleures choses qui me soit arrivé sur OB... Je profite d'un passage sur OB pour te faire un petit coucou et te dire que je suis un peu de retour, bien que ce ne soit pas encore très régulier... Je voulais aussi te remercier pour tes passages et tes petits mots et te dire aussi que je pense très fort à toi et que je ne t'oublie pas... J'espère que de ton côté tout se passe pour le mieux...Je t'embrasse très fort et te dis à très bientôt...Peter Pan...

Alice HUGO 01/10/2008 20:38


N'exagérons rien, cher Peter. Les témoignages de soutien et d'affection à ton égard sont pléthore sur ton blog. Et ce n'est qu'un juste retour des choses.

Je ne t'oublie pas non plus, et je te remercie de ta cordiale attention.
Porte-toi bien, ainsi que ta petite famille.

Mes plus retentissants baisers.


Jaklin 30/09/2008 23:26

Allez, Alice, cesse de chercher, chez PL, j'ai gardé mon vieux pseudo suranné, Mamyjaja, c'est bien moi! *La nouvelle orthographe est empruntée à mes "élèves" turques.

Alice HUGO 01/10/2008 20:25


Ah, merci pour l'info - quoique le contenu de ton blog m'avait effectivement fait songer à toi !

Mes sympathiques pensées, Mamyjaja-Jaklin.



Jyckie 30/09/2008 17:11

Ô damoiselle et damoiseau, que me faites-vous là ?Quand vos ardeurs en rimes s'épandent,  Mes lèvres allègrement, se fendent (sourire)Esprit fripon, tu m'as comblée et ma reconnaissance se traduit en poétiques baisers. Jyckie.

Alice HUGO 30/09/2008 20:40



Grand merci, Gente Dame !

Je te salue d'une révérende courbette.



Pauley 30/09/2008 17:03

C'est un bonheur que de retrouver ici tes douleurs exquises, vivement le prochain que je ne me lasse pas de lire sur poésie Land. J'espère que tu vas bien chère Alice. Bisous à toi et à très vite.

Alice HUGO 30/09/2008 20:37


C'est surtout toi qui doit prendre soin de ton nid douillet, Petit Ecureuil !

Merci encore, et des brassées de noisettes pour toi.


Hammer 30/09/2008 09:06

grrrrrrrr je voulais dire :" Alice et son COEUR plein d'humour !faute est réparée, je me retire...(sourire)

Alice HUGO 30/09/2008 20:34


Le coeur aussi, c'est vrai.
Même mes orteils ont de l'humour !!!


Hammer 30/09/2008 09:01

Oui Monsieur, retenez vos ardeurs !!! Non mais boudiou !!!J'ai peut-être une solution : Que chacun se mette à mordiller sa voisine, comme ça, la chose paraîtrait comme anodine. Bravo pour ce pur moment de poésie "coquine",je me suis bien marré, c'était là le but.Alice Et son plein d'humour... Bravo encore !Ghislain Hammer

Alice HUGO 30/09/2008 20:30


Oui, Poète HAMMER, je cultive l'humour.  Et j'ai un grand jardin !!!

Merci beaucoup.


Réjane 30/09/2008 07:51

Le même sourire enchanté qu'à mes premières lectures, j'aime quand Alice se la joue un brin espiègle, que dis-je j'aime ? non  ! j'adore !! et le petit clin d'oeil à notre ami pélican n'est pas pour me déplaire, lui qui est "responsable" de cet exercice. Quel dommage qu'il ne soit point venu nous accompagner. Encore bravo pour tes talents multiples :)

Alice HUGO 30/09/2008 20:27


Oui, bien dommage, pour Pélican : je me serais fait une joie de lui voler dans les plumes !

Non, pour de vrai, c'est la référence à notre Poète Pélican qui m'a conduite à articuler le Poème autour de cette inspiration aussi soudaine que farfelue. Vivement qu'il revienne nous donner
ses coups de bec !!!

Un très grand merci, Réjane.


Jaklin 29/09/2008 23:31

Ma chère Poétesse, il me semble vous avoir déjà dit, en d'autres lieux tout le bien que je pensais de cette oeuvre, je crois qu'avec ou sans bubon, vous ne cesserez de me surprendre.

Alice HUGO 30/09/2008 20:15


Ma très chère Jaklin ( faisons assaut de courtoisie !), si ces " autres lieux " sont les Terres de PoésieLand, auriez -vous l'extrème courtoisie de m'éclairer sur votre "identité", car je me
suis rendue tantôt sur votre blog  - fort inéressant, ma foi - mais je ne vous ai point reconnue ...!

Je me retire sur une révérence.


aimée 29/09/2008 16:51

Coucou,mon amie,Que d'écris,j'ai en retard,pourtant,les mots qui tombent de ta plume sont toujours aussi beaux.Comme j'étais malheureuse,lorsque,longtemps,je n'ai eu un petit mot.....Crois-tu qu'a un seul moment,j' ai pensé que tu pouvais t'etre absentée,toi aussi,en vacances?Ca ne m'a mème pas éffleuré l'esprit.Puis,il y a eu ces mots de ta part,qui m'ont profondément touché et là,enfin,j'ai su,que j'existais autrement que sur le blog....Je te suis profondémént reconnaissante et t'envoie un bouquet de baisers d'amitié.Aimée aimée

Alice HUGO 29/09/2008 20:39


Ma chère Aimée,
le Net permet les contacts entre les personnes et, même si les miens ( de contacts ) restent très réservés, je ne peux m'empêcher de ressentir une affection certaine envers quelques uns
d'entre vous.
Ma parole est aussi sincère que mon attachement.
Que tu aies pu en douter m'attriste mais ne me surprend pas : les paillettes des blogs sont tellement volatiles...
Ce n'est pas mon cas. Je srais plutôt une " arapède ", une herbe de Provence qui s'accroche aux vêtements et aux chaussures, et que l'on a le plus grand mal à décrocher ( bien chiante, quoi
!!!)

Sur ce, ma douce, je te donne un énorme baiser.



Danielle 28/09/2008 23:36

Bonsoir chère Alice, ton poème est magnifique mais je trouve ta plume d'humeur bien espiègle aujourd'hui ? J'en ris encore, tu es aussi douée pour nous faire sourire que pour nous émouvoir. C'est l'expression d'un talent exceptionnel. Bises à toi. Danielle

Alice HUGO 29/09/2008 20:02



Merci à toi, Danielle.

Je suis assez douée pour le rire, aussi je ne m"en prive pas ! Et comme il n'y a pas (encore) d'impôt dessus ...!

Mes plus cordiales pensées.



stellamaris 28/09/2008 23:11

C'est charmant !

Alice HUGO 29/09/2008 19:59


N'est-il pas, mon cher ?!


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -