Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 10:34
Poème sollicité via "Le Manuscrit" :
"un appel à l'aide !

richard
bonjour, voilà je vous exposse mon probléme: aujourd'hui ce lundi 17 mars 08, je viens de pedre mon grand pére agé de 75 ans, son entérrement sera ce jeudi 20 mars, le jour du printemps, j'aimerais lui lire un poéme à l'église, en jouent sur sur sa personne, son bon humours,et aussi sur cette date qui sera celle du printemps et lui dire qu'il nous manquera tous !!
Mais mon probléme aujourd'hui, j'arrive pas à trouvé les mots juste, dés que j'écris 1 à 2 phrases je tombe en l'armes... pouvez vous m'aidé svp ? merci..."


PLEURER DE RIRE AU PRINTEMPS

Grand-Père, que ces mots se posent sur ton âme
En bouquets de Pensées* vers ton divin séjour.
De ton Esprit** éteint, qu'ils rallument la flamme
Pour un ultime Adieu au Roi du calembour.

Louis, tes blagues sont là, éclairant ma mémoire
Et nos coeurs déchirés par ta disparition.
Nous les dirons souvent, pour honorer ta Gloire,
Avec moins de talent mais fleuris d'émotion.

Que ce jour de Printemps où renaît la Nature
Reste à jamais gravé dans notre souvenir.
Ton dernier trait d'humour *** s'éteint dans un murmure,
Nous laissant orphelins des rires à venir.

Et, lorsqu'aux giboulées j'entendrai le tonnerre,
Un sourire d' Amour inondera mes yeux.
Je me dirai : " ça y est ! c'est encore Grand-Père
Qui fait rire, là-haut, les Anges dans les Cieux ! "


 

*Pensées : pour les fleurs, mais aussi pour le souvenir.
** Esprit : pour l'esprit divin, mais aussi pour l'humour de votre Grand-Père.
***
comme s'il vous faisait une dernière blague en vous quittant le jour du Printemps

commentaires

Danielle 06/08/2008 23:08

Bonsoir Alice, je suis encore toute bouleversée à la lecture de ton poème plein de délicatesse. Comment fais-tu  pour faire passer autant d'émotion dans tes textes, autant de force. C'est difficile à exprimer les sentiments ressentis devant un tel talent, une plume aussi sensible. Merci de nous faire rêver et nous permettre de nous réconcilier avec la vie. Bien à toi

Chris-Tian Vidal 16/06/2008 00:25

Ca doit être une blaque que de partir le jour du printemps. Vous savez beaucoup écrivent avec des fautes, une mauvaise syntaxe, etc... Mais ce qu'ils écrivent est si beau que parfois je n'ai pas envie de retoucher à leur texte. Le français est l'une des deux plus difficiles langues au monde, avec le japonais.

Peter Pan 04/06/2008 11:21

Décidément, tu as un talent fou... Je m'incline devant un tel miracle d'émotion provoqué par quelques mots... Tu es unique, ma chère Alice... Unique... Tu prends une feuille, une plume et commence la magie... J'ai promis un poème pour le 5 juin, c'est à dire demain, à une dame qui a perdu son fils le 5 juin... Je lui ai promis, il y a quelques mois de faire un article pour que personne n'oublie son enfant... Cela fait des mois que j'écris et tout ce que j'écris me paraît vraiment stupide et dérisoire... Il me faut parfois tellement de temps pour écrire quelques choses, alors que chez toi, j'ai toujours l'impression que cela vient naturellement sans le moindre effort... c'est tout simplement incroyable, magique, unique...Gros bisous...Peter Pan...

Alice HUGO 04/06/2008 13:37


Rien de ce qui vient du coeur ne peut être stupidide ni dérisoire, cher Peter. Je suis sûre que la générosité du tien aura su trouver les mots pour adoucir la douleur de cette maman.
L'on se dit que les mots sont impuissants face à pareille tragédie...Mais la sincérité qui recouvre les tiens leur procure cette force, je le dis en toute admiration.
Qu'importe la forme : c'est cette étincelle que tu déposes au coeur des gens qui fait reculer les ténèbres. N'est-ce pas là l'essentiel ?
Ton hommage sera beau, Peter. Parce qu'il sera vrai. 

Je te salue chaleureusement, et ta famille.



marie-claire 27/05/2008 09:37

un petit coucou en passant me promener sur ton joli blogPasses une très belle journéeBisous

Alice HUGO 27/05/2008 20:51


Une superbe soirée pour toi, qui vagabondes dans mes Pages.
Je t'y accueillerai toujours avec plaisir, Marie-Claire.


dgidgi :0040: 27/05/2008 07:51

un plaisir pour moi de te lire.il est vrai que maintenant quand j'écris , j'essai de m'inspirer en pensant à tes écritsBiz ..

Alice HUGO 27/05/2008 20:49


Ca, c'est du compliment, Plaisancière !  Je suis touchée. Vraiment.


Jeannot 26/05/2008 22:47

Salut à toi, Alice Je vois qu tu réponds présente quand on te sollicite et ce de la plus belle manière qui soit. Tu sais mettre tes talents au service des autres et c'est tant mieux.J'ose espérer que tu continueras ainsi le plus longtemps possible. Bises à toi, fille de plein sud.

Alice HUGO 27/05/2008 20:31


Je le souhaite aussi, Jeannot.
Il est si gratifiant de contribuer au réconfort ou à la joie des autres...!

Un bisou, Grand Nordiste.


aimée 25/05/2008 23:04

Je suis touchée,émue,par la lecture de ce texte.Tu as une telle façon d'écrire,tes mots,sont si touchants,que chaque fois,j'ai l'impression que c'est une chose que tu as vécu.Personne,qui n'ai vécu des malheurs ,ne peut avoir une telle délicatesse,une telle gentillesse,une telle profondeur d'ame.Mais,comment fais-tu,pour nous toucher ainsi?Es-ce moi,qui suis trop sensible?Nous sommes au moins deux.Je t'envoie un bouquet de doux baisers.Aimée aiméeAimée

Alice HUGO 26/05/2008 20:52



Mais non, tu n'es pas " trop " sensible, Aimée. La sensibilité est une qualité : c'est elle qui nous permet d'appréhender le beau, grâce à nos cinq sens.
Tu en sais quelque chose, toi qui es une virtuose du Pinceau !

( et ote de ta tête cette image éculée du " Poète Maudit "! Mon seul mérite est d'avoir été plongée dans le chaudron de la Poésie assaisonné d'empathie, le tout cuisiné au feu vif de
l'imaginaire...)

Merci pour les fleurs, Aimée. Des pétales de baisers en retour, pour toi.



TITI 25/05/2008 21:14

je venais sur la pointe de mes grosses patuches t'apporter une petite douceur virtuelle en ce jour de fêtes
gros bisous sucréstiti

Alice HUGO 26/05/2008 20:48


Quelle délicieuse attention, Titi !
Miam miam ! Merchi et Chalut . ( ché la pouche pleine !!!)


stellamaris 25/05/2008 10:49

Encore un magnifique poème. Comme toujours avec toi, chère amie !

Alice HUGO 26/05/2008 20:44



Merci infiniment, Stellamaris. Me voilà rouge comme pivoine !
A  très très vite.



Sissipaillette 24/05/2008 21:43

Il y a quelques jours de cela, je parlais de toi avec Pauley et nous disions que tu es vraiment incroyable ! Réussir à écrire des sentiments, des émotions de personnes que tu ne connais pas, c'est formidable !Tu es vraiment une GRANDE poétesse publique et je te tire mon chapeau pour ce très bel hommage que tu rends au grand père de Franck qui a du être plein de l'émotion d'un petit fils qui dit au revoir à son grand-père.Mille bisous paillettés de tendresse amicale pour toi.

Alice HUGO 26/05/2008 20:41



Ah, je me disais aussi : " pourquoi tes oreilles sifflent-elles comme ça ?" !!!

Vous vous êtes bien trouvées, toutes les deux : deux coeurs scintillants de bonté...

Je profite du fait que tu as retiré ton chapeau, Princesse, pour te faire un énorme bisou sur chaque joue !!



Monicalisa 24/05/2008 14:56

Un écrit magnifique très émouvant et un bel hommage à ton Grand-Père.Bisous et bon week-end. Bien cordialement.

Alice HUGO 24/05/2008 19:24



Merci, Monicalisa...mais ce Poème rend hommage au Grand-Père du " solliciteur " qui m'en a fait la demande  ( cf encadré)

Excellent week end aussi.



:0095: Maître Po 24/05/2008 10:55

Au delà du texte, toujours aussi parfait (un peu marre de le dire à chaque fois, d'ailleurs ;-), je me perds dans les méandres de cette demande. Est-elle formulée en mars ou en mai ? Emane-t-elle d'un Richard ou d'un Franck ? Tout est fait pour dérouter le lecteur ;-Þ

Alice HUGO 24/05/2008 18:38



Petit Précis d' Information à l'attention de Maître Po.
Lorsque je suis sollicitée via " Le Manuscrit " ( dont toutes les demandes sont archivées dans un dossier spécial ), je fais part à l'intéressé(e) du bon vouloir ( ou non ) de ma
Plume.
Dans le premier cas, il peut m'arriver de requérir de plus amples informations.
Parfois, lorsque l'urgence l'exige ( en l'occurence pour cette requête ), je secoue mon encrier afin de répondre sans tarder à des appels qui me touchent.

Le texte de la sollicitation -  que je mets en exergue du Poème -  est un " copié-collé "  duquel je ne supprime que le nom de famille , pour préserver
la confidentialité de l'identité de mes solliciteurs (euses).  De la même façon,  je ne publie la demande et le commentaire qu'après avoir obtenu l'assentiment du demandeur
(resse).

Ce Poème m'a été commandé le 17 Mars 2008 , à 17H49. Je l'ai envoyé le 19 Mars, à 11H01. La réponse m'est parvenue le 19 Mars à 14H45. C'est elle qui figure en commentaire. ( je n'ai pas eu de
nouveau contact depuis).

Je ne publie pas immédiatement les Poèmes sollicités via " Le Manuscrit ", soit parce que d'autres sont prévus , soit par un caprice de mon humeur. ( toujours bonne, évidemment !)

Voilà, Maître Po : une logistique consciencieuse et un esprit ouvert... Comme le tien, toujours prompt à distiller l'intérêt prévenant que tu portes à tes lecteurs (trices).

Bon Dimanche à toi.



Rejane 23/05/2008 15:31

Un texte fort et plein d'émotion, qui donne aux mots toute leur noblesse grâce à ton talent Alice, qu'il fait bon te retrouver :)

Alice HUGO 24/05/2008 19:29


Ma pensée n'est jamais loin des Terres de PoésieLand, Réjane...même si, parfois, je joue l' " Arlésienne " !

Qui'il fait bon de te lire.


domi 23/05/2008 08:32

tout ça m'émeut énormément, à l'idée que richard a dit à l'église ton poème, très réussi et plein de joie.... c'est très important, si on en a la force, de participer activement aux enterrements..bisous.

Alice HUGO 24/05/2008 19:41


Je reconnais bien là cette sensibilité honorable qui émane de tes textes ( Poèmes ou prose ), Domi .
Oui, il est essentiel de dire au revoir...



Grand Maitre fred, Jedi des Mots 23/05/2008 07:32

Maître Alice,Un texte plein d'émotions, de tendresses et d'amours. Encore une fois, tu excelles pour trouver les justes mots et le rythme qu'il faut. Mes félicitations.En ce moment, je suis dans le Sud et j'apprécie la douceur de vivre.Bien @mi K'Lment

Alice HUGO 24/05/2008 19:47



Bienvenue au Pays des lavandes et des oliviers, Grand Maître.  Que le mistral - qui chahute mon azur, aujourd'hui ! - chasse les dernières ombres de ta récente mésaventure...

Bien à toi.



Valérie 22/05/2008 23:00

Quelques larmes perlent sur mes joues, je pense encore très fort à mon grand-père, j'ai mis "Exutoire" sur poésiland, j'y pense aussi plus encore depuis que j'ai dit à Sissi que je n'avais plus écrit pour lui depuis le début de l'année. Je me sens un peu concerné par ce poème sauf que mon grand-père est décédé pour le jour de l'an 2006...Mais tu connais l'histoire.Je suis très émue... Je dépose chez toi un panier de noisette cela faisait un petit moment que je ne t'en portais plus mais le coeur y est toujours. Gros bisous poétesse excellentissime et à très vite.

Alice HUGO 24/05/2008 20:01


Je conçois que tu aies pû être touchée par ce Poème, Pauley. J'avais lu celui que tu dédiais à ton " Papé ".
Mais si ta Plume ne trace pas les mots, elle dessine son amour au fond de ton coeur...

( Et, s'il te plaît, les noisettes c'est pour toi, petit Ecureuil !)

PS. Je n'ai pas encore eu le temps d'aller te souhaiter la bienvenue sur PoésieLand, aussi je le fais ici en attendant d'être plus disponible.
Je suis heureuse de ta venue et je suis certaine que tu vas te faire plein d'ami(e)s parmi les Poètes -  tous aussi sympathiques que talentueux, car leur coeur est grand.
Et puis, il y a Dame Réjane...

Plein de bisous.


Franck 22/05/2008 21:31





Merci, merci, un grand merci pour tout, c'est très jolie, j'aime beaucoup, et je suis sur que mon grand père l'aimera aussi, et toutes les personnes qui m'entour, encore merci d'avoir fais ci vite, maintenant espérant que j'ai assez de force pour le lire demain...
merci Alice...
je te re-contacterais plus tard.
franck. 



Alice HUGO 24/05/2008 20:05


Merci à toi de m'avoir accordé ta confiance . Mes pensées t'on accompagné dans ta lecture...
J'espère que tu viendras me dire...

Bien cordialement.


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -