Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 11:48

ODYSSEE  VESPERALE





 

Tel Homère en exil, au seuil du grand voyage
Il s’en vint écouter l’olivier ancestral
Qui chantait Melpomène * aux sanglots du mistral,
Dévoilant à ses sens le mythique rivage.

 
Les Heures ** étaient là, propylées *** du passage,
Lui consacrant la paix d’un sourire floral
Tandis que, suspendu à ce temps vespéral,
Il tournait de sa vie la pénultième page.

 

 
Une vague, soudain, caressa sa pâleur.
- Etait-ce une bourrasque ? Ou la main de Terreur ****
Le conduisant au bal sur une pastourelle ?

 
Le livre de ses jours se ferma sans regret,
Glissant de sa poitrine en un soupir discret.
Le vieil homme dansait dans sa nuit éternelle.

 

 


 





*      Melpomène est la Muse de la Tragédie Grecque.

**   Les Heures sont les 3 filles de Zeus et de Thémis.  Homère les nommait les «  Portières du   Ciel « .

***  Un propylée est une porte monumentale, ouvrant sur un Palais ou sur un Temple.

**** Terreur est l’une des 2 suivantes des Heures ( l’autre étant Pitié ) .

commentaires

Marceau Devoux 26/05/2015 11:46

Serrant tout contre moi chacun de vos recueils,
comme il est apaisant d'envisager sa fin
caressé des rayons du dernier crépuscule ;
précédé dans l'éther de quelque séraphin
ainsi que Kaamelott guiderait Augustule,
abandonnant aux vers l'illusoire cercueil.

Marceau Devoux 26/05/2015 11:37

Serrant tout contre soi chacun de vos recueils...
comme il est apaisant d'envisager sa fin,
caressé des rayons du dernier crépuscule ;
précédé dans l'éther de quelque séraphin
ainsi que Kaamelott guiderait Augustule,
serrant tout contre moi chacun de vos recueils
abandonnant aux vers l'illusoire cercueil...

Danielle 15/09/2008 19:04

Bonsoir Alice, quelle délicatesse pour évoquer le départ de ce vieil homme. Ton texte est magnifique, plein de pudeur. Tu sais, j'adore les oliviers de notre midi dont certains ont vu passer plusieurs générations. Leur tronc noueux exprime leur vie, la paix. "Le vieil homme dansait dans sa vie éternelle". C'est superbe et tellement délicat. Merci pour les explications qui éclairent ce texte merveilleux. Bisous. Danielle

Alice HUGO 15/09/2008 23:00


Alors comme ça, tu es ma "payse ", chère Lectrice ! Tu m'en vois ravie ! Je savais bien que j'avais entendu les cigales au détour de tes mots.

Merci, encore, pour le ton juste et sensible de tes commentaires.
Cordialement.


Runner 03/06/2008 15:25

Superbe comme toujours...Et en plus avec les explications!amitié

Alice HUGO 04/06/2008 13:50


Oui, je conçois que tout le monde ne soit pas, comme moi, passionné par la Mythologie !

Merci pour le compliment, Runner, et mon cordial souvenir.


Jyckie 21/05/2008 19:21

Ô noble poétesse ! Combien il est doux de flâner dans ton jardin de rimes à l'ombre de tes alexandrins. Quel beau sonnet pour recueillir le dernier soupir du maître incontesté de mes terres provençales.Je t'offre sa ramure comme un beau brin d'amitié.Bises amicales,Jyckie.

Alice HUGO 22/05/2008 14:07


Merci, Chère Jyckie, mais je n'ai qu'à tendre la main pour cueillir mes olives !

Ta ramure gansée ornera avec bonheur le plus beau de mes arbres.
Un baiser parfumé pour t'en remercier.


Peter Pan 20/05/2008 23:39

Ma chère Alice, je passais juste pour te dire que je ne t'oublie pas, mais ces derniers jours beaucoup de boulot et puis je suis un peu dépassé entre les réponse des coms, les articles à publier, les blogs à visiter et la communauté à gérer...Alors voilà, je te fais un million de gros et tendre bisous pour ratrapper le retard...Peter Pan...

Alice HUGO 22/05/2008 13:48


Comme je le disais à Domi ( cf com ) je suis , depuis Dimanche , dans une région isolée et chez " l'habitant ", ce qui explique mes apparitions saccadées sur le blog.

Mais cela ne m'empêche pas de penser à toi et à ta merveilleuse Fée Clochette et de vous envoyer plein de baisers sur les ailes d'un Aigle...


domi 20/05/2008 07:26

je croyais avoir déjà posté un commentaire?... perds-je la tête... à te lire ?? rires !magnifique et douce mort... très beau Alice !bisousdomi

Alice HUGO 22/05/2008 13:43


Tant qu ru ne perds pas ta Plume !!!

( je ne suis pas chez moi, en ce moment, ce qui explique mon retard à répondre aux commentaires )

Je te donne un cordial baiser.


stellamaris 19/05/2008 21:57

Je suis très heureux de t'accuellir dans la communauté "Sonnets et beaux vers". Si un blog parmi tous y a sa place, c'est bien le tien, le nom de cette communauté pourrait tout à fait être celui de ton blog.Toute mon amitié, bienvenue

Alice HUGO 22/05/2008 13:41


Inutile de me couvrir d'éloges dithyrambiques, Stellamatis : cela n'ajoute rien à mon plaisir d'avoir rejoint ta communauté... et d'y participer dans la satisfaction de ton approche de la Poésie
classique.

( alors, tu peux me crier dessus... " j'y suis, j'y reste " !!! )

Mes lus cordiales pensées pour ton chaleureux accueil, Stellamaris.


Sissipaillette 19/05/2008 18:24

Un nouveau passage chez toi, je suis tellement contente de vous retrouver que je n'arrive plus à m'arrêter de déposer des embrassades ensoleillées.A très vite

Alice HUGO 22/05/2008 13:22


Donne ! Donne ! C'est toujours agréable de recevoir des bisous !!!
D'en distribuer aussi : en voici une brassée pour toi, Princesse.


vitany 19/05/2008 12:21

petit coucou en vitesse merci pour tes visites gros bizous

Alice HUGO 19/05/2008 18:19


Fidèle au poste, le Premier Moussaillon !
Un gros baiser,  mon Capitaine.


annak 19/05/2008 09:49

Bonjour Alice :)il y a un fin trait bleu qui sépare ta colonne de droite de la colonne centrale. Je ne pense pas que c'est voulu, il n'y a pas la même de l'autre côté.Si tu veux l'enlever, il faut rajouter.box-content {border:0px;}dans le CSS.Bonne semaine :)

Alice HUGO 19/05/2008 18:17


En effet !
Merci, " Oeil-de-Lynx "; ma soeur va régler ça très vite, grâce à tes indications.

Tu es vraiment formidable, AnnaK ! Une magnifique semaine pour toi.


lynette0014 19/05/2008 08:03

bonne journée et à bientôt

Alice HUGO 19/05/2008 18:13


Idem, Lynette.
Bonnes balades !


Sissipaillette 18/05/2008 16:28

Un p'tit passage pour te déposer un tapis fleuri de bisous tout doux pour un joli dimanche.A bientôt

Alice HUGO 19/05/2008 18:01


J'ai bien trouvé tes bisous-fleurs en revenant chez moi, Princesse. Quel agréable accueuil ! Merci, et un énorme baiser pour toi en ce Lundi.


aimée 17/05/2008 16:15

Homère,t'inspire,mème dans un poeme sur l'évocation du néant,la mort.Encore un très beau texte avec un vocabulaire fabuleux,j'en apprends à chaque fois avec toi.Superbe culture......Une brassée de baisers à ma poetesse.Aimée aimée

Alice HUGO 19/05/2008 17:11


Merci, Aimée, et pour ta délicate citation.
Je t'embrasse affectueusement.


~~ Kri ~~ 17/05/2008 07:47

Un p'tit coucou rapidos, je dois faire mes valises...

Alice HUGO 17/05/2008 11:10



Encore !!!
Mais c'est quoi, ce petit Elfe baladeur ?!!!

Allez, je te souhaite une joyeuse escapade, Kri.



stellamaris 17/05/2008 07:35

Splendide évocation de la Mort, toute en douceur et tendresse ... Et magnifique sonnet ! Bravo !

Alice HUGO 19/05/2008 18:26


Merci beaucoup, Stellamaris.
Je suis sensible à l'intérêt que tu portes à mes écrits, et réellement touchée par ton invitation à rejoindre ta Communauté.
C'est avec grand plaisir que je viendrai me joindre à tes Poètes.
Je te salue cordialement,                         Alice.


Rejane 15/05/2008 23:40

Beaucoup de symboles dans ce joli sonnet, un vocabulaire riche (j'en apprends tous les jours avec toi !!) la fin d'une vie, mais sans tristesse, paisible, symbole d'une vie bien remplie. J'aime te lire Alice, c'est apaisant :)

Alice HUGO 16/05/2008 16:09


Tu me " lis " si bien, chère Réjane...
Merci pour ta bienveillance innée et ta bonne humeur communicative.


laurent 15/05/2008 18:04

Je connais le secret des mains des femmes,depuis que l'on m'a posé le regard, pour la première fois, sur la bouche...

Alice HUGO 15/05/2008 18:46


J'en suis heureuse pour toi, Laurent. ( même si je n'ai pas tout compris...!)


Michel 15/05/2008 16:34

Bonjour AliceMerci pour ta grande culture et pour cette belle poésie.Bisous Amitiés                                Michel

Alice HUGO 15/05/2008 18:20



Oui, effectivement, j'ai un grand champ. Comment le sais-tu ? ( rires verdoyants !!!)

Merci beaucoup, Michel et à très bientôt : j'arrive avec des brassées de bisous!



KINOULI 15/05/2008 12:09

Coucou Alice,Toujours aussi talentueuse ....
mais où es-tu passée ???. Pour ton info, les viaducs du premier mai et de pentecôte sont passés. Alors ... on t'attend..Bises

Alice HUGO 15/05/2008 17:52



Hey ! Oh ! on se calme ! Je ne peux pas être partout !!!
Je rends visite ( de longues visites ) aux Blogs qui m'ont été inaccessibles pendant ma période " Sans ADSL ".
Pas question de bâcler : je me régale !

Merci pour ton compliment, Kinouli...et reviens m'engueuler quand tu veux !!! ( rires )



Jeannot 14/05/2008 23:43

Coucou Alice,J'espère que tu es au top de ta forme. Je prends toujours un réel plaisir à te lire surtout quant il fait un aussi beau temps sur Lille. Toi, tu as la chance d'être bien inspirée tout au long de l'année.Bises à toi, fille de plein sud.

Alice HUGO 15/05/2008 17:51



Profite bien du soleil, Jeannot, je ne vais pas tarder à le faire redescendre dans le Sud : sans sa chaleur, mes neurones sont congelés !!!

Un gros bisou qui donne la pêche, Grand Nordiste.



runner 14/05/2008 23:29

Et d'un vocabulaire érudit tu agrémentes ta poésie!Sans lourdeur ni vanité, tu fais rimer savoir avec réverie...

Alice HUGO 15/05/2008 18:48


Que voici un compliment bien tourné !
Cela m'enchante. Merci, Runner.


dgidgi :0040: 14/05/2008 17:33

je ne suis pas très presente et tes écritures commencent à me manquer, tellement agréable de te lire , toujours merçiDe retour , que pour quelques jours !!!! Biz.. 

Alice HUGO 15/05/2008 17:56


Merci à toi, Plaisancière. C'est un joli compliment que tu me fais là et j'en suis touchée.

J'ai, moi aussi, brillé par mon absence ces derniers temps, et je reprends lentement contact avec tous ces Univers dont j'étais frustrée - car je veux lire, de chacun,  tous les articles que
j'ai manqués.

Je vais venir te faire coucou; en attendant, prends un bisou !


Peter Pan 14/05/2008 16:19

Beaucoup de nouveaux mots de vocabulaire dans ce petit texte pour moi qui ai un vocabulaire restreint... Mais après tes explications ton poème m'a parut beaucoup plus simple et compréhensible... D'ailleurs je l'aime beaucoup...Je t'embrasse...Peter Pan...

Alice HUGO 15/05/2008 17:24


Ton vocabulaire est celui du coeur, Cher Peter. Et le tien est si grand...
Je t'embrasse affectueusement.


ma 14/05/2008 12:12

Du dernier souffle à la mort et l'éternité, il reste encore un "ultime voyage", le long couloir où l'on pase des souvenirs au vide. La mythologie donne ici toute la force à la disparition du corps, cette force qui se poursuit au-delà et qui donne au trépassé l'envie de danser ! L'homme est mort, se sent bien, libre, sait-il que le monde d'après n'est que le début d'un étrenel recommencement. Le point que tu places à la fin de l'avan-dernier vers est idéal dans son placement. Le vers suivant qui est une nouvelle phrase montre le renouveau qui s'est opéré. Je ne dis rien sur la perfection de ton sonnet, il l'est, parfait ! les rimes en -al me font penser étrangement à deux mots, le premier Animal : la vie; le second Bal : la mort (et comme dans ton poème où l'homme se met à danser. Les rimes ont été judicieusement choisies. Bref l'ensemble est de haute volée, comme d'habitude.La poétesse Alice n'a pas fini de nous surprendre...c'est sublime, point barre. Ghislain     

Alice HUGO 15/05/2008 17:21


Je vois un long commentaire ( comme je les aime )  site Web :" Ma ". Tiens, une nouvelle, me dis-je. Et, qui plus est, traduit admirablement mon ressenti.
Emballée à l'idée decette lecture fouillée, j'arrive à la signature : Ghislain ...??!!

Evidemment... Qui mieux que le Grand Poète HAMMER peut extraire de mes vers la substantifique moelle ?...

Alors, merci à toi et moult révérence.


Patrick 13/05/2008 23:18

Je vois que tu as toujours ta "patte" pour écrire des merveilles.Je t'embrasse.Amicalement.

Alice HUGO 15/05/2008 17:09


Un grand merci, Patrick. Je suis touchée, et je t'embrasse aussi très fort.


genfi 13/05/2008 22:42

Mes racines sont provençalesMon arbre fétiche est l'olivierTu devineras donc sans malque ta poésie, je l'ai aimé

Alice HUGO 15/05/2008 17:07


Je t'invite bien volontiers à venir te reposer à l'ombre de cet arbre, Genfi. ( et s'il y a trop de monde , vire-les : tu es prioritaire !!!

Mes cordiales pensées.


Pauley 13/05/2008 22:17

Un bonheur, ta poésie chante toujours de merveilleuse façon, et l'amour est toujours dans tes lignes... J'ai besoin de ton aide sur mon autre blog "Mes rêves mes passions", j'ai participé à un concours...Mille bisous et je suis vraiment contente de te retrouver, ce n'est que du bonheur.

Alice HUGO 15/05/2008 17:05



Tu as la même sensibilité que Sissi, ce qui explique vos sentiments réciproques.

Tu as besoin de moi ? J'arrive illico, petit Ecureuil ! Enfin, te faire plaisir ! Merci à toi.

Plein de bisous noisetés pour toi.



Sissipaillette 13/05/2008 20:23

Ma chère Alice,Je vais d'abord commenter ton poème avant de répondre à ton commentaire laissé sur la Grange.Merci pour les explications car il nous permet de mieux comprendre ton texte très beau au demeurant. J'aime beaucoup cette façon que tu as de parler du dernier souffle... celui de la vie qui s'éteind. C'est beau, tout en retenue, comme le souffle du vent dans cet olivier...Bravo Grande Dame de la poésie.Pour te répondre, tu ne peux pas voter pour moi sur ce concours, c'est les créatrices du site qui sont le jury, néanmoins je te remercie de l'intérêt porté à mon travail et ton commentaire m'a réellement fait plaisir. D'autant plus que je rentre de formation où les émotions du moi profond ont été remuées... la journée a été tellement formidable que tu es ce soir ma cerise sur le gâteau.D'énormes bisous d'une Sissi pailletée d'une quiétude de coeur qui fait du bien.

Alice HUGO 15/05/2008 17:01



Merci pour ton appréciation sensible de ce Poème, Princesse.

En ce qui concerne le concours auquel tu participes, le Jury ne pourra manquer d'être conquis par tes réalisations...sinon, c'est à désespérer !!!

Des bisous fleuris de réussite pour toi.



Grand Maître Fred, Jedi des Mots :0029: 13/05/2008 15:13

Maïtre Alice,Homère t'a inspiré et tu dépasses le vieil homme. Félicitations.@mi K'Lment

Alice HUGO 15/05/2008 16:56



Certes non, Grand Maître ! ( mais merci quand même !!!)



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -