Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 10:15
Poème sollicité via le manuscrit "contactez-moi". Thème : " je l'aime,  il m'aime, mais nous ne sommes pas libres. Que va-t-il nous arriver ?" 
L' adresse mail que l'on m'a laissée étant inexacte,  je n'ai pu contacter son destinataire qui,  je l'espère,  se reconnaîtra et me fera part de son sentiment.
 
Que la Force de l'Amour soit avec toi ! ( Dicton Jedi ! )
 

COEURS CLANDESTINS

baiser.gif 

Il avait une vie, elle en avait une autre,
Chacun de son côté avait bâti son nid
Dans le confort douillet des brindilles d’épeautre
Où leurs jours s’écoulaient dans la monotonie.

Une tendresse amie, une douce habitude
Avait depuis longtemps fait place à la passion
Où, dans leurs cœurs empreints d’une désuétude,
Les sentiments d’antan avaient fait sécession.

Rien en ce matin-là ne laissait présager
Qu’Eros de son archet décocherait la flèche
Qui, de son flot d’Amour venant les assiéger,
S’insinuerait dans la vacuité de la brèche.

Le carreau les frappa de par ses quatre faces,
Il consuma leurs corps d’un foudroyant éclair,
Pourfendant sans égard leurs faibles carapaces,
Leur donnant le vertige et chavirant leur chair.

Une lutte acharnée s’empara de leur être ;
Quand leur cœur disait oui, leur tête disait non,
Quand leurs mains hésitaient, leurs yeux disaient peut-être...
Dans un dernier soupir ils bannirent Junon.

Mais qui donc ici-bas peut en toute justice
Faire l’apologie ou fustiger la faute
De ces cœurs clandestins condamnés au supplice,
Dont le regard épris s’en tient à la litote ?

Quel sera l’avenir de cette union secrète ?
Je n’en puis préjuger, ma plume moins encore,
Je ne saurais citer que les mots du Poète :
« L’Amour a ses raisons que la raison ignore ».

 

alice hugo

commentaires

abeilles50 20/10/2008 21:08

Merci beaucoup les poétesses ! Effectivement, ça valait le coup de tout pouvoir lire ! Bravo Alice ! Je t'envoie donc encore une fois mon nectar sucré... lolBizzzzzzzzzzzzzzzzz PS : tu as le droit de venir sur mon blog... lol 

Alice HUGO 22/10/2008 10:45


De rien, Abeilles.

Je suis passée, d'un coup d'aile, sur ton blog mais, n'étant pas la Cigale insouciante décrite par La Fontaine - je préfère prendre le temps de venir m'y poser plus longuement...dès que je le
pourrai !
Je te dis à bientôt, Bz-Bz.


Mme MIM 20/10/2008 18:36

A L'attention d'Abeille50 ci-dessus. Lorsque j'ai réalisé ce montage, je n'avais pas prévu que certains d'entre vous ne pourraient lire que la moitié du poème. Le voici en entier :
CŒURS CLANDESTINS
 
Il avait une vie, elle en avait une autre,
Chacun de son côté avait bâti son nid
Dans le confort douillet des brindilles d’épeautre
Où leurs jours s’écoulaient dans la monotonie.
 
Une tendresse amie, une douce habitude
Avait depuis longtemps fait place à la passion
Où, dans leurs cœurs empreints d’une désuétude,
Les sentiments d’antan avaient fait sécession.
 
Rien en ce matin-là ne laissait présager
Qu’Eros de son archet décocherait la flèche
Qui, de son flot d’Amour venant les assiéger,
S’insinuerait dans la vacuité de la brèche.
 
Le carreau les frappa de par ses quatre faces,
Il consuma leur corps d’un foudroyant éclair,
Pourfandant sans égard leurs faibles carapaces,
Leur donnant le vertige et chavirant leur chair.
 
Une lutte acharnée s’empara de leur être,
Quand leur cœur disait oui, leur tête disait non,
Quand leurs mains hésitaient, leurs yeux disaient peut-être…
Dans un dernier soupir ils bannirent Junon.
 
Mais qui donc ici-bas peut en toute justice
Faire l’apologie ou fustiger la faute
De ces cœurs clandestins condamnés au supplice,
Dont le regard épris s’en tient à la litote ?
 
Quel sera l’avenir de cette union secrète ?
Je n’en puis préjuger, ma plume moins encore,
Je ne saurais citer que les mots du Poète :
L’Amour a ses raisons que la raison ignore ».
 
Alice HUGO ©

Alice HUGO 20/10/2008 20:41


Merci à toi, ma Webmaster de moi !

"Que ferais-je sans toi ..." ( air connu )

J'ai prévenu l'essaim, euh, Abeilles50 !!!


abeilles50 20/10/2008 17:48

Comme je regrette de ne pouvoir lire la partie droite de ce joli poème... Le début m'a tellement séduit... Bizzzzzzzzzzzzz

Alice HUGO 20/10/2008 20:33


Ma grande soeur - à qui l'on doit les magnifiques et pertinentes illustrations de mes Poèmes - t'a fait réponse ci-dessous.

Ah ! Je crois que tu lui as " mis les abeilles " !!! ( un véritable essaim ! Tu ne fais pas le poids avec tes 50 ...Abeilles !!! ahahah !)


stellamaris 18/08/2008 17:31

Magnifique ! Tu m'impressionneras toujours par ta capacité à prêter ta plume aux sentiments des autres, j'en suis incapable ... Et ton poème est sublime !

Rejane 17/08/2008 14:57

Peu importe ce qu'ils sont devenus ces coeurs clandestins, reste le souvenir d'une belle histoire, qui perdurera à travers ton poème :)

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -