Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 09:00
 

 SUR  MA  MAIN 

 
 
 
 
Mon coeur, cesse de croire à toutes ces romances
Et ne t'emballe pas en vaines espérances ;
Ralentit ton galop, calme tes pulsations,
J'entends le battement de tes admonitions :
Tu les glisses en vain au creux de mon oreille ! 
Inexorablement, tandis que je sommeille,
Je te vois t'envoler vers le pays d' Amour...
Mais tu reviens tout seul et triste au petit jour.

Oiseau de Paradis aux ailes de lumière,
Qui t'abreuves la nuit à l'eau de ma rivière,
Toi qui sais le chemin du pérenne bonheur
Dont je suis en suspens l'éternel voyageur,
Toi que j'espère encor en songeant à demain,
Quand viendras-tu enfin te poser sur ma main ?

 

commentaires

vitany 20/08/2008 09:28

coucou moussaillon je suis de retourgros bizous  

L'Enchanteur 19/08/2008 20:11

De si beaux mots sur un fond de rêve comment ne pas désirer devenir oiseau!

stellamaris 18/08/2008 17:33

Magnifique ... comme toujours ...  

laurent 18/08/2008 13:51

Inexorablement...Ta poésie Alice...Bisous d'été...

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -