Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 23:55

Ce poème fait suite à "THEBAÏDE". ( poème écrit en Janvier 2007 )
Comme lui, il m'avait été inspiré par un visiteur de l'époque - dont, nonobstant le caractère séditieux du discours, j'admirais la réthorique et le savoir.
Ce personnage, enigmatique autant qu'inquétant, avait "volcanisé" mon encrier.
Cependant - par un paradoxe qui est, je crois, commun à tous les scribes - me défaire de ce Poème, en le publiant, m'était aussi douloureux que de le confier au Cerbère de ma mémoire. Je ne pouvais me résoudre à le "lâcher".
Je mentirais en disant que je l'avais oubié, mais je ne l'ai jamais relu avant aujourd'hui. Il en va ainsi de tous les poèmes que je publie. Il ne m'appartient plus. Je vous l'abandonne.
Puisse sa lecture vous transporter comme le fit, pour moi, son écriture.
 

TERRE RANCE


Il habille de noir ses pensées, et sa bouche
Vomit des mots serpents aux ferments venimeux ;
Des succubes déments se disputent sa couche,
Inondant son regard de leurs crachats spumeux.

Mais ses yeux restent secs, stérile sa souffrance
Quand, assiégeant la nuit, ce chevalier sans grade
Fourbit l'arme acérée de sa belligérance,
Puis ceint son halecret et lance sa croisade.

Il se donne à la rue, de sa chair fait commerce,
Se damne goulûment en vile turpitude ;
Mais il garde son coeur, qu'aucun trait ne transperce
Et que seule assouvit sa sombre assuétude.

Sous le masque trompeur d'un avatar gracieux,
Ce loup en tapinois, les crocs luisants de bave,
Rameute son gibier d'un discours licencieux ;
Puis sa proie appâtée et soumise, il l'emblave.

Lors, lavé de sa boue son esprit s'abandonne
Et, guidé par le jour qui lui a pris la main,
Il arrache à son front l'épineuse couronne :
Son visage sans fard transfigure l'humain.

Immolant sa défroque, il s'incarne.
Et son âme Exsude sa noirceur au soleil rédempteur ;
Sa plume s'adoucit et n'a plus rien d'infâme,
Portant au firmament ses talents de rhéteur.

" Ô condottière impie ! Héraut de vil augure !
Délivre en son tréfonds ton guerrier flamboyant ;
Abreuve sa folie au flacon d'angusture,
Redore son blason d'un éclat foudroyant !

En cette vacuité où ton ombre tressaille,
Sur les charniers fumeux où ton âme est couchée,
Dans le terreau ardent de tes champs de bataille,
Eclora cette fleur que tu as tant cherchée.

Eloigne de son sein le pernicieux reptile
Qui nourrit la douleur de ton coeur d'obsidienne ;
Ne sens-tu du parfum la fragrance subtile
De son pistil offert ? "-Il dit :" Je la veux mienne ! ".

Déposant sur sa langue un pétale ulciné,
Il titube, égaré, au seuil de la géhenne
Que son arc triomphant, au dôme calciné,
Figure un bref instant en voie élyséenne.

Puis il jette sa gourme ; et bientôt il s'inonde
Au torrent de ses yeux charriant son errance;
Par son glaive spectral il s'adoube et féconde
D'une larme d'Eden sa noire Terre Rance.

 

 

commentaires

michel doucet 01/03/2012 17:23

Mais que voilà du grand Art poétique et un tableau pour le moins intéressant...
Mes amitiés, Alice
bien à vous
Michel Doucet.

stellamaris 18/05/2008 20:26

Magnifique poème ! Juste un petit problème, certains vers sont difficiles à lire à cause de la superposition avec l'image de fond et un est carrèment illisibleAmitiés,

Alice HUGO 19/05/2008 18:12


Je suis attentive, le plus possible, au confort de lecture . mais je tenais absolument à cette image pour illustrer ce Poème.

Cependant, pour unr parfaite lisibilité, il te suffit de scanner le passage, c'est à dire de surligner le poème en laissant appuyer le clic gauche de la souris.

Merci encore .


canelle56 19/03/2008 20:03

superbe!!canelle

Alice HUGO 21/03/2008 23:56


Merci, Canelle !

Bienvenue dans mon Univers.
 Mes pensées poétiques.


vitany 18/03/2008 14:06

ha ya du changement par ici moussaillon sympat même je dirais gros bizous

Alice HUGO 19/03/2008 02:02

Ah,  ce Capitaine  !  Il a l'oeil partout  !!!( je n'ai pas intérêt à faucher une bouteille de Rhum dans la cale !!!)Big bisous, et bon vent !

Runner 13/03/2008 09:39

Que dire Alice face à la maîtrise de ta versification...Que je m'en vais encore y puiser plus d'inspirationEt te dire encore pour ta poésie mon adimration!Runner

Alice HUGO 13/03/2008 23:48

Touchée, Runner, et comblée de disperser quelque infime duvet de ma plume au-dessus de ton encrier ( qui, sincèrement, n'en a raiment pas besoin  !!!)Mes plus gracieuses pensées.

FERNANDO BRONCHAL 13/03/2008 01:53

superbebesostilk

Alice HUGO 13/03/2008 23:38

Contente qu'il t'ai plu, Tilk.Bisous tambien.

dgidgi :0040: 12/03/2008 21:19

Pas de dégats, pour nous, juste la bache du bateau qu'il m'a fallu reposer, MAIS  des photos magnifiques que tu pourras découvrir dans les 3jours à venir....Que du bonheur photographique ...la frayeur est déjà derrière.bonne nuit. Biz  

Alice HUGO 13/03/2008 23:34

Donc, que des bonnes nouvelles : pas de " misères " et de belles photos à venir. Je viendrai les admirer avec ... bonheur !Bon réveil à toi.

~~ Kri ~~ 12/03/2008 14:22

Très fort!

Alice HUGO 13/03/2008 23:20

Merci, et excellente journée pour toi, Elfe Kri.( et un autre merci pour cette superbe photo. Je suis une amie des Elfes et des Fées...)

vitany 12/03/2008 09:27

Gros bizous en ce mercredi pluvieux

Alice HUGO 13/03/2008 23:17

Les miens sur un rayon de soleil, Capitaine , pour te dessiner un sourire !

éric 11/03/2008 22:56

Je viens de découvrir votre site et le seul mot qui me vient est : MERCI ! Merci infiniment de faire vibrer notre jolie langue aussi harmonieusement... J'en ai encore le coeur tout bouleversé...
surtout prenez grand soin de vous

Alice HUGO 14/03/2008 00:45

Je vous souhaite la bienvenue ici, Eric ... mais si j'apprécie de vous émouvoir avec mes Poèmes, je serais contrariée qu'ils chamboulent votre " salon cardiaque "  ! (  expression Hammérienne ) Merci pour votre compliment, et pour l'intérêt bienveillant dont vous m'entourez.Mes cordiales pensées,                                        Alice.

laurent 11/03/2008 20:59

Si tu devais appliquer le "rasoir d'ockham".Soit tu giflesl'intéressé,Soit tu l'embrasses partout(les hypothèses sont minimisées...)

Alice HUGO 14/03/2008 00:27

Le principe du Rasoir d' Occam ne s'applique pas ici, Laurent : je ne saurais définir - de tes deux hypothèses - laquelle me paraît la plus simple.Je suis contre toute forme de violence... et je n'embrasse pas n'importe qui  !Je te donne un baiser ( apprécie !)

jJeannot 11/03/2008 18:59

Salut à toi, AliceTu me fais peur avec ce type de texte. Je préfère quand tu nous charpentes des textes que je peux lire à relire à haute voix. Celui-ci me semble tristounet, bien qu'il n'enlève rien à tes talents.En réponse à ton com: La tempête, du hier, a fait bien des dégâts par sur Lille et sa banlieue. Merci d'avoir eu une pensée pour moi. J'ai beacoup apprécié.Grosses bises et à bientôt, fille de plein sud.

Alice HUGO 14/03/2008 00:14

Mais quelle idée, cher Jeannot !  Il n'y a pas plus gentille que moi !!! ( rires pas rances du tout !!!)La tempête t'a épargné, c'est là l'essentiel. Je ne connais personne dans tes contrées " sibériennes " , mais il est vrai que j'ai tout de suite pensé à toi et à tes proches.Espérons que ces ruades climatiques ne se produisent pas de sitôt !Mes plus sereins baisers, Grand Nordiste.

Michel 11/03/2008 16:53

Bonjour AliceUn  poème très original, mais un peu difficile à comprendre pour moi au premier abord (heureusement que j'ai un dico). Ta culture m'épatera toujours. Ma pause ne va pas durer, en fait je boude OB qui fait des siennes.Bisous Amitiés                                                    Michel

Alice HUGO 14/03/2008 00:05

Merci, cher Michel, pour l'attention que tu accordes à ma poésie.Et ravie d'apprendre que tu ne fais relâche que pour râler après OB ! Allez, ça va s'arranger ! ( cela ne peut pas être pire !!! rires " qui-ont-connu-ça " !!!)Et puis, OB ce n'est pas si mal , d'après ma soeur - qui a testé d'autres serveurs )Un gros baiser posé sur un sourire, pour toi et les tiens.

lasidonie 11/03/2008 10:28

Pourquoi ne pas le dire, ton talent est très grand, Alice, mais ce poème ne me touche pas autant que d'autres de tes écrits. J'ai du mal à en définir la cause. Peut-être l'accumulation de termes savants qui m'empêche de me laisser porter. Je l'ai relu. Pourtant il y a la-dedans un vrai souffle quasi épique, un peu noir, une grande maîtrise poétique. Voila j'ai été sincère,. Les louanges de façade, ce n'est pas moi. Venir ici c'est de toute façon un plaisir continu. Donc à bientôt.

Alice HUGO 11/03/2008 15:55

Je sais ta sincérité, Lasidonie , et j'apprécie hautement ton franc parler.J'ai utilisé des mots " savants " non pour " faire genre ", mais - je le crois , après réflexion - peut-être pour y noyer le malaise que me coûtait l'écriture de ce poème. ..que ma plume s'ingéniait à tracer sur la feuille...La métrique n'est pas parfaite mais, comme je viens de le dire - il s'est écrit très vite et je ne l'avais jamais relu. Je savais juste qu'il était là...Aujourd'hui, appuyée par ton jugement, je ressens ce " souffle épique " que tu évoques. Effectivement, la lumière du jour  - soleil renaissant à l'aube d'un nouveau jour ( nouvelle vie ) - s'attache à rendre le tableau moins glauque.D'ailleurs, le titre initial du poème était " Rédemption ". Ce n'est qu'au point final que le titre actuel s'est imposé à moi.Voilà. Ce fut un plaisir de disserter avec toi, Sido.Merci de ton intérêt et reviens à ton gré : tu seras toujours la Bienvenue.

dgidgi :0040: 10/03/2008 12:08

au début de la lecture je me suis dit , que je n'aimerais pas le rencontrrer, le soir au fond des bois, mais en continuant de lire, je me dis qu'il n'y a pas raison d'en avoir peur..........Biz     

Alice HUGO 10/03/2008 19:41

AH ! Je suis réjouie de constater que quelques uns des lecteurs distinguent, dans ce Poème,  la lueur dont j'ai ourlé les rimes.Merci, Plaisancière.( ah, j'ai compris : c'est la lumière de ton phare qui t'éclaire !)

Pauley 10/03/2008 11:45

Même tes poèmes noirs sont plein de clarté ma chère Alice...Je te conseille de passer une fois par jour sur mon blog, mon top n°1 est à l'honneur tous les jours et si c'était...?Je te fais de très gros bisous et dépose chez toi des noisettes à volonté ainsi que des bisous. A très vite ma poétesse excellentissime

Alice HUGO 10/03/2008 19:33

Que voici une appréciation qui me transporte, petit Ecureuil !Ta sensibilté a perçu la lumière qui l'habite.Un grand merci à toi et des Continents de baisers.

aimee 09/03/2008 21:02

Je crois que cette fois,je suis dépassée.A part le fait que ce poeme soit très sombre....Pourquoi pas.Je pense que,dans la poesie,comme dans d'autres arts,si on le maitrise bien,il faut de tout.Ton vocabulaire,contient des  mots ,que je connais à peine et j'avoue,je suis vaincue,par ce savoir...Tu es une enchanteresse ma douce Alice.Doux baisers.Aimée aimée

Alice HUGO 10/03/2008 16:36

Ce poème se veut avant tout rédempteur, chère Aimée.Lis-le comme tu regarderais un tableau (oi qui manies si joliment le pinceau ) : si certains mots te paraissent des mélanges étranges de peintures, ne recherche que le ressenti, l'émotion...C'est toi qui m'enchantes par ton compliment !Je t'embrasse avec enthousiasme.

Rejane 09/03/2008 16:53

Sombre, sombre à souhait, double chance, celle que son destinataire ne vienne plus te lire (m'est avis qu'il n'était pas bien fréquentable celui là ;)), et chance qu'il ait croisé ta route pour avoir fait sortir de toi ces vers puissants, riches. Un vocabulaire étonnant, qui vient faire le régal de mon dico poésielandien. Nul doute qu'il se place dans la même lignée que "Thébaïde", qui m'avait grandement impressionnée à l'époque, et que je viens de relire avec un même plaisir. Bravo Poétesse, ton talent n'a d'égal que ta sensibilité :)

Alice HUGO 10/03/2008 19:25

AH, ah, ah ! chère Réjane.Tu ne te départis jamais de ce bon sens et de cette réjouissante ouverture d'esprit ( et de coeur ) qui te rendent si attachante.Je suis bien heureuse d'apporter quelques ingrédients à ton chaudron des mots - par ailleurs bien garni !( ai-je besoin de préciser que ton compliment me fait faire la pirouette...)Mes plus fervents remerciements.

Thalie 09/03/2008 16:51

le temps nous manque les jours ne sont pas assez long il nous faudrais des journées de 48 heures  nous essayons de passer le plus de temps  possible avec lui car malheureusement la medecine ne peut plus rien pour lui.....bon dimanche bisous doux Thalie

Alice HUGO 10/03/2008 16:27

La vie est faite de contrastes : je peux plaisanter -quelques lignes plus haut - sans pour autant ne pas être sensible à ton dévouement exemplaire.Mes chaleureuses pensées pour toi, douce Thalie.

tony87000 09/03/2008 16:14

gros bisous du dimanche .amitiés .tony

Alice HUGO 10/03/2008 16:19

Je t'envoie ceux du Lundi, Tony.Bien à toi.

vitany 09/03/2008 10:52

gros bizous mon moussaillon passe un excellent dimanche tu as toujours beaucoup de talent 

Alice HUGO 10/03/2008 16:18

Loin de mon tipi, mon week end fut très remuant et joyeux, Capitaine.Merci pour ton compliment qui vaut nouvelle étoile à ton premier - et affectueux - Premier Moussaillon. Une petite bise - pour contrecarrer la tempête qui menace tes côtes ( soyez prudents ). 

:0095: Maître Po 08/03/2008 21:46

Ton poème me terrifie. En effet, j'ai toujours eu la trouille de me faire emblaver par un loup en tapinois ;-Þ

Alice HUGO 10/03/2008 16:10

Ton commentaire n'en finit pas de me faire rire, Maître Po !Dussé-je je paraître irrévérencieuse et/ou impertinente : je t'adore !!!

tony87000 08/03/2008 11:06

journée de la femme " un bouquet de fleurs se pose tendrement sur ton coeur " amitiés .tony

Alice HUGO 10/03/2008 16:03

Merci pour cette floraison cardiaque, Tony .Des pétales de pensées pour toi, en retour.

JA 07/03/2008 18:56

Superbe exercice destyle !!. Belle création. L'inspirateur est-il au courant ? J'avoue que je préfère tes poèmes plus légers et qui racontent notre vie de tous les jours......Bises

Alice HUGO 07/03/2008 19:44

Oui, je sais, je sais...!Quant à " l'inspirateur ", il y a fort longtemps qu'il ne vient plus me lire.Passe un bon week end.

Grand Maitre Fred, Jedi des Mots :0029: 07/03/2008 08:50

Maître Alice,Je remercie ta soeur pour son vote, c'est très sympa.J'aime assez ton nouveau poème malgré son aspect sombre.Bon week-end, @mi K'Lment

Alice HUGO 07/03/2008 19:42

Merci, Grand Maître.En fait, c'est le "sujet " qui était sombre...Agréable week-end pour toi aussi.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -