Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 09:00

Poème sollicité via "Le Manuscrit" :

"remerciements à chaque personne qui m'ont donné de leur temps et de leurs amour et amitié lors de mon hospitalisation suite à une tentive de suicide
B... martine
mon message c'est de dire merci à mes trois enfants, à mes parents, à mes ami(e)s à mon frère, je voudrais leur dire combien leur présence m'a aidé à surlmonter mes souffrances lorsque j'étais à l'hopital. C'était le 22 décembre, un instant de désespoir très noir et j'ai voulu faire l'ange en me jetant par la fenêtre. Pardon à tous."

CONJUGUER "VIVRE"
A TOUS LES TEMPS


Ma vie se conjugait, alors, à l'imparfait
Dans le dédale noir d'une agonie présente
Où le passé traînait le lot insatisfait
D'un futur pétrifié au seuil de la tourmente.

La trame de mes jours saignait son désespoir
Sur le vide glacé de mon esprit fragile ;
Ne pouvant plus lutter, j'ai rejoint l' Ange Noir,
Ô mortifère élan pour mes ailes d'argile...

Je vous revois, penchés sur mon lit de douleur ;
Je me souviens de vous, buvant à ma souffrance
Et couvrant d'un regard anxieux et protecteur
Ce pauvre corps meurtri plaidant la survivance.

A vous tous, mes enfants, mes parents, mes amis,
Je demande Pardon pour ce geste funeste ;
Je remets mon espoir en ces liens affermis
Que Dieu tisse pour nous en Sa Grâce céleste,

Et je voudrais clamer au mode impératif,
Que le noeud de ma peine est aujourd'hui défait !
Votre soutien d' Amour rend le mien combatif :
Je souhaite à nos vies un temps plus-que-parfait.

 

commentaires

tilk 14/08/2013 13:07

j'aime venir chez toi...
besos
tilk

Patricia Rodrigues 16/02/2008 13:19

Alice je ne sais comment vous remercier pour ce magnifique poème que vous m'avez fait ..Votre plume est un don..Et ce poème ma énormément touché et je pense que je ne saurais pas la seule à en pleurer ...Merci, merci, milles fois merci pour tout ...et je ne voudrais abiser de votre confiance mais si vous avez le temps j'aimerais un autrepoème mais celui ci serait pour moi seule ..je vous envoie de suite ce dont vous avez besoin..en vous remerciant encore une fois .Patricia

Alice HUGO 16/02/2008 19:50

Particia, je viens de lire ton mail. Je suis heureuse que mon poème, portant sur le mariage de ton grand frère, t'ait autant plu !En ce qui concerne celui qui se rapporte à toi, sache que ta requête m'a émue et que - si le temps me le permet ( car j'ai de nombreuses demandes en attente ) , j'y répondrai  de bon coeur.Merci à toi pour ce gentil commentaire. ( et pense au bonheur que tu vas bientôt partager en famille)Bien cordialement,                                         Alice.

dgidgi :0040 06/02/2008 16:06

oh oh que de tristesse et de désespoir, en espèrant une meilleure suite   Biz  *** DGIDGI  ***

Alice HUGO 06/02/2008 16:14

Oui, nous le lui souhaitons tous, Plaisancière au grand coeur !

Pauley 06/02/2008 15:31

Quelle belles lignes pour une femme qui ne voulait plus vivre. Tu as su mettre des mots sur ses pardons et c'est magique. Je suis très heureuse de te retrouver, j'ai eu quelque problèmes avec mon ordi et je n'ai pu passer pendant deux semaines...vraiment trop longues sans toi...Mille gros bisous ma poétesse excellentissime, je t'attends pour le top 10... le N°6 est mis en ligne.A très vite

Alice HUGO 06/02/2008 16:31

 (Je viens à l'instant de me rendre chez toi pour le Top 10, et c'est là que j'ai appris tes déboires informatiques.)Mon poème n'a pas vertu de guérison, mais je sais qu'il a aidé Martine B... à " mocaliser " son désespoir et ses regrets.Merci à toi de l'avoir ressenti.Mille et un (!) gros bisous !

damoumi 05/02/2008 12:01

Love for all, hatred for none. C'est une devise qui peut rendre notre monde plus beau.Un grand bravo pour ce beau poeme.Il n' y que le poéte qui peut comprendre si bien le malheur des autres.Bonne continuation,grande poetesse.

Alice HUGO 05/02/2008 12:17

Tu as raison, Damoumi. Et plus qu'une devise, ce devrait être un leit-motiv.Merci pour ta gentillesse et à très bientôt.

aimee 01/02/2008 19:10

Bon week-end ma douce Alice.Aimée aimée

Alice HUGO 01/02/2008 20:33

Je le passeras volontiers au bord de ce ruisseau enchanté !...Excellent week end pour toi aussi, aimée Aimée.

FERNANDO BRONCHAL 01/02/2008 19:05

TRES BEAU.....ça c'est des moments TRES FORTil faut pouvoir l'écrire...besostilk

Alice HUGO 01/02/2008 20:31

Grand merci, Tilk.Les sujets qui me touchent font jaillir les mots de mon encrier...Ce qui compte, au final, c'est qu'ils apportent du réconfort.

runner 01/02/2008 18:31

Je me rends donc à ton explicationMais de tes vers je garde l'émotionCar ils ont le gout d'indicible potion...Révérence à toi, ma poétesse...Runner

Alice HUGO 01/02/2008 20:44

A se faire ainsi de réciproques courbettes, nous allons nous faire un tour de reins, Runner !( "la galéjade est le paravent de l'embarras": proverbe Alicien !!!)

Thalie 01/02/2008 17:39

parfois,tu laisse parler ton coeur se qui donne tes mots une sensibiliter extreme ......j'aime tes mots et leur pouvoir....gros bisous Thalie

Alice HUGO 01/02/2008 20:27

Merci, Thalie.( mais, en l'occurence, c'est le coeur de Martine B. qui parle... )

lasidonie 31/01/2008 19:03

C'est poignant, Alice, quelle facilité d'expression pour évoquer des sentiments, des sensations, des actions, sujet si délicat ! Tu le fais avec sobriété et en même temps originalité, en "jouant " avec le temps, les temps. Ton écriture poétique, parfaite, est un enchantement , quel que soit le sujet, ici dramatique mais avec la promesse d'une autre aurore. Merci pour ta visite. Sido

Alice HUGO 31/01/2008 21:43

Je n'ai pas recherché l'originalité, Sido. Le sujet ne s'y prêtait pas.Cela s'est fait comme ça... Je suis très sensible à ton appréciation . Merci à toi.

~~ Kri ~~ 31/01/2008 13:23

Emotion...

Alice HUGO 31/01/2008 21:33

...et surprise !!!Sais-tu que je porte les mêmes bas que ta Fée, Elfe Kri ?!!!Dis-moi sur quel arbre de mon jardin tu t'es posée !

Maurice 31/01/2008 12:42

Bonne après midi 

 
randonnée à Puycely

Alice HUGO 31/01/2008 21:30

Bonne nuit sur ta mer de nuages, Maurice.

bernard 31/01/2008 12:11

Mieux vaut tard que jamais ...Bonjour Alice des Merveilles Mille excuses pour le retard mis à te répondre, je me suis absenté ...mais tu n'as pas besoin de serrurier , ma porte te sera toujours ouverte ...Quoiqu'il en soit je te souhaite une année nouvelle qui soit remplie de bonheur et de joies....et je vais t'envoyer un diaporama ..Bises..Bernard.

Alice HUGO 31/01/2008 21:29

Je ne saurais dire ce qui m'a le plus enchantée, de tes bons Voeux ou de ton magnifique Diaporama...Merci, cher Bernard ( et, aussi, de poser tes valises !)

Patrick 30/01/2008 15:57

Sublime réalisation, le défi était de taille. Et toujours tes vers qui coulent comme une fontaine.

Alice HUGO 30/01/2008 18:43

Merci . Un grand merci, Patrick.

Jeannot 29/01/2008 23:00

Salut à toi, AliceJe crois que la personne qui t'a sollicité pour que tu lui charpente ce poème a tout dit dans son com que je viens de lire. J'abonde donc dans son sens. Tu es toujours aussi bien inspirée. Bises à toi, fille de plein sud.

Alice HUGO 30/01/2008 18:41

Elle a dit bien plus encore...Le plus important est que j'aie pu mettre ma plume au service de sa douleur et, par là même la rendre supportable...N'est-ce pas ce que tu fais toi-m^me - dans un autre registre - en aidant les " Curieux " qui sollicitent tes lumières informatiques ?...Nous voilà , tous deux, bien inspirés !!!Je t'expire un sonore bisou, Grand Nordiste.

Jyckie 29/01/2008 20:13

Quand le passé est plus que présent ...Toute ma sympathie à Martine... et chapeau bas à toi l'artiste à la plume d'or.Bises amicales,Jyckie.

Alice HUGO 30/01/2008 18:35

Merci à toi, chère Jyckie.J'espère que j'aurai encore la joie de te recevoir ici ( je viens d'aller sur ton blog... tristesse...) où tes mots sont autant de pétales dont tu fleuris mes poèmes.Mille baisers pour toi.

lynette0014 29/01/2008 19:05

bonnne soirée

Alice HUGO 30/01/2008 18:30

Idem, Lynette.

Michel 29/01/2008 18:06

Bonsoir AliceMagnifique poème pour une renaissance.Bisous Amitiés                                                              Michel

Alice HUGO 30/01/2008 18:30

Merci, Michel.( et je sais ta sensibilité)Mes cordiales pensées ( x2 )...

B... Martine 28/01/2008 17:43

Bonsoir Alice, Comme votre poême est poignant ! je vous remercie de vous être investi dans ma demande. Je dois avouer qu'ayant "surfé" un peu au hasard, j'ai découvert votre site et puis voilà aujourd'hui je recois un poême de remerciement pour mes proches. Je suis touchée sincérement. Mon "univers" se réduit à peu de connaissances aussi l 'ais-je accueilli avec surprise puis bonheur. Tiens, on pense à toi, quelque part. Quelle bouffée d'oxygène !

Alice HUGO 28/01/2008 20:24

( Extrait du long message reçu par mail , et auquel j'ai fait réponse par le même biais afin de préserver la confidentialité du propos.)

Yannick 27/01/2008 21:16

C'est un très beau texte. Tu as su mettre les mots pour réconforter l'autre.  Bisous

Alice HUGO 28/01/2008 20:27

Merci, Yannick.Le mail que j'ai reçu de la part  de B...Martine, me le laisse croire et cela m'a touchée.Bon début de semaine et à très vite !

aimee 27/01/2008 18:41

Ce "pardon à tous"suffit à lui seul à remercier toute cette petite famille a avoir été présente,lors de cette terrible détresse. Mais,nulle mieux que toi,ne sait le dire avec tant de chaleur.Merveilleux et terrible poeme,merçi à toi.Chaleureux baisers du sud-ouest.Aimée aimée

Alice HUGO 27/01/2008 19:46

Tu as tout dit, généreuse Aimée.Un éclat de tendresse pour toi.

Runner 27/01/2008 16:53

Toujours excellement Alice tu nous fais tes rimesMais si j'ose ici enfin une critique même bien infime:La vie serait-elle simple jeu de temps qui se déclinent?Et peut-on par celui d'un verbe en conjuguer l'abîme?Mais tes mots, il est vrai, touche ici encore au sublime...AmitiésRunner

Alice HUGO 27/01/2008 19:45

Bien sûr , que la vie est un jeu !  Et qui se conjugue à tous les temps !Parfois, l'on gagne ; parfois, l'on perd...Les mauvaises cartes ne le sont, souvent, que parce que l'on n'a pas su tirer parti des atouts que la vie nous a distribués.En clair :  celui qui n'accepte ni ne reconnaît ses erreurs passées s'expose à les reproduire dans le présent ou le futur.Carpe Diem, Runner...

Maitre Fred, Jedi des Mots :0029: 27/01/2008 15:02

Maître Alice,Toujours très beu et très prenant. Un bon "Merci" que tu lui rédiges.Au plaisir de te lire de nouveau.@miTiés

Alice HUGO 27/01/2008 19:31

Merci à toi, Grand Maître !

Rejane 26/01/2008 09:51

Si la mort n'a pas voulu d'elle, c'est que la vie est la plus forte, et qu'il lui reste des tas de choses à découvrir et apprécier, en particulier l'amour des siens qui semble bien présent. Quelle belle idée d'avoir fait appel à toi Alice pour immortaliser cette funeste expérience, toutes les leçons de la vie sont riches d'enseignement, et comme d'habitude, tu accomplis ta mission à merveille, bravo pour ta plume magique :)

Alice HUGO 26/01/2008 13:22

Sais-tu, Réjane,  ( oui, tu le sais ) que tu pourrais répondre, à ma place,  aux commentaires que je reçois -tant ta pensée et tes mots font écho aux miens ?...Je t'en dédie mon estime et ma gratitude. Amplement méritées.Belle vie à toi, ma Dame.

domi 26/01/2008 07:24

un bien joil rôle que celui de réconforter les autres par ton talent, c'est poignant; et quel beau témoignage de vie.jai beaucoup aimé "buvant à ma souffrance".

Alice HUGO 26/01/2008 13:09

L' empathie n'est pas toujours un sentiment confortable, Domi... Et quelle responsabilité...Je sais que je t'ai touchée parce que tu évoques " un beau témoignage de vie " : ta sensibilité s'aligne sur la mienne...Merci pour la qualité de ta lecture.

:0095: Maître Po 25/01/2008 23:09

Tu as oublié de mettre en italique impératif et plus-que parfait ;-)Sinon, rien de plus que d'habitude... admiration et fascination... je suis un in... conditionnel ;-)

Alice HUGO 26/01/2008 11:14

Ah, le fin esprit de Maître Po !J'invente pour toi ( et la pérennité de tes commentaires ) le : participe futur  !Quant  au dernier quatrain, c'est par un choix délibéré que je n'ai pas mis les deux modes en italique. Le premier quatrain annonce la chute de  " l'ange " : ne dit-on pas que - dans les derniers instants - l'on voit défiler toute sa vie ?...Impératif et plus-que-parfait se projètent sur l'avenir. Un avenir que l'on veut solide et idéal.Enfin...C'est ainsi que cela s'est agencé sous ma plume. Je ne recherche jamais l'effet dans mes écrits : cela vient d'un coup...ou pas du tout .Merci de m'avoir offert, ici, l'opportunité d'une conversation qui légitime ( pour moi ) l'existence de ce blog.Excellent week end, Maître Po.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -