Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 11:30

LA DERAISON RAISONNABLEbalancier2.jpg

 

 

Quel est ce fol tourment que je croyais éteint,
Cet émoi qui rosit et mon âme et mon teint,
Qui tourne sa poignée au creux de mes entrailles,
Jusqu'aux brûlants confins de mes secrètes failles ?

Ma raison clame un : Non ! qui se veut sans appel,
Chassant le doux frisson du trouble accidentel
Dont il ne se peut point qu'il soit réalisable
Et qu'il faut bien, Monsieur, nommer un responsable !

Vôtre peau de ma peau n'aura jamais le goût
Quels que soient les poisons de votre ample bagout ;
Ah, ne voyez-vous pas entre nous la distance
Qui force ma raison à faire résistance ?

 

Vous êtes le printemps, moi l'automne floral...
Lors soumettre à vos voeux l'espace sidéral
Serait stupide et vain. Reprenez votre éloge !
Le balancier du temps s'entête en son horloge ...

 

 

commentaires

Danielle 10/10/2008 19:23

Quel beau poème que tu nous fait partager Alice. "Quel est ce fol tourment que je croyais éteint". C'est si joliment dit, ta plume est si fine, si agréable. Je te répondrais "Qu'importe les saisons pourvu qu'on aie l'ivresse ..." J'ai adoré "vous êtes le printemps de mon été floral". C'est du grand art, sublime ... L'amour n'a pas d'âge dit-on, l'émoi arrive parfois comme un éclair et personne n'est à l'abri. Tu as inspiré Runner, ce n'est pas peu dire car je le trouve remarquable. Bises ensoleillées. Danielle

Alice HUGO 10/10/2008 23:33


Merci beaucoup, Danielle.

Pour en revenir à Runner, je viens de constater, sur son blog, qu'il a pris la décision de mettre un terme à celui-ci. Le choc...
Ne dit-on pas que ce sont toujours les meilleurs qui s'en vont les premiers ?...



Jeannot 04/10/2007 22:46

Salut à toi, AliceTu es toujours aussi bien inspirée. Je comprends bien que tu sois autant sollicitée. J'en veux pour preuve la demande Djidji.Bises à toi, fille de plein sud.

Alice HUGO 05/10/2007 18:40

Merci, Jeannot.Je ne peux - et je le regrette - satisfaire tout le monde : le temps me manque et - surtout - je suis tributaire de l' inspiration. ..Comme dans mon chaudron, je laisse mijoter... et puis cela vient tout seul... ou pas du tout. Alors que pour mes poèmes " à moi " , les vers s'imposent à moi à tout heure et en tout lieu; c'est pourquoi j'ai toujours sur moi un calepin et un crayon.Ce n'est peut-être pas très orthodoxe, mais c'est ainsi que cela fonctionne pour moi !Je te souhaite un excellent week-end, Grand Nordiste ... de La Caverne Du Curieux !!!                Alice.

dgidgi 01/10/2007 13:33

     Je crois que je vais faire appel à tes services,j'aimerais une simple phrase pour mettre avec ma banniière pour le respect et la beauté de la merPossible ou Pas ????~~Biz~~  D'gi-D'gi 

Alice HUGO 01/10/2007 17:32

Ta demande me touche à double titre, D'gi-D'gi :        1°) faire plaisir - dans la mesure de mes moyens - participe de mon bonheur.        2°) le sujet  ne me laisse pas indifférente, étant moi-même très attachée au respect et à la beauté de Mère Nature.Le temps de touiller mon chaudron et je viens te proposer ma pensée.Merci, D'gi-D'gi pour ta confiance qui m'honore.                                                               Alice.

ddomi domi 01/10/2007 08:24

Grâce à Runner, je trouve ce blog...magnifique, j'adore.

Alice HUGO 01/10/2007 17:44

Merci, Domi domi !Tu lis Runner ?  A lors, tu dois te régaler  !!!Bienvenue ici et à bientôt de te rendre visite.  Qui apprécie la poésie de Runner ne peut qu'être appréciable.                                                               Alice.

BRONCHAL FERNANDO 30/09/2007 22:59

PLAISIR DE TE LIREtilk

Alice HUGO 01/10/2007 17:47

Idem pour moi, Tilk .Et d'admirer tes étonnantes peintures.A bientôt,                                    Alice.

Runner 30/09/2007 22:47

Je me suis fait l'echo de ce texte magnifique...http://lailesurlaplume.over-blog.com/article-12716243-6.htmlMerci de m'inspirer de tes poésies sublimes, Alice...Runner 

Alice HUGO 01/10/2007 18:03

Je reviens de ton blog, où j'ai tracé quelques mots d'une plume fébrile.C'est moi qui te remercie, Runner : entre sourire béat et prunelles en boutons de bottines, je lévite dans mon jardin  ! ( et sans mon balai  !!!)Ton poème est magnifique et j'en suis encore tout ébaubie.Je le reçois avec gratitude - même si je ne pense pas mériter autant d'honneur !Je te salue cordialement,                                                                                   Alice.

~~ Kri ~~ 30/09/2007 10:08

Que tes poèmes sont beaux! c'est un plaisir de te lireBon dimanche à toi!

Alice HUGO 01/10/2007 17:45

Merci beaucoup, Elfe Kri !Que ta semaine soit placée sous l'égide du soleil.                           Alice.

aimee 28/09/2007 21:33

Ah !!! Mon Alice"Qui s'y frotte,s'y pique !!"Tes mots sont toujours aussi fabuleux et ta plume est merveilleuse.Ton poeme encore une fois me ravis,je pense comprendre tes mots,et si je suis dans le vrai,je te dis "BRAVO"A toi,ma poetesse,mystérieuse.Une grande envolée de bisous,mème si je ne suis pas au mieux de ma forme,je suis toujours heureuse d'aller voir mes amis(e)Aimée

Alice HUGO 29/09/2007 09:44

Je suis si heureuse de tes visites, Aimée !Mais chagrinée de te savoir en petite forme. Prends soin de toi et fais-toi bien câliner en attendant l'embellie. L'automne est souvent une saison de transition et nul doute que tu vas en ressortir encore plus rayonnante et enjouée, telle que nous te connaissons et t'aimons.Je t'embrasse très fort, chèr p'tit reporter,                                 Alice.

Patrick 28/09/2007 21:13

Belle envolée pour refuser des avances.

Alice HUGO 29/09/2007 09:19

Merci, Patrick.Mais des deux protagonistes, quel est le plus raisonnable ?...                       Alice.                    

Thalie 28/09/2007 18:20

Parfois il ne vaut mieut pas y toucher le songe reste un plaisir sans faille qui ne serais peut etre plus si la tentation devenais déraison.....Je te souhaite un bon vendredi sous la pluie Bisous humides Thalie

Alice HUGO 28/09/2007 18:38

Tu cherches à  " m'encanailler " , douce Thalie ?!!!Et bien moi, je te donne un baiser rayonnant de soleil. Qu'il te soit le plus caressant afin de sécher tes bisous humides  et qu'il réchauffe ton coeur en ce week-end automnal.                 Alice.

Jeannot 27/09/2007 21:16

Salut à toi, AliceTon texte est magnifique et tes mots s'accordent à merveille. Mes respects. Que te dire de plus ? Eh bien, je me le demande.J'espère que tu te portes à merveille. Ces jours derniers, j'étais moins présent du fait que je n'arrivais pas à accéder à mon blog. Eh oui, ça arrive même à Jeannot (lol). Nous vivons une époque moderne, n'est-ce pas ?Grosses bises à toi, fille de plein sud.A bientôt

Alice HUGO 27/09/2007 22:52

Nous avons également eu des soucis ave OB !Mais toi, Prof Jeannot, te laisser interdire l'accés de ton blog ?!!! Ils ne savent pas à qui ils ont affaire !!!Je te remercie de prendre des nouvelles de ma santé, qui est bonne, comme je l'espère pour toi.Je te donne un baiser reconnecté,                                                    Alice.

laurent 27/09/2007 21:05

La Vie est voilée,cachée comme votre moi le plus profond.(Khalil Gibran)

Alice HUGO 27/09/2007 22:26

Chuuut...Laurent.Je n'ai rien dit, rien écrit. Je ne suis même pas là...                                   Alice.

Michel 27/09/2007 20:30

Bonsoir AliceLe balancier du temps est parfois cruel, mais c'est tellement beau de pouvoir vieillir. Ton poème est superbe comme d'habitude. Nous te remercions pour ton soutien.Bisous Amicalement                                                                             Michel

Alice HUGO 27/09/2007 22:33

Le temps peut aussi être un allié, Michel...Je souhaite que son balancier ralentisse votre peine et accélère votre espoir.Bien sincèrement,                        Alice.

Jyckie 27/09/2007 18:18

J'apprécie hautement le voussoiement dont tu fais assaut , tenant ainsi à distance respectable le protagoniste de ton tendre émoi .. Douce amitié,   Jyckie.

Alice HUGO 27/09/2007 22:24

Mais peut-être cette histoire est-elle une fiction , chère Jyckie !...Je le laisse à ta discrétion...Mais  je te donne un baiser  éclatant !                    Alice.

Rejane 25/09/2007 17:59

Le balancier du temps est bien cruel pour qui veut l'écouter et ignorer la déraison. Joli texte rempli d'humour et de sagesse. Qui n'a pas un jour rêvé qu'il arrêterait l'horloge ??  Bisous poétesse au grand coeur :)

Alice HUGO 26/09/2007 11:32

AH ! Dame Réjane ! Que de sagesse ( encore et toujours ! ) dans ton propos ! Mon coeur est à l'aune du tien...                 Je te salue avec révérence,                       Alice.

barbara 25/09/2007 11:50

ton poème est très beau,merci pour ton com mais il y a des choses dont je on ne peut se battre sans que l'on m'aide,gros bisous,barbara

Alice HUGO 26/09/2007 11:30

Tu es bien entourée familialement, c'est une chance, Barbara.Et toutes ces mains tendues - pour virtuelles qu'elles soient - n'en sont pas moins sincères.C'est faire preuve d'une grande lucidité de reconnaître que l'on a besoin d'aide. Cela décuple ton courage et te rend d'autant plus estimable.Ma main pour caresse ( oublions la fessée !!! )Un énorme baiser,                                                      Alice.

Runner 24/09/2007 22:19

Mais qu'est à dire mon amieEst-ce donc si grande infamieQue d'aimer plus que de raisonMalgré le nombre des saisons?Le vent de feuilles se déporteMais c'est l'amour que  temps emporteNe faut-il donc tenir du tempsQue l'odeur des roses d'antan?(l'aile sur la plume - extrait - poème à paraitre)Bien à toi Alice poétesse suprême...Runner

Alice HUGO 26/09/2007 11:15

Sublimissime !Digne du grand Corneille ( le tragédien, pas le chanteur !), et tellement frappé au bon sens !Tu vois bien que ta plume sait se faire légère , presque péremptoire , enlevée !Merci, sincèrement merci, Runner :je reçois ton poème comme un cadeau.A te lire, Alice.

Pauley 24/09/2007 16:58

On peut parfois faillir et être tourmentée. Toi chère Alice tu peins tous états-d'âme de manières fabuleuses et l'on se laisse emporter chaque fois. Quelle belle poésie que tu nous livre !Merci poétesse excellentissime.Bientôt paraîtra sur mon blog nos mots mélés...Gros bisous et à très vite

Alice HUGO 26/09/2007 11:06

Tu es épatante, petit Ecureuil !Je viendrai les relire chez toi, un peu de toi et de moi sur ton arbre !Je t'embrasse très fort,                       Alice.

dgidgi 24/09/2007 14:45

   Ce sont des paroles qu'il faut savoirquelques fois  interpreter et comprendre, l'essentiel et de vicre heureux ~~Biz~~  D'gi-D'gi  Ps. Petite fête mercredi !!  Tu viendras ?anti_bug_fck

Alice HUGO 26/09/2007 10:06

Belle philosophie, D'gi-D'gi !J'arrive de ce pas à ta petite fête. Champagne !!! Alice.

LA RAINE 24/09/2007 14:28

je suis comme le commentaire 1 tu as beaucoup de talent ! j essaie de lire entre les lignes pour te percer à jour! allez ! je t embrasse nous t'embrassons bien fort

Alice HUGO 26/09/2007 10:02

Mille mercis, LA RAINE, et des millions de baisers à tous.Bien à toi,                                   Alice.

genfi 24/09/2007 13:02

Je suis en manque de superlatifpour dire à quel point je suis admiratifdevant tous ces mots joliment assembléspar notre poètesse maintenant adulée

Alice HUGO 26/09/2007 10:00

Je ne mérite pas d'être adulée, trop gentil Genfi ! Mes poésies n'ont d'autre vertu que de distraire, consoler ,fêter ou décliner l'amour sous toutes ses formes.Ton engagement humanitaire est certes plus réaliste et utile ! Je suis ton obligée, Genfi, et je te salue très cordialement, Alice.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -