Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 09:40

L’ODALISQUE

 

Alanguie sur un banc, lointaine, elle parlait
De sa vie solitaire et librement choisie,
Menée résolument selon sa fantaisie
Sur les sentiers vacants où son cœur s’exilait.

Une jambe en suspens et l'oeil contemplatif,
Tout, de par son maintien, exprimait l’élégance ;
Oh, le raffinement dans cette nonchalance
Que troublait quelquefois un rire fugitif !

Les mots qu’elle effumait d'un voile de pudeur,
Semblaient s’évanouir dans le ruban fugace
Ondulant sur sa lèvre, Ô comble de la grâce !
Qui n'a miré cela ne sait pas la splendeur !

Ses longs doigts gracieux dressaient le fin pinceau
De tabac capiteux vers la voûte céleste ;
Dieu ! le charme innocent de la beauté du geste
Hantera mon esprit jusqu’au seuil du tombeau.

J’étais là, fasciné, m’inclinant à ce port
Offrant à mon regard l’écho d’une odalisque…
Ah ! que n’ai-je, en l’instant, outrepassé le risque
De réduire ses lois au feu de mon transport !

Dans quelle retenue m’avait-elle encagé
Par la sublimité de sa noble attitude ?
J’avais pourtant perçu des élans d’inquiétude,
Mais Elle était si haut ! Moi, si découragé !

D’elle, je vous ai fait le délicat croquis
Majestueusement serti d’inaccessible,
Et je ne doute point que vous serez sensible,
Autant que je le fus, à ce portrait exquis.

 

commentaires

domi 11/07/2008 11:41

hé bien, de plus en plus beau Alice ! des rimes sublimes... beau portrait, délicat et impressionnant ! bisesdomi

Alice HUGO 13/07/2008 16:40


Oui, il paraît que je suis impressionnante ( !!!)

Merci, Domi, et un cordial baiser.


~~ Kri ~~ 07/07/2008 17:43

Fidèle à toi...tes mots toujours aussi beaux

Alice HUGO 09/07/2008 11:53


Merci de venir faire planer tes Fées sur mon blog, Elfe Kri.
J'y suis sensible.


joel 07/07/2008 15:14

un petit passage rapide, juste pour me rassurer que ton inspiration ne s'estompe pas.  ;-)Bisous d'été sans soleilAmicalementJoël

Alice HUGO 09/07/2008 11:52



J'espère qu'en venant me voir, tu es reparti avec un rayon de soleil dans ta besace !

Bien à toi.



aimée 05/07/2008 21:34

Quand je lis les commentaires de tous les gens qui passent chez toi,j'en suis ravie.Tous t'aime,t'aprécie,pour ce que leur amène.Merçi Alice,d'etre TOI;Bon week-end et un doux et chaste baiser sur ta joue.Aimée aimée

Alice HUGO 06/07/2008 13:43


Si tu as raison, ma chère Aimée, c-est mon coeur qui s'enrichit du partage.

Un sincère merci pour toi et des jardins de baisers bien sonores pour fleurir ton Dimanche.


Runner 05/07/2008 18:44

J'avais fait de mon coté un "portrait d'Olga" que tu avais peut être lu : http://www.lailesurlaplume.com/article-2845430.htmlAussi, pour m'y être attelé avec tant de peine, je sais la difficulté de réalier un tel tableau avec des mots !Mais encore une fois, la maitrise poétique qui est la tienne n'a fait qu'un bouchée de la difficulté!Bravo !

Alice HUGO 06/07/2008 13:35


Oui, Runner, j'ai lu ton " Olga "( avec son illustration) et je l'ai trouvé très délicat.

Ici, l'approche est différente, dans ce sens que le "personnage" est bien réel. Je n'ai eu aucun mal à la vêtir des sentiments qu'elle semble inspirer...

Merci pour ta lecture attentive...et attentionnée.


Rejane 04/07/2008 17:35

Alice, te relire est un vrai baume sur mon petit coeur triste, tu nous as vraiment manqué. Comment ne pas être sensible à ce délicat portrait, tout en finesse et en subtilité, un vrai tableau de maître :)

Alice HUGO 06/07/2008 13:27



Je compatis à ton chagrin, chère Réjane...

Ta présence, ici, me donne la dimension de ta bienveillante générosité. Merci du fond du coeur.



Philip 04/07/2008 17:24

Que dire d'un si parfait portrait, les mots sont souvent plus précis que des pinceaux... L'on "voit" dans les tiens bien plus sûrement que sur une photo... Et cette femme là, combien elle nous apparaît belle!

Alice HUGO 06/07/2008 13:24


Les yeux sont les fenêtres de l'âme...
Tu as une excellente vue, Phillip !...  (sourire )


ghislain 03/07/2008 13:58

Lire un tableau, contempler l'écriture. J'en suis là !!En ce qui me concernen je suis comme face à une estampe. Ton poème dépeint une sorte de "Dorianne Gray" qui ne peut laisser insensible l'esthète. C'est un magnifique texte - une fois de plus ; un hommage au raffinement. Il y a des expressions qui nous restent toute la vie, des manières, des rencontres, et c'est tant mieux !Je tiens aussi ma cigarette d'une étrange façon, et je comprends ici que singularité peut aussi rimer avec beauté .Qui plus est, ton poème est parfait de maîtrise, cela correspond bien à l'idée de ton odalisque.Bravo Alice, Bravo bravo !!!Ghislain.

Alice HUGO 03/07/2008 17:44


Franchement, Poète HAMMER, je suis toujours sidérée par l'enthousiasme de tes commentaires.
 Et flattée, si l'on considère la stratosphérique admiration dans laquelle je place ton écriture et ton mode de pensée.

Je te remercie chaleureusement et je glorifie notre "rencontre poétique".


Valou, alias Adélys Peppercorn 02/07/2008 23:23

Bonsoir Alice !Je reviens de chez Fred, le Jongleur de Mots. Je viens juste te faire un petit coucou pour te dire que je trouve ton blog très sympa. Je viens de temps en temps, mais je ne laisse pas de traces...Bien amicalement à toi.

Alice HUGO 03/07/2008 17:36



Bienvenue dans mes pages, Valou.
Les amis du Grand Maître sont mes amis.

Je te salue cordialement.



Jeannot 02/07/2008 21:28

Coucou Alice,Je suis content de te savoir de retour. On est tous pris par le temps, si bien que l'on a du mal à tenir à jour son blog. Cela dit, je lis ton texte que je découvre, à l'instant, avec un réel plaisir. Tu es toujours aussi raffinée.  Tu fais toujours autant danser les mots et c'est tant mieux.Bises à toi , fille de plein sud.

Alice HUGO 02/07/2008 23:28


A qui le dis-tu, mon cher Jeannot !
Tempus Fugit...
Mais, dans le trou-noir de l'Univers bloguien, gravitent quelques brillants satellites qui méritent le détour. Le partage vaut bien le voyage...

Bises à toi, Grand Nordiste. 



Fabienne Audoin 02/07/2008 15:45

Bonjour, Je ne suis pas sûre que mon message passé par la rubrique contact vous soit parvenu, c'est pourquoi désespérement j'essaie par la rubrique commentaire. En effet, c'est l'âme en peine que je vous sollicite étant incapable d'écrire le dernier hommage que je souhaiterais rendre à mon beau père, Jacques, qui vient de nous quitter brutalement. J'ai moi-même perdu mon papa très jeune, il n'a donc pas connu mes enfants et mes 2 premiers enfants n'ont pas connu leur grand père. Ayant rencontré Eric il y a maintenant 5 ans, nous avons eu le bonheur de mettre au monde un petit Mattéo qui était la fierté de ses grands parents paternels. Mattéo n'a que 2 ans et n'aura certainement pas de souvenir de son grand père. J'aurais aimé être capable d'écrire quelque chose au nom de Mattéo pour rendre hommage à son grand père aimant et très très fier de lui...Je ne sais si vous accepterez ou pourrez m'aider dans un laps de temps si court car les obsèques ont lieu ce jeudi 3 juillet après midi mais en tout cas merci de m'avoir lu. Fabienne

Alice HUGO 02/07/2008 23:19



J'avais bien reçu votre message du 01/07/08, via " Le Manuscrit ", mais je ne savais pas si ma Plume pourrait y répondre à temps. J'ai besoin de laisser décanter mes idées...
Il semblerait que votre insistance ait eu raison de mes réticences à desservir votre chagrin par un écrit bâclé : votre émotion, et la confiance dont vous m'honorez ont fait jaillir un
Poème. Je vous l'ai adressé en fin d'après-midi. J'espère qu'il répondra à votre attente...
Bien à vous, cordialement,                   Alice.



vitany 02/07/2008 08:33

pas de soucis moussaillon moi c'est pareil je ne suis pas trés presente sur mon blog mais comme toi je passe voir mes coms regulierement gros bizous passe une excellente semaine

Alice HUGO 02/07/2008 22:57


Bien reçu, Capitaine, et garde le cap !


aimée 01/07/2008 21:48

Mème dans tes commentaires,il y a la délicatesse de tes pensées,merçi Alice,tu m'apportes beaucoup de choses.Bisous à ma poetesse.Aimée aimée

Alice HUGO 01/07/2008 22:55


Ma Plume est spontanée. C'est ce que tu donnes de toi, chère Aimée, qui guide mes commentaires. 
En t'apportant, je m'enrichis encore. Merci à toi. 


aimée 01/07/2008 18:42

Quel plaisir de te retrouver et avec toi,ta magestueuse plume....Mais,que serait ta plume,sans toi,une vulgaire chose,ne servant à rienMerçi ma poetesse de tout l'enchantement de tes poemes.Reçois,mes bisous en toute amitié.Aimée

Alice HUGO 01/07/2008 22:50


Un plaisir réciproque, ma très chère Aimée.
Et que seraient mon blog sans ces mots roses que tu sèmes si gentiment dans mes pages ?...

Je t'en retourne des prairies de baisers.


laurent 01/07/2008 18:29

Parfois on est de ceux qui ne savent pas leur charme, qui ignorent la grâce spontanée que d'autres façonnent à coups d'artifices ...Pour ma part, j'aime les contrastes, le naturel m'agace et le maintien aussi.J'oubliais ! ça fait PLAISIR de te retrouver...(Je ne lis tes textes lorsque tu es présentes sur ton blog.)Je ne sais pas faire autrement...

Alice HUGO 01/07/2008 22:44


Ce mot écrit en majuscules signe, pour moi - au delà de toute prétention - la sincérité de ton enthousiasme.
Il m'est le plus agréable des accueils.
Merci, Laurent-le-Probe.


stellamaris 01/07/2008 18:09

Un grand plaisir de retrouver ta plume ! Toujours aussi magnifique ...Toute mon amitié

Alice HUGO 01/07/2008 22:37


Merci beaucoup.
Idem à ton encontre.


Pauley 01/07/2008 13:57

Je suis toujours aussi sensible à ta poésie d'autant qu'avant de recevoir la newletter de ton blog je pensais à toi, comme quoi les bons esprits se rencontre toujours. J'ai guère de temps en ce moment mais je n'oublie personne. J'espère que tu vas bien. Je pense bien fort à toi ma poétesse excellentissime. Gros bisous et à très vite.

Alice HUGO 01/07/2008 22:36



Ce fil qui relie nos deux pensées, petit Ecureuil, nes'est pas tissé au hasard...
Je vais bien, je t'en remercie. 
Et qu'en est-il pour toi ? As-tu pu voir le petit être dans son nid ? Ne fais pas trop de cascades lors de tes reportages !

Mes plus attentionnés baisers pour toi. 



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -