Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 10:14

ELOGE DE L'ENNUI

SABLIER 


Ne rien faire. Penser ailleurs.
Laisser couler du temps le sable,
Ecouter l'horloge inlassable
Egrener ses soupirs bâilleurs...

L'oisiveté conduit au vice
Par défaut d'imagination ;
Ne buvez point à son calice
Le nectar de l'inhibition.

L'ennui se prend en gourmandise !
Il est le nectar d'un esprit
Où tout labeur serait proscrit.
Est-il plus belle convoitise ?

S'asseoir. Attendre. Se lever.
Errer dans sa tête en méandre
Au fil des heures à revendre...
Exhaler un souffle. Observer

Le troupeau sans cesse en mouvance
De l'Homo sapiens trépidant
Pris d'un délire discordant.
Soupirer. Savourer sa chance.

Rêvasser... Soupirer encore
Au rythme lent du balancier,
Devenir des jours créancier
Et de la fleur qu'on voit éclore.

S'ennuyer, royal privilège !
Non perdre mais trouver le temps
De sublimer le contretemps,
Les minutes en florilège.

Il n'est sujet plus captivant :
Un séjour entre parenthèses,
Qui mériterait bien des thèses !
" Mourir d'ennui de son vivant ".

 

commentaires

LUDO 05/02/2010 13:00


Un commentaire est bien souvent subjective, je ne ferais qu'oeuvre d'un parallèle avec un poème qui parle de l'ennui et qui résonne au poème envoûtant, celui que par inadvertance je viens
d'apprécier follement chez très chère Alice que je découvre. Merci et bonne réception d'une de mes divagations
Ludo

PENDULE




Jeune fille qui sautille sur le macadam fleuri,
Un nœud coulant pour trotteuse,
Et l’orbe répétitif de la corde qui s’enivre ici,
Me replonge dans l’histoire heureuse _

Malheureuse _ selon les heures qui s’enfuient,
Contournant le regard, blondinette soucieuse,
De ma peur sur le cadran de mon âme noircie,
Face aux larcins répétés d’une seconde glaneuse,

Aux sourires effacés sur mes joues ternies,
Je revis sous ses traits d’amoureuse,
Quand l’insouciance succombe à ce Paradis.

AH ! L’horreur du Temps, de sa vareuse
D’éternité percée, tirs ou lames, de mélancolie !
Ah ! Toujours en mémoire les minutes langoureuses !







L’idéal de sa beauté dans l’ondulation fragile de ses rêves,
La futilité d’une joie enfantine sublimée d’innocence.
Jamais la courbe de l’aiguille n’embellit le ciel d’une trêve !
Oh ! Combien ce présent n’est rien ! Quelle indolence !

Les étoiles de son univers sourcillent le long de sa plèvre,
Comme l’épée de Lune qui prends connivence
Du destin chevaleresque sur le mi-jour de cette grève
Transperçant de sa rectitude le combat de l’ignorance.

_ Astre dans le cœur de mes yeux surlignant mes rêves _
Toujours quand je meurs de moi, pour moi, j’y repense,
A cet enfant polymorphe en joie, sans devenir mièvre.

Ah ! Destinée cruelle pour moi, comme pour ses lèvres
Qui sourient toujours et disparaissent en cadence,
A la manière rébarbative d’une pendule sur ces joies en fièvres.


Alice HUGO 07/02/2010 20:15



J'apprécie pleinement les doux délires : tu peux revenir quand tu veux, Ludo !
Et merci à toi pour ton compliment...que j'ai parfaitement compris !!!



ja 13/01/2010 13:05


coucou Alice,
c'est toujours avec beaucoup de plaisir que je relis ce poème. Je le trouve génial !! et tout à fait dans mon état d'esprit actuel où je dois me reposer : vive la paresse !! (et je ne m'ennuie
jamais)
biz


Alice HUGO 17/01/2010 22:51



Que Madame "bulle " en toute quiétude ! Chhhhuuut. Je me sauve sur la pointe des pieds...



dgidgi :0040: 09/09/2008 17:14

et pourtant tant de choses magnifique à découvrir dans ce monde de fous Biz

Alice HUGO 10/09/2008 18:43


Oui, pas le temps de s'ennuyer !!!


SINAGUA 28/11/2007 20:53

Merci Alice. Ce soir, ce poème est mon préféré car il correspond - pour un temps limité j'espère, à ce qu'est mon existence. Attention ! je ne me plains pas : j'hiberne. A bientôt

Alice HUGO 29/11/2007 00:01

Bon sommeil, la Marmotte !Et merci d'ouvrir un oeil de temps en temps pour venir te sustanter à mes poèmes !Cordialement,                                                  Alice.

Anne-Lise 16/11/2007 00:36

J'sais pas pourquoi mais... je dirais comme ça, par tout z'hasard que... ça sent l'vécu à plein nez (rire d'emmerdeuse de service)Je pense que nous passons tous et toutes par des périodes d'ennui, des périodes ou l'on se sent seul au monde, on a aucune envie, rien à faire ou même de se sentir inutile. Ce que je dis souvent c'est : sans la pluie et sans le froid, tu ne connaitrais pas la  véritable valeur du soleil. Sans l'ennui, nous ne connaitrions pas le pur bonheur d'être avec les autres, de se senti uni à eux. Tu as très bien décrit "l'ennui", je dirais que toi, les instants d'ennui sont remplacés par des instants d'écriture et c'est très agréable de te lire.

Alice HUGO 16/11/2007 16:26

L'ennui est comme une plage en Décembre : désertée, silencieuse, vaste... On a envie d'y crier : " enfin seul " !!!L'ennui ne signifie pas solitude et/ou oisiveté.  Il est instant  crédité au capital de l'observation et de la création. Je te dédie mon sablier, Miss Grain-de-Sel !                                                 Alice.

Ienovefa 13/11/2007 11:02

J'en reste sans voix tant le texte est sublime. Représentation du temps qui passe et de l'ennui telle que l'on peut la ressentir. J'aime beaucoup tes poèmes et je les découvre ici au hasard des détours de la toile avec un plaisir intense. Merci à toi de nous offrir cela : une bouffée d'oxygène dans un monde où le beau parler se perd. Ieno.

Alice HUGO 13/11/2007 12:15

Euh...Merci, Ieno.Et merci à ces errances qui t'on conduite ici. Je suis toujours sensible aux propos dont la sincérité n'a dégal que l'art de les distiller...Et ta plume se trempe dans un excellent alambic !Je viendrai au plus tôt te rendre visite,                                               Alice.

runner 11/11/2007 23:28

Ton ennui inspire tant Qu'il nous attire autantEt le spleen de ta vie Alors nous fait envie!Bien à toi Alice, et toujours si belle poétesse!Runner

Alice HUGO 12/11/2007 18:13

Du spleen ?   Que nenni  !Ma plume est trop gourmande !Et je déguste la tienne dans ce joyeux impromptu.Merci, Runner, et mes cordiales pensées,                          Alice.

Yannick 11/11/2007 17:59

Comme aujourd'hui ce n'est pas un temps pour faire des photos. On ne s'ennuie pas avec ton blog chère poétesse :-) Bisous et bon dimanche, Yann

Alice HUGO 11/11/2007 19:12

Dommage, pour les photos. Mais tu es Magicien, non ? Tu en as bien encore dans ton châpeau !Et  merci à la pluie qui t'a conduit chez moi !Agréable soirée, Yann,                                 Alice.

laurent 10/11/2007 23:08

"L'ennui se prend en gourmandise".Je t'offre un millefeuille,nappage sucré au lieu de glacé.Je te laisse la gestuelle pour décortiquer le met surtout quand la pâte est croustillante et la crème légèrement parfumée avec un arôme difficile à trouver.De quoi sustenter ton imagination?Quel délice?Comme tout poète,il y a un mystère dans l'ouvrage.(comme un arôme).J'ai déjà le parfum de celui-ci (ton savoir faire mais ce qui me plaît le plus c'est ton savoir être).Si le millefeuille s'accompagne d'un champagne,qu'il libère par petites bulles l'exaltation de ton esprit et l'exhalation de ton âme encore et encore.A moins que tu préfères le perrier.Bonne nuit charmante Alice! 

Alice HUGO 11/11/2007 10:43

Tu as émoustillé mes papilles gustatives, mais  tu ne nourris pas mes interrogations...Je retiens cependant - dans un contentement immodeste ! - la fin de ta plaisante tournure entre parenthèses.Je te salue courtoisement, Laurent le Taquin, et te souhaite un bon Dimanche,                        Alice.

eleonore 10/11/2007 18:20

Un petit coucou et un bonheur de venir sur ton blog...bon dimanche et à bientôt.

Alice HUGO 10/11/2007 22:34

Merci, Eléonore.Bienvenue ici, et excellent Dimanche à toi aussi,                                           Alice.

Thalie 09/11/2007 16:04

en fait je ne puis dire que l'ennuis est laid ou beau je ne le connais pas ..... j'aime etre seule et errer seule dans ma maison a ne pas voir dehors ou du monde car j'aime aussi me ballader seule ....le seul ennnui c'est que les autres ne le comprenne pas ......bisous doux 

Alice HUGO 09/11/2007 19:47

Bienvenue dans mon tipi, " Sauvage " Thalie !Un baiser  "hugh " pour ta jolie pensée...rose !                   Alice.

virginie edensland 09/11/2007 09:19

Parfois j'aimerai savoir m'ennuyer!! lolje suis une hyper active de la vie, de la la pensée..J'aime être accompagnée, mais je sais aussi être seule sans que cela soi un poids...En fait, je crois que parfois, je m'autosuffit...mdr...Peut être est ce la faute à la vie qui fait courir..Ou a moi qui tente de rattrapper ce qui fuit sans cesse?bisous!!(c'est marrant, tu as 2 categories qui ressembles aux miennes, donc, si on a eu la même idée, c'est qu'elle est vraiment bonne!! ;-))virginie:0123:

Alice HUGO 09/11/2007 19:55

L'ennui est une pause salutaire dans cette vie trépidente. Sachons en profiter.( Une gentillesse en vaut une autre; Je dirais : " les grands esprits se rencontrent " !) ( houhouhou !!!) Alice.

Bigou 08/11/2007 18:14

J' adore ne rien faire et.....je ne m' ennuie pas....et c' est drôle mais j' ai toujours le sentiment de faire même en ne faisant RIEN ! bizarre .....Je me suis découverte paresseuse ces dernières années sans culpabiliser . Quel Bonheur !

Alice HUGO 09/11/2007 19:40

Et surtout, quelle belle philosophie de vie !Surtout, ne change rien !                                       Alice.

dgidgi 08/11/2007 16:11

    j'adore venir te lire !!alors ce gateau de crêpes c'est pour ce WE, j'attends les photos !!! lol !!!!      ~~  Biz  ~~  DGIDGI  ~~ 

Alice HUGO 09/11/2007 19:35

J'ai acheté tous les ingrédients. Reste à mettre en pratique... ( à défaut, je leur montrerai tes photos...!)Je te souhaite un agréable week end,                               Alice.

domi domi 08/11/2007 14:12

GENIAL !!! style super, j'adore !

Alice HUGO 09/11/2007 19:33

Si c'est pas un cri du coeur, çà !Il va droit au mien, Domi.Bien cordialement,                       Alice.

Maitre Fred, Jedi des Mots :0051: 08/11/2007 09:52

Maître Alice,Publication ce matin de notre jonglerie commune. J'ai vraiment adoré poèté avec toi. Si tu veux recommencer, je te laisse tracer les premiers mots.Bien @mi K'lment

Alice HUGO 09/11/2007 19:25

Je l'ai vue et je t'ai laissé un com.Idem pour moi, Grand Maître, et sincèrement merci pour cette généreuse idée que je salue.C'est avec joie que je viendrai très vite réitérer cette joute poétiqueavec toi.En attendant, passe un très bon week end,                                                Alice.

~~ Kri ~~ 08/11/2007 08:31

Impossible de te laisser un comm hier :-/ Je ne connais jamais l'ennui et bien moins encore quand je te visite Bonne journée

Alice HUGO 09/11/2007 19:19

Merci d'avoir insisté, Elfe Kri.Les mots que tu déposes ici sont aussi scintillants que cette petite Fée !Bon week end à toi,                                         Alice.

BRONCHAL FERNANDO 07/11/2007 23:03

encore un joli texte je te rassure ALICE ce n'est pas de toi dont il est question je ne me permettrais pas..je ne te connais pas assez pour cela ...merci pour tes comstilk

Alice HUGO 07/11/2007 23:34

Je plaisantais, Tilk.  ( un peu...car il est vrai que l'association m'avait quelque peu heurtée...)Bonne nuit !                                                Alice.

Jeannot 06/11/2007 23:28

Salut à toi, AliceCe n'est pas évident de laisser un com sur ton blog.Je ne risque pas d'attraper des caries bien que je prenne un réel plaisir à mettre tes textes sous les dents, sans modération.Merci ton gentil com. Tu le sais aussi bien que moi combien je suis sensible à ton style.  Et notre complicité ne date pas du hier.Bises à toi, fille de plein sud. 

Alice HUGO 07/11/2007 16:54

Mais c'est l'hôpital qui se moque de la charité !!!Que dire, alors, de l'indigence des miens sur ton enseignement - ô combien intelligemment prodigué -  sur ton blog...!Bonjour, Jeannot.Je te donne un baiser...au fluor, Grand Nordiste,                Alice.

aimee 06/11/2007 23:05

Tu es géniale,merçi pour ce grand sourire!!!!!!!C'est impressionnant,comment ton esprit rebondi,sur ce que tu sais,sur ce que l'on te dit.Tu démarres au quart de tour.As-tu donc un tigre dans le moteur?Bien amicalement,ma douce Alice et un chalereux bisou.Aimée aimée

Alice HUGO 07/11/2007 16:48

Ben, si c'est un tigre, il est en peluche !!! ( rires rugissants !)J'essaie simplement d'avoir les oreilles et le coeur grand ouverts... Je te donne un amical baiser, aimée Aimée, et te renvoie le sourire que ta gentillesse a dessiné sur mes lèvres,                                                                                                 Alice.

Patrick 06/11/2007 21:58

Et l'on ne s'ennuie jamais à te lire. Tu as admirablement traité ce sujet avec un dernier vers d'une grande force.

Alice HUGO 07/11/2007 16:40

Vraiment merci, Patrick.Ton commentaire me comble de joie !Bien à toi,                                        Alice.

barbara 06/11/2007 18:53

beau texte sur l'ennui mais desfois on voudrais que ça change,bisous,barbara

Alice HUGO 07/11/2007 16:38

Je comprends, Barbara...Je t'embrasse sincèrement,                   Alice.

vitany 06/11/2007 16:26

gros bizous passe une excellente semaine je vais bien

Alice HUGO 07/11/2007 16:32

Bonne nouvelle , Capitaine !Excellente semaine à toi aussi,                                        Alice.

Jonavin 06/11/2007 16:16

..."S'ennuyer, royal privilège"...j'aime l'idée de la paresse de temps à autre. Mais alors, ne rien faire du tout. Seulement voilà, c'est toujours quand je souhaite me détendre que les idées se bousculent...ou quand je regarde par la fenêtre. Mauvaises les fenêtres, parce que l'imagination soudain voyage...Et ton poème, loin de me faire bâiller, est reposant...Amicalement, Jonavin.

Alice HUGO 07/11/2007 16:31

Mais paresse et ennui ne vont pas de pair !La paresse procède d'un choix, alors que l'ennui est un état de fait, une vacuité rarement consentie.Cependant, quel espace d'observation !  Quelle passerelle à l'imaginaire !Quant aux fenêtres, elles ont - comme pour toi - la même influence...Bien cordialement,                                           Alice.

Michel 06/11/2007 11:35

Bonjour AliceAu moin chez toi je ne m'ennui pas. Tes mots sonnent dans ma tête et me reveil de l'ennnui qui m'a nuis pendant trops de temps. Je vais beaucoup mieux et je n'est plus envie de me laisser engloutire par les ennuis.Bisous Amitiés                                                                  Michel

Alice HUGO 06/11/2007 14:16

Bien heureuse de te savoir plus serein, Michel. Reste éveillé...Et de t'apporter un peu de détente aec ma poésie.Je te remercie et te donne un chaleureux baiser,                              Alice. 

aimee 05/11/2007 21:55

Ma chère poetesse,L'ennui?Connais pas.Le temps passe a une vitesse vertigineuse.J'ai l'impresssion que je n'aurais assez de toute ma vie,pour faire et connaitre ce que je souhaiterais.Es-ce une qualité?Un défaut?Peu importe,je ne me pose mème pas la question.Il m'est suffisamment pénible,de ne pouvoir faire grand chose,lorsque ma maladie se joue de moi ,comme en ce moment,une fois de plus,mauvais passage,mais,je m'accroche,mon Alice,mème si je dois serrer les dents.Toujours aussi touchée par tes mots.Alice au grand coeur.Aimée"aimée"

Alice HUGO 06/11/2007 13:21

Tu sais que tes souffrances récurentes m'affligent, aimée Aimée...Que faire...sinon insuffler de douces pensées vers toi pour adoucir les parois de ce goulet de douleurs...Et te dire une grosse bêtise ( j'assume) pour te faire sourire . Comme dans une  blague connue :                     "  accroche-toi au pinceau, j'enlève l'échelle ! "Je t'embrasse très très fort,                                                           Alice.

Darius Hypérion 05/11/2007 21:41

Très agréable lecture, pas du tout ennuyeuse. J'aime beaucoup cette utilisation de l'infinitif pour dépersonnaliser le sujet. Cela me fait toujours penser à la tirade des Non merci dans Cyrano de Bergerac.Cordialement

Alice HUGO 06/11/2007 13:11

Exact. Je n'y avais pas pensé, en l'écrivant. ( et merci pour la comparaison !)A très bientôt, fils de Saturne,                                 Alice.

dgidgi 05/11/2007 14:12

    plus possible de s'ennuyer ;;; mainteant il y a les blogs qu'il me faut visiter avec plaisir tts les jours      ~~  Biz  ~~  DGIDGI  ~~   anti_bug_fck

Alice HUGO 05/11/2007 14:35

C'est direct, et cela me va droit au coeur, Dgi'Dgi.Bien à toi,                                              Alice.

Jyckie 05/11/2007 09:11

Si n'était-ce le côté morne de l'ennui,Combien aimerai-je me poser près de luiEn ces moments où le temps me presseEt cet engagement qui parfois me stresse.Oui... m'asseoir un momentEt enfin, prendre le temps.Le temps de vivre...Le temps de te suivre.Grosses bises amicales,jyckie.

Alice HUGO 05/11/2007 14:34

Ah, ça c'est sûr, tu ne dois pas avoir le temps de t'ennuyer, avec la promotion de ton livre !La rançon de la gloire...Mais tu le mérites, tant par la qualité de tes écrits que par l'honorabilité de ton engagement, chère Jyckie.Tu auras tout le temps de prendre ton temps. Aujourd'hui, saisis la chance que tu as de te donner tout entière à ce que tu vis.Je t'embrasse chaleureusement - d'autant plus touchée que tu aies pris le temps (!) de me déposer ce joli poème,                                                                           Alice.

:0095: Maître Po 04/11/2007 23:21

Perdre son temps... je mélange, je rajoute un n, je mélange :Prendre son temps !Avec toi, l'attente devient plaisir, l'ennui, vertu. Bravo Alice ;-)

Alice HUGO 05/11/2007 14:20

Je supputais que tu lisais dans mes pensées : que nenni !  Tu lis par dessus mon épaule !J'avais écrit  " non perdre mais prendre son temps " à la plume, et c'est en le transposant sur le PC que " trouver " s'est inscrit à sa place.L'ennui peut être vertu créatrice, mais la connaissance conduit à la culture, et bienheureux ceux qui savent la partager... ainsi que tu sais si bien le faire, Maître Po, toi qui bannis l'ennui sur ton blog.                   Alice.

Thalie 04/11/2007 22:13

l'ennuis te scié a ravir ces mots finement coucher sur cette page...l'ennuis en deviens presque beau ....bises tendresses Thalie

Alice HUGO 05/11/2007 14:07

Mais pourquoi l'ennui serait-il laid ?  Ah, ces idées reçues !Je signe et je persiste : s'ennuyer, royal privilège !Un baiser-volant,                                   Alice.

Rejane 04/11/2007 21:41

L'ennui ??  mais quelle horreur !!!  il n'est rien de pire que l'ennui, et toi ...  toi ...  tu arrives à en faire quelque chose de positif !! Alice Hugo, tu es un génie, y'a pas de doute !! ;)

Alice HUGO 05/11/2007 13:50

Différentes ressources - le temps, l'observation, l'écoute - peuvent être à l'ennui le plus riche des terreaux.Aucun génie, là-dedans, juste un énorme plaisir...comme celui de te lire, Dame Réjane !              Alice.

Hammer 04/11/2007 20:41

Oui, un texte qui m'irait comme un gant. Ne rien faire a aussi ses avantages. "L'ennui", je crois, pernet de prendre conscience de la vitalité de notre intérieur, elle a donc son excitation, celle d'animer cet "an jour" que l'on voit si mal autrement.    Je dis bravo pour  ce poème, un véritable éclat, une idée remarquable. Mais bordel ! Quel Talent que tu as ! Ghislain.

Alice HUGO 05/11/2007 14:03

Une idée remarquable ?... Je ne sais pas.Qui sort des sentiers battus, plus certainement.  Nos illustres Poètes et philosophes le redoutaient comme la peste - et Baudelaire en avait fait son ennemi personnel...Pourtant, comment peux-t'on s'ennuyer, avec de l'imagination et - ainsi que tu le dis- notre " vitalité intérieure " ?Quant à toi, tu ne dois pas avoir le temps de t'y complaire, vu la sortie prochaine de ton Recueil de Poésies !!!  Bonne chance !                                       Alice.

ja 04/11/2007 15:55

ET C'EST VOLONTAIREMENT QUE JE REPRODUIS CE COMMENTAIRE EN TROIS EXEMPLAIRES : cela reflète mon admiration !Wouah ! Wouaah !!Wouaaah !Voilà le poème qui va devenir mon préféré pour quelques temps. (en lieu et place de "l'Ineptie de la vie", "Au Débur il y avait" et autre "Ponctuation"  - entre autres -)Quel bel hommage au "rien faire" !. "Penser ailleurs" "Devenir des jours créancier""Non perdre mais trouver le temps" : mais où vas-tu chercher tout ça ? Chapeau bas, Maître Alice. Je le pense très sincèrement. Bises

Alice HUGO 05/11/2007 13:42

Ah, bon ! Tu l'as donc fait exprès !Ton triplé exponentiel m'a fait craindre un moment que ce poème ait provoqué un bug de l'ennui !Encore merci, et un busy bisou,                                                  Alice.

Ja 04/11/2007 15:53

Wouah !  Wouaah !! Wouaaah ! Voilà le poème qui va devenir mon préféré pour quelques temps. (en lieu et place de "l'Ineptie de la vie", "Au Débur il y avait" et autre "Ponctuation"  - entre autres -) Quel bel hommage au "rien faire" !.  "Penser ailleurs" "Devenir des jours créancier" "Non perdre mais trouver le temps" : mais où vas-tu chercher tout ça ?  Moi, qui très active, revendique souvent le droit à ne rien faire, je voudrais avoir trouvé ces vers.  Chapeau bas, Maître Alice. Je le pense très sincèrement.  Bises

Alice HUGO 05/11/2007 13:27

Euh...Merci ! Merci ! Merci !                                                         Alice.

ja 04/11/2007 15:51

Wouah ! Wouaah !!Wouaaah !Voilà le poème qui va devenir mon préféré pour quelques temps. (en lieu et place de "l'Ineptie de la vie", "Au Débur il y avait" et autre "Ponctuation"  - entre autres -)Quel bel hommage au "rien faire" !. "Penser ailleurs" "Devenir des jours créancier""Non perdre mais trouver le temps" : mais où vas-tu chercher tout ça ? Moi, qui très active, revendique souvent le droit à ne rien faire, je voudrais avoir trouvé ces vers. Chapeau bas, Maître Alice. Je le pense très sincèrement. Bises

Alice HUGO 05/11/2007 13:25

Merci ! Merci !  Merci !                                                      Alice.

Pauley 04/11/2007 11:37

Quelle belle éloge à l'ennui, je ne pensais pas qu'il pouvait à ce point inspirer, mais comme on le dit souvent, avec l'inspiration, on est jamais déçu, ou si peu !Encore une belle réussite... Gros bisous ma poétesse excellentissime et à très vite

Alice HUGO 05/11/2007 13:24

Ce sont surtout l'observation et l'écoute qui me conduisent à l'inspiration... C'est pourquoi j'aime prendre le temps de cultiver quelques parcelles d'ennui.  Qui n'est pas mon ennemi - contrairement à ce qu'en disait Baudelaire !Un plein sac de baisers pout toi, petit Ecureuil,                   Alice. 

Maitre Fred, Jedi des Mots :0051: 04/11/2007 10:40

Maître Alice,Ne rien faire est déjà faire quelque chose ! Rêvasser, paresser, glandouiller et créer sont intimement liés pour moi. Bon repos.@mi K'lment

Alice HUGO 05/11/2007 14:23

Exactement, Grand Maître !Nos idées sont certainement les gemmes fossiles d'une autre galaxie !!!Bien cordialement,                                                                                Alice.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -