Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 10:27

LE SANG DU VITRAIL


Je m'étais égaré dans ces murs de prière
Un jour où le soleil chantait le mois d'avril,
L'un de ces matins bleus à l'arôme subtil
Que Lisbonne répand à l'heure printanière.

Elle était à genoux sous un puits de lumière,
Offrant à mon regard son délicat profil
Où coulait une larme. Une perle de cil...
Dieu ! que dans sa douleur la dame était altière !

Elle implorait le ciel d'une voix familière,
Parlant de faena, d'indulto, de toril...
Un langage nouveau pour mon tout jeune exil
Qui n'avait de la foi qu'une ardeur séculière !

Je me soûlais aux mots. Ah, l'ivresse grossière !
En ce lieu consacré, je me sentis bien vil
De ne former des vœux autres que son babil
Montant avec ferveur de sa gorge princière.

Mon soupir égailla la divine poussière
Qui liait la prieuse au vitrail, tel un fil ;
Sous le charme je fis un rêve puéril :
Je buvais le Saint Graal à l'eau de sa paupière !



 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -