Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 22:00
Pauley, adorable petit Ecureuil, m'a lancé un Défi : que j'écrive un Poème évoquant " ses valeurs, ses amours ...", sur le thème suivant : " Où Pauley puise-t'elle sa sensibilité ?".

Je n'ai eu aucun mal pour écrire ce Sonnet : il a coulé de source, tel son rire, que j'imagine généreux et toujours bienveillant.

Pour toi, Pauley, avec toute ma tendresse.


VAL   GENEREUX pauley.gif 

  

 

Qu'une source de miel ambre nos Univers ;
Dans les ruisseaux chantants où gambadent ses vers
Qu'elle dit son bonheur, ses doutes et sa rage.

C'est dans les liens du sang reçus en héritage
Qu'elle ganse l'Amour de ceux qui lui sont chers ;
Dans les élans soyeux de sentiments si fiers
Qu'ils l'inspirent souvent en un vibrant hommage

C'est dans le petit Nid où s'écoulent ses jours,
Tendrement parsemés de maternels discours,
Qu'elle donne à la Vie ses lettres de noblesse

C'est dans le livre ouvert sur sa sincérité,
Au tréfonds de son âme où nul écrit ne blesse,
Qu'elle puise ardemment sa sensibilité.

 

 

commentaires

Réjane 16/09/2008 19:32

Je l'attendais aussi ce texte/hommage à notre amie Pauley, tu n'aurais pas pu trouver de mots plus justes pour la décrire, c'est un magnifique cadeau d'amitié :)

Alice HUGO 16/09/2008 23:35



Je ne connais Pauley qu'à travers ses écrits, mais j'ai un profond ressenti de sa nature authentique, franche et généreuse.
Répondre à sa demande n'a donc pas été difficile,et le cadeau, c'est moi qui l'ai reçu !

Merci à toi, Réjane. 



Danielle 15/09/2008 19:54

Ce joli poème dédié à Pauley exprime une immense tendresse, elle doit être comblée. Décidemment ton coeur est immense chère Alice, aussi grand que ton talent.J'ai relu aujourd'hui "Odyssée Vespérale" datant du mois de Mai et je n'ai m'empêcher d'y mettre un petit commentaire tellement cette lecture m'a émue. Une bise sonore et admirative gentille poétesse. Danielle

Alice HUGO 15/09/2008 23:24


Mon coeur est un objet étrange : il est ouvert sur l'Infini, ses oreillettes sont spacieuses ( et dans "oreillette", il y a...); mais il peut se refermer sur ses mystères, sa
pudeur, sa réserve...(hugh !!!)

Un merci sans bornes, Danielle.

* j'ai répondu à ton commentaire sur "Odyssée".


Pauley 15/09/2008 18:01

Ma très chère Alice,J'ai lu et relu ces lignes, mais de les lire encore ici me donne des frissons de partout, je suis hyper émue, même si je m'y attendais un peu dans les jours qui allaient arriver. Enfin, encore merci pour ces mots qui me vont droit au coeur. Je t'adore ma poétesse excellentissime, merci, merci, merci.... Mille gros bisous.

Alice HUGO 15/09/2008 22:55



Ce que je dis en exergue, de même que le contenu du Poème, est d'une réelle sincérité, petit Ecureuil.
Ne me remercie pas : c'est moi qui te suis redevable de ta confiance.
Bien à toi.



stellamaris 15/09/2008 07:31

Encore un très beau poème. Toute mon amitié, bonne journée !

Alice HUGO 15/09/2008 22:49


Merci beaucoup.
Et douce nuit à toi.


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -