Coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES ANCIENS

 

 

 

 
A PETER PAN

(suivez le lien)

 
A vous... Poétesse

(suivez le lien)

 

LIVRES ANCIENS

   



 
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 11:11

Chers Lecteurs,

Je vous ai dit, tantôt, que j'adorais l'automne. Vous allez constater, ci-après, combien je déteste l'hiver... Tellement, que j'ai besoin de votre aide afin de décider si je dois définitivement diaboliser cette sinistre saison "de froidure et de pluie" (aglagla !!!) ; ou s'il est de meilleur aloi d'y semer des graines d'espérance (bien dorées, les graines, merci !)
Je vous propose donc -dans le dernier tercet - deux versions contradictoires.

Laquelle choisiriez-vous ?...

 

L’HIVER

l-hiver.jpg 

Il vient à petits pas sans tambour ni trompette,
Eteint férocement de l’été les flonflons,
De l’automne les feux peints aux flancs des vallons,
Le regard à l’affût : c’est une malebête.

Dans un silence épais il brandit son squelette,
La griffe des frimas clouée à ses talons
Et le souffle chargé d’algides aquilons,
Prêt à faire mugir sa lugubre tempête.

Vade retro, démon, messager du Faucheur !
Nul ne veut s’affronter à l’obscure blancheur
Des crocs marmoréens figés sous ta grimace.

Tout dort et se tapit dans les champs désœuvrés
Qui grelottent d’effroi sous ta lippe vorace.
Et planent sur les cœurs de longs sanglots givrés...

                              OU :

 

Ah ! redoute l’archer qui, d’une flèche d’or,
Par un matin joli plantera le décor
Où tout refleurira sur tes larmes de glace.

 

                                                   L'Echo :

 

Ô vous berges d'hier déjà comme un oubli,
Le temps glisse en rêvant en plein coeur de l'hiver...
Je me sens ce ruisseau dans cet ordre établi,
Je suis né du printemps seul et nu comme un ver !


Michel Doucet.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -